Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoir de Kermahonnet, 50 Chemin de Kermahonnet (Quimper)

Dossier IA29010178 réalisé en 2014

Fiche

Dossiers de synthèse

La légende de Kermahonnet

Au Stangala, sur la pointe du Griffonez, résidait un dragon à qui les habitants de Kerfeunteun livraient une jeune fille chaque mois en vertu d'un accord passé entre ceux-ci et le dragon, qui, en échange, n'attaquait personne.

La jeune fille était désignée au hasard et livrée au dragon.

Un jour, la jeune fille désignée n'était autre que la bien aimée et promise du seigneur Mahonnec, et la fille su seigneur de Penhoat. Celle-ci devant être livrée au dragon le lendemain à l'aube, Mahonnec décida d'aller tuer le dragon le soir-même.

Il se rendit au Griffonez, tua le dragon après une lutte effrénée, et coupa sa langue, comme trophée et preuve de l'acte accomplit. Il rentra ensuite chez lui et dormit plusieurs jours de suite.

Lorsqu'il se réveilla il apprit qu'une noce se préparait, celle de la princesse de Penhoat et du seigneur du Loc'h, qui aurait prétendument sauvé la jeune fille d'un sort cruel en tuant le dragon. Le seigneur de Penhoat, pour le remercier, lui avait offert la main de sa fille.

Mahonnec se présenta à la Cour de Penhoat et dénonça l'imposture. Le seigneur du Loc'h apporta comme preuve la tête du dragon. Mahonnec lui demanda la couleur de sa langue, le seigneur du Loc'h a répondu :"Bleu". Mahonnec a dit qu'elle était verte et qu'il le savait parce qu'il était en possession de celle-ci et que c'était la preuve que c'était bien lui qui avait tué le dragon.

Le mariage finalement célébré fut celui de Mahonnec et la princesse de Penhoat.

Sources :

Henry R., Les manoirs de Kerfeunteun et leurs légendes, Les amis de Kerfeunteun, Quimper, 1999.

Le Guennec L., Article sur les vieux manoirs à légendes. conservé aux archives départementales du Finistère, Fonds Le Gennec (Sous Série 34 J) sous la cote 34 J 141.

Le Guennec L., Notices sur les vieux manoirs. conservé aux archives départementales du Finistère, Fond Le Guennec (Sous Série 34J), sous la cote 34 J 147.

Précision dénominationKermahonnec
Destinationsdemeure
Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonQuimper
HydrographiesOdet
AdresseCommune : Quimper
Lieu-dit : Kermahonnet
Cadastre : 2013 AS 88
Précisionsanciennement commune de Kerfeunteun

Le manoir appartient aux Chever pendant le XVe et le XVIe siècle. Au milieu du XVIe siècle, il passe aux Gubaër, puis aux Goazre au XVIIe siècle. Les Penandreff le possèdent au XVIIIe siècle.

Période(s)Principale : 2e moitié 15e siècle, 16e siècle , daté par source
Principale : 18e siècle

Il ne reste du manoir de Kermahonnet que le logis, qui est entouré de constructions contemporaines et de quelques parcelles agricoles.

L'édifice, construit aux XVe et XVIe siècles, a été de nombreuses fois remanié. Le logis s'élève, pour partie, sur un rez-de-chaussée, un étage et un niveau de comble, une seconde partie ne s'élève que sur un niveau au rez-de-chaussée et un niveau de combles.

Le logis comprend plusieurs corps de bâtiments : un premier corps, de plan rectangulaire est agrémenté d'une tourelle hexagonale sur son angle nord-est, dans laquelle se trouve un escalier en vis. Un appentis s'y appuie ainsi que sur le reste de l'arrière du bâtiment.

La façade principale est orientée au sud, elle est maçonnée en moellons et comporte une entrée gothique, datant de la fin du XVe siècle. Cintrée d'un arc brisé, elle est ornée d'une archivolte reposant sur deux crossettes. Son encadrement est orné de moulures sur le voussoir et les jambages, qui prennent la forme de colonnettes avec chapiteaux et bases moulurées. Les fenêtres, comme le reste des ouvertures, ont été remaniées au XVIIIe siècle, les meneaux ont disparu.

Le premier étage et le grenier ont été détruits et reconstruits en 1949. Un écusson ainsi qu'une pierre sculptée représentant Mahonnec et la couronne de Mahonnec, récupérée sur le Moulin de Kermahonnet, ont été inclus dans la maçonnerie.

Le tout a été modernisé dans les années 1970.

A l'intérieur de la salle principale se trouvent une cheminée monumentale et une niche, situées sur le pignon ouest, ainsi qu'une niche-crédence et deux autres niches situées sur le mur nord.

Mursgranite moellon
grès moellon
Toitardoise
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Escaliers
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Bibliographie
  • HENRY R., Les manoirs de Kerfeunteun et leurs légéndes, Les Amis de Kerfeunteun, Quimper, 1999.

    Archives municipales de Quimper
  • LE GUENNEC L., Nos vieux manoirs à légende, Société des Amis de Louis Le Guennec, Quimper, 1975.

    Archives départementales du Finistère
  • HENRY R., En flânant dans Kerfeunteun, dessins à la plume et photos des manoirs existants ou disparus, Les Amis de Kerfeunteun, Quimper, 1985.

    Archives Municipales de Quimper