Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoir du Quinquis (Plestin-les-Grèves)

Dossier IA22003189 réalisé en 2004

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • portail
    • cour
    • moulin
    • logement
    • édifice agricole
AppellationsLe Quinquis
Parties constituantes non étudiéesportail, cour, moulin, logement, édifice agricole
Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonCommunes littorales des Côtes-d'Armor - Plestin-les-Grèves
AdresseCommune : Plestin-les-Grèves
Lieu-dit : le Quinquis
Cadastre : 1814 B2 875-880 ; 1848 B6 1427-1439 ; 1987 B5 569

La datation des bâtiments est comprise entre la 2ème moitié du 15ème siècle et le 3ème quart du 19ème siècle. Le manoir du Quinquis, également dénommé manoir du Plessis, comprend un corps de logis et un portail datant de la 2ème moitié du 15ème siècle, une dépendance du 17ème siècle (à l'entrée de la cour) et un logement construit en 1875 (porte la date).

Période(s)Principale : 2e moitié 15e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1875, porte la date

Le manoir du Quinquis est un manoir à cour fermée construit en granite et schiste. L'entrée de la cour est matérialisée par un porche percé d'une porte piétonnière et d'une porte cochère à arc en plein-cintre surmonté chacun d'une archivolte. La porte cochère est également surmontée d'un pignon. Ce porche est flanqué à gauche d'une dépendance agricole (17ème siècle) et à droite d'un logement de plan rectangulaire simple en profondeur composé de deux pièces au rez-de-chaussée ouverte chacune d'une porte et d'un étage carré. Le corps de logis, situé au fond de la cour, est un bâtiment de plan binaire comprenant une salle basse et une pièce semi-enterrée séparées par un mur de refend décentré portant souche de cheminée. La salle basse est surmontée d'un étage carré et la pièce semi-enterrée de deux demi-étages. La distribution intérieure est assurée par un escalier en vis enfermé dans une tour circulaire demi-hors-oeuvre (remontée) située au droit du mur de refend à l'arrière. L'espace intérieur de la salle basse présente un saloir mural et une pierre à saler située à gauche de la porte d'entrée ainsi qu'un guichet placé sur le mur de refend permettant de surveiller depuis le premier demi-étage l'activité de la salle basse. La façade antérieure présente quelques éléments de décoration à l'instar de trois baies à meneau et de la porte d'entrée surmontée d'une archivolte.

Mursschiste
granite
moellon sans chaîne en pierre de taille
pierre de taille
Toitardoise
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
toit conique
pignon découvert
noue
Escaliersescalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis en maçonnerie
Typologiescour fermée. Logis à deux pièces au rez-de-chaussée, à tour d'escalier demi-hors-oeuvre sur l'élévation postérieure. Saloir mural et pierre à saler
États conservationsrestauré
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée
Intérêt de l'œuvreà étudier

Annexes

  • 20042205715NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/13, Numplan 5.

    20042205714NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/41, Numplan 11.

    20042205476NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 60 J 228.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/13, plans cadastraux parcellaires de 1814.

    Numplan 5, section B, 2ème feuille
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/41, plans cadastraux parcellaires de 1848.

    Numplan 11, section B, 6ème feuille
  • AD Côtes-d'Armor : fonds Frotier de La Messelière, 60 J 228 : planches de dessins de monuments et de sculptures, recueil in-plano (Quintin-Avaugour, Corlay et Trégor-Goëlo : 40 planches).