Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir du Hamel (Rimou)

Dossier IA35049553 réalisé en 2011

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Antrain
Adresse Commune : Rimou
Lieu-dit : le Hamel

Le manoir du Hamel est situé au nord-est de la commune de Rimou à environ 200 mètres du Couesnon. Il est bâti au sommet d'un petit plateau qui domine le gué de Quincampoix. Le relevé du cadastre napoléonien de 1823 permet de mieux comprendre l'implantation du manoir du Hamel et des bâtiments qui l'entourent. il reste peu d'éléments du manoir d'origine. En effet, sa façade principale a été très remaniée et sa tour a été tronquée.

Le livre de Paul Banéat nous apprend le nom des différents propriétaires de ce manoir. Ainsi, il fut propriété successive des familles de Martigné (en 1513), de Kermenguy (en 1574), Guyonne de Saint-Main épouse de Jean de Cornet seigneur de Belléan (vers 1609), le Tort seigneurs du Bignon (vers 1673), le Fileul (en 1741), Fouesnel (en 1748 et en 1774).

Les éléments les plus anciens comme la tour, la large porte en plein cintre ornée d'un écu et d'un cavet, et le rampant débordant orné de sculptures, permettent de dater le bâtiment au moins du 17e siècle.

Le manoir fut agrandi après 1823 puisqu'il est aujourd'hui plus long que sur le relevé cadastral napoléonien et de nouveaux bâtiments de dépendance furent construits.

Le manoir fut sans doute réaménagé et fortement remanié au cours du 20e siècle.

Période(s) Principale : 17e siècle
Secondaire : 19e siècle

Les bâtiments qui composent cet ancien manoir sont construits en moellon de granite et de schiste. La pierre de taille de granite est employée pour les encadrements d'ouvertures et les chaînages d'angle. Une tour située à l'arrière permettait la distribution du manoir puisqu'elle contenait un escalier. La tour existe toujours mais elle a diminué et a ainsi perdu son toit en pavillon qui autrefois débordait de la toiture du manoir. La façade principale conserve une porte en plein cintre ornée d'un écu lisse, l'encadrement de la porte est décorée d'un cavet. Les autres ouvertures ont été pour la plupart remaniées.

Murs granite moellon
schiste moellon
Toit ardoise
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929