Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir du Bois Guillaume (Saint-Georges-de-Chesné fusionnée en Rives-du-Couesnon en 2019)

Dossier IA35049344 réalisé en 2011

Fiche

Á rapprocher de

Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Saint-Aubin-du-Cormier
Adresse Commune : Rives-du-Couesnon
Lieu-dit : le Bois Guillaume
Précisions commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Saint-Georges-de-Chesné

Cette demeure n'apparaît pas dans les textes comme manoir. Cependant, il possède tous les attributs traditionnels du manoir et est doté de nombreux éléments anciens le faisant remonter au 16e siècle. Le cadastre de 1834, nous indique qu'un bâtiment revenait en retour d'équerre en façade principale au sud-est. On peut toutefois remarquer que le bâtiment a connu diverses modifications. Une partie de la façade ainsi que le mur pignon sud-est, a été remontée entièrement, entraînant une remise en place maladroite des ouvertures et en particulier des pierres d'encadrement. Les souches de cheminée ont aussi été reprises, l'une en brique et la seconde en grès. Suite à un incendie, l'intérieur du bâtiment a été entièrement revu et de gros travaux de rénovation ont eu lieu à la fin du 20e siècle, faisant perdre ainsi une grande partie de la lisibilité de la construction originelle.

Période(s) Principale : 2e moitié 16e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle

Le bâtiment s'inscrit dans un petit hameau formé par quelques fermes et est d'ailleurs mitoyen d'anciennes fermes sur les deux pignons. La maison possède un étage carré, avec une façade à deux travées construite en moellons de grès armoricain. Le granite est utilisé quant à lui pour les encadrements et les chaînes d'angle. On trouve en façade deux portes géminées couplées chacunes à une fenêtre au rez-de-chaussée et une fenêtre à l'étage dans l'alignement de celle du rez-de-chaussée et formant ainsi une travée. La partie nord-ouest a conservé la majorité des éléments anciens. On peut noter en particulier une belle fenêtre à traverse et meneau en granite à l'étage dont il ne subsiste cependant que la partie supérieure du meneau. Le linteau est sculpté d'un écu qui s'inscrit dans un décor de cordeau. L'encadrement, ainsi que l'appui de fenêtre, est mouluré et chanfreiné. La fenêtre du rez-de-chaussée présente également quelque intérêt avec un beau décor de moulure et un appui mouluré et sculpté de trois boules. Les fenêtres géminées, en plein cintre, sont au centre de la façade. Elles reprennent toutes les deux le même décor sculpté de moulures et chanfreins. La fenêtre sud-est devait comporter à l'origine un appui mouluré et un linteau en granite qui ont disparu. Il en est de même pour la fenêtre de l'étage qui ne comporte qu'un petit appui et un linteau en granite bleu. La façade postérieure est composée de deux portes au rez-de-chaussée ainsi que de deux fenêtres à l'étage, toutes deux avec appui mouluré. La partie sud-est est en outre dotée d'une porte haute. Bien qu'ayant été fortement modifiée, la partie nord-ouest possède encore au rez-de-chaussée quelques éléments anciens, on trouve notamment des coussièges ouvragés, avec décor de boules, ainsi que des poutres moulurées. La partie sud-est possède une cheminée monumentale en granite au rez-de-chaussée, avec piédroits moulurés et manteau à corniche. On retrouve les même poutres moulurées qu'au nord. L'étage est aussi doté d'une cheminée en granite, avec piédroits sculptés en colonnette à demi engagée, consoles moulurées et manteau à corniche. Les fenêtres sont à coussièges sur les deux façades.

Murs grès
granite
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20113506279NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Documents figurés
  • Tableau d'assemblage du plan parcellaire de la commune de Saint-Georges-de-Chesné, Canton de Saint-Aubin-du-Cormier, Arrondissement de Fougères, Département d'Ille-et-Vilaine. Terminé sur le terrain le 26 juillet 1834, sous l'administration de Mr. Cahouet, Préfet, Mr Derennes, Maire, et sous la direction de Mr Lambert, Directeur des Contributions, Mr Lesné, Géomètre en chef, par Mrs Piedvache et Lécluze, Géomètres du cadastre, échelle 1/10000e. (A.D. Ille-et-Vilaine).