Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir devenu presbytère, aujourd'hui immeuble à logements, la Cordonnais (Les Fougerêts)

Dossier IA56007145 inclus dans Écart, la Cordonnais (Les Fougerêts) réalisé en 2013

Fiche

Destinations immeuble à logements
Parties constituantes non étudiées cour, puits
Dénominations manoir, presbytère
Aire d'étude et canton Communes riveraines du canal de Nantes à Brest - Gacilly (La)
Adresse Commune : Fougerêts (Les)
Lieu-dit : Cordonnais (la)

Le bâtiment tel qu'il se présente actuellement est le résultat de trois campagnes de constructions.

Le premier logis, à l'est, a été construit à la fin du 15e siècle, par Guillaume Rio, seigneur de la Guyondais en Caro et de la Cordonnais. Le petit manoir consistait en deux salles superposées reliées par un escalier. Au milieu du 16e siècle, il devient la propriété de maître Vincent Lebas, notaire de la cour de Rieux-à-Peillac, dont le fils, François, nommé recteur des Fougerêts en 1592, n'occupe pas le presbytère de la Motte, tombé en ruine, et s'installe à la Cordonnais jusqu'en 1625.

À partir de 1690, le nouveau recteur Barthélemy-Julien Guérin entame des travaux d'agrandissement, qui se terminent en 1696 comme l'indique la date portée sur le linteau d'une fenêtre : le logis a été prolongé d'une pièce vers l'ouest et d'une autre en appentis au nord.

En 1897, le nouveau recteur, Julien Le Texier, ajoute une aile perpendiculaire à l'ancien manoir. Les travaux se terminent en 1898 comme l'indique la date gravée sur le fronton de la lucarne de la façade occidentale.

Période(s) Principale : 4e quart 15e siècle , daté par travaux historiques
Principale : 4e quart 17e siècle , porte la date
Principale : 4e quart 19e siècle , porte la date
Dates 1696, porte la date
1898, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Rio Guillaume,
Guillaume Rio

Guillaume Rio grand maître des chasses de la famille de Rieux, à la fin du 15e siècle, jusqu'au dernier de ses héritiers, jean, mort au milieu du 16e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, propriétaire, attribution par travaux historiques
Personnalité : Guérin Barthélemy-Julien
Barthélemy-Julien Guérin (1656 - 1728)

Sieur de a Fontaine en Saint-Congard. Recteur des Fougerêts en 1690.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Personnalité : Le Texier Julien,
Julien Le Texier

Curé des Fougerêts à partir de 1897.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par travaux historiques

Le premier logis est orienté au sud ; il est constitué de deux pièces superposées reliées par un escalier en vis dans une tour postérieure dans l'angle nord-ouest. Deux cheminées en schiste sur le mur est ; les consoles de celle du rez-de-chaussée dépassent largement du mur-pignon est. Les baies ont été agrandies en hauteur par adjonction de pierres de schiste.

Le deuxième bâtiment prolonge le premier. Il comprenait deux pièces superposées au sud, prolongées, au nord par une autre au nord, dont il est difficile de déterminer la fonction car les ouvertures ont été aujourd'hui agrandies. Peut-être servait-elle de cellier, surmonté d'un comble à lucarne passante. Le linteau de la fenêtre du premier étage au sud porte la date 1696, gravée dans un cartouche.

Le dernier édifice, lui aussi en moellons de schiste, est orienté à l'ouest et présente une élévation régulière à trois travées. Une corniche moulurée en granite souligne le haut des murs, s'interrompant brusquement sur le mur est, au nord ; les encadrements en pierre de taille de granite des baies, légèrement saillantes par rapport aux murs, donnent à penser qu'un enduit était prévu pour recouvrir ces derniers, à moins qu'il n'ait été déjà supprimé. De faux coussinets soutiennent les linteaux des fenêtres, donnant, avec les moulurations de celui de la porte et celles du fronton de la lucarne, un léger style néogothique à l'ensemble. De type ternaire, mais simple en profondeur, il se compose de deux pièces à chaque niveau, séparées par un couloir central menant à un escalier droit tournant à retours.

L'ensemble des trois constructions est bâti en moellons de schiste. Les baies des deux premières sont encadrées de schiste.

Un puits en maçonnerie jouxte le premier logis à l'est.

Murs schiste moellon sans chaîne en pierre de taille enduit partiel
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Couvrements
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
toit à longs pans croupe
Escaliers escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis
escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour
Typologies tour d'escalier postérieure, logis à une pièce par niveau, type ternaire simple en profondeur, puits couvert en dalles

Références documentaires

Documents figurés
  • Les Fougerêts. Cadastre napoléonien, section E1 du bourg. Levée par M. Thébaut, géomètre, 1824, échelle 1:2500.

    Archives départementales du Morbihan : 3 P 157/10
Bibliographie
  • ROYER, Jean-Marie. Les Fougerêts "Miettes d'Histoire". Allaire : Allaire Offset imp., 1978.

    p. 93-110