Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir de Kerhuic (Trédrez-Locquémeau)

Dossier IA22002813 réalisé en 2003

Fiche

Parties constituantes non étudiées mur de clôture, portail, colombier, logement, écurie, bassin
Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Plestin-les-Grèves
Adresse Commune : Trédrez-Locquémeau
Lieu-dit : Kerhuic
Cadastre : 1806 B 84, 85 ; 1813 A2 825, 826 ; 1848 A3 826 à 840 ; 1987 A3 488, 489, 490

Manoir anciennement dit de "Kerbuzic" construit au cours de la 1ère moitié du 16ème siècle, agrandi d'un corps de bâtiment à l'est et d'une tour antérieure au 17ème siècle, puis d'une aile à la fin du 19ème siècle. Le portail situé au sud date de l'année 1740 (porte la date) et le colombier probablement du 17ème siècle. Un bassin dont la datation s'avère incertaine a été aménagé à proximité du colombier, probablement au cours de la 2ème moitié du 19ème siècle. L'entrée actuelle du site, située à l'ouest, présente également un bâtiment du 4e quart du 19ème siècle réunissant un logement et des écuries.

Période(s) Principale : 1ère moitié 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 2e quart 18e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1740, porte la date

Corps de logis restauré, dont la structure résulte de plusieurs campagnes de construction et de remaniements. L'état actuel présente une structure à quatre pièces au rez-de-chaussée séparées chacune par un mur de refend montant de fond en comble : trois pièces sont alignées en plan, tandis qu'une autre est contenue dans une aile de plan rectangulaire présentant un léger décrochement à l'avant. Une tour d'escalier hors-oeuvre, de section circulaire, coiffée d'un toit conique, est disposée au droit du mur de refend à l´arrière, tandis qu'une autre tour latérale, de section carrée, coiffée d'un toit en pavillon, comprenant un étage en surcroît reposant en surplomb sur une corniche à modillons en faux-mâchicoulis, anime la façade antérieure à gauche. L'aile latérale, coiffée d'un toit en croupe, est ajourée au rez-de-chaussée de baies jumelées et flanquée d'un bâtiment secondaire en rez-de-chaussée, à pans coupés percés de baies en arc brisé (style néogothique). La partie primitive du corps de logis est ouverte d'une porte d'entrée moulurée en plein-cintre surmontée d'une archivolte à retours et ajourée, au niveau du comble, d'une lucarne à gâble orné de crochets et d'éléments zoomorphes empruntés aux gargouilles de l'architecture religieuse. Un bâtiment de plan rectangulaire construit en granite et brique, ajouré de baies traduisant une référence au style néogothique (croisées, accolades), est situé au nord-ouest du corps de logis. Il associe trois corps de bâtiments, dont une écurie ouverte d'une porte charretière en pignon, ainsi qu´un logement à pièce unique par étage, précédé d´un avant-corps à pignon inscrit dans le plan, formé d´un porche dans-oeuvre et d´une loggia. Le manoir de Kerhuic comprend, en outre, un colombier construit en schiste, ouvert au nord-ouest d'une porte en plein-cintre chanfreinée et couvert d'une coupole en tas de charge à ouverture zénithale (jour central). Un bassin circulaire, de grande dimension, a été aménagé à proximité immédiate du colombier (fonction indéterminée). Il présente un mur d´assise incliné à 45° appareillé de moellons de schiste.

Murs granite
schiste
brique
moellon
béton armé
Toit ardoise, tuile mécanique, zinc en couverture, pierre en couverture
Étages étage de soubassement, en rez-de-chaussée, rez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît
Couvrements coupole
en tas de charge
Couvertures extrados de voûte
toit à longs pans
toit à longs pans brisés
toit en pavillon
toit conique
croupe
noue
Typologies manoir à deux pièces au rez-de-chaussée, à tour d'escalier sur l'élévation postérieure (structure primitive modifiée). Style néogothique
États conservations restauré

L'analyse du corps de logis suggère une structure primitive de plan binaire datant de la 1ère moitié du 16ème siècle. Bien que la tour d'escalier postérieure ne soit pas représentée sur les plans cadastraux du 19ème siècle et que son état actuel résulte d'une campagne de restauration, voire de reconstruction, elle pourrait avoir existé dès l'origine (manoir à deux pièces au rez-de-chaussée, à tour d'escalier sur élévation postérieure). L'ajout d'un corps de bâtiment à l'est au 17ème siècle, entre la structure primitive et l'aile de la fin du 19ème siècle, a donc déterminé l'agencement d'une structure ternaire, puis d'une structure à quatre pièces au rez-de-chaussée à la fin du 19ème siècle. Le colombier présente un état de conservation satisfaisant. La fonction précise du bassin situé à proximité de ce bâtiment reste à déterminer. L'étude est souhaitable.

Statut de la propriété propriété d'une personne privée
Intérêt de l'œuvre à étudier

Annexes

  • 20032206386NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/18, Numplan 3.

    20032206385NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/48, Numplan 4.

    20032206387NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi, Trédrez-Locquémeau.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/29.

    Numplan 1, section B, plans par masse de cultures
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/18.

    Numplan 3, section A, 2ème feuille
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/48.

    Numplan 4, section A, 3ème feuille