Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir, Landecot (Saint-Étienne-en-Coglès fusionnée en Maen Roch en 2017)

Dossier IA35048987 réalisé en 2010
Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Saint-Brice-en-Coglès
Adresse Commune : Maen Roch
Lieu-dit : Landecot
Précisions commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Saint-Étienne-en-Coglès

Le site de Landecot est très ancien. En effet, il y aurait eu un monastère à Landecot et celui-ci aurait fourni plusieurs saints : Saint Gordon est vénéré à la chapelle de Monthoux à Montours, et le bienheureux Hamon est représenté dans un vitrail de l´église Saint-Etienne. Il y eut également un ancien manoir à Landecot. Cité dans le livre de Paul Banéat comme le manoir de Landescot, il liste les différents propriétaires de celui-ci. Ainsi, il fut propriété des seigneurs de Landescot en 1150, puis des familles de Poulle, de Porcon seigneur de Bonne-Fontaine (en 1427), le Gaigneur (en 1435), des Feu seigneurs de la Hunelaye (vers 1602), le Saige seigneurs de la Villesbrunes (en 1673 et en 1789). Ce manoir abrita par la suite une ferme. Les bâtiments actuels sont disposés en alignement. Ils datent d'époques différentes, le plus ancien correspondant sans doute au manoir. Il s'agit du bâtiment le plus élevé. L'ensemble a subi des remaniements depuis la construction, mais le bâtiment principal semble dater de la fin du 16e siècle ou du début du 17e siècle. Les éléments permettant de dater ce bâtiment sont principalement les ouvertures (porte en plein cintre et pierres d'encadrement chanfreinées), les cheminées et la présence d'un vaisselier. Dans la seconde moitié du 19e siècle, des dépendances furent accolées au logis.

Période(s) Principale : limite 16e siècle 17e siècle
Secondaire : 19e siècle

Les bâtiments situés à Landecot sont tous élevés en moellon de granite, les pierres de taille étant utilisées pour les encadrements d'ouvertures et les chaînages d'angles. Leur toit sont à deux pans et couverts en ardoise. Le bâtiment principal, le logis, se compose d'un rez-de-chaussée, d'un étage et d'un comble. En façade principale, le rez-de-chaussée est percé d'une porte quadrangulaire et de deux jours disposés de part et d'autre de la porte, ceux-ci ont des encadrements chanfreinés. L'étage est également percé d'une porte, en plein cintre cette fois-ci, et de deux fenêtres également disposées de part et d'autre de la porte. Le rez-de-chaussée ne possédait pas visiblement de pièce à vivre : la taille des ouvertures et l'absence de cheminée confirment le fait qu'il s'agissait de pièces de dépendance. L'habitation était donc à l'étage et il devait d'ailleurs y avoir un escalier extérieur permettant d'accéder directement à la porte de l'étage en façade principale.

Murs granite
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20103510838NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20103502901Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande22.

    20103502902Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande22.

    20103502903Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande23.

    20103502904Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande23.

    20103502905Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande23.

    20103502906Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande23.

    20103502907Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande24.

    20103502908Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande24.

    20103502909Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande24.

    20103502910Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande24.

    20103502911Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande25.

Références documentaires

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)