Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir de Kerdépot (Trédrez-Locquémeau)

Dossier IA22002804 réalisé en 2003

Fiche

Appellations Kerdépot
Parties constituantes non étudiées cour, mur de clôture, portail, étable à vaches, étable à chevaux
Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Plestin-les-Grèves
Adresse Commune : Trédrez-Locquémeau
Lieu-dit : Kerdépot
Cadastre : 1806 B 98 ; 1813 A1 310 ; 1848 A1 236 ; 1987 A1 212

Manoir datant de la 1ère moitié du 16ème siècle, restauré au cours de la 2e moitié du 20ème siècle. Les parties agricoles, étables à vaches et étable à chevaux, datent probablement du 17ème siècle (l'étable à chevaux a été agrandie au cours de la 1ère moitié du 19ème siècle). Le portail présente une date quasi-illisible, permettant toutefois de situer sa construction au 18ème siècle, probablement au cours de la 1ère moitié de ce siècle.

Période(s) Principale : 1ère moitié 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 1ère moitié 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle

Le corps de logis et les parties agricoles sont construits en granite et forment un plan général en U. Un portail ouvert d´une porte charretière à arc surbaissé dessert l´entrée de la cour au sud. Le corps de logis, construit sur un plan rectangulaire allongé, présente une structure binaire : il se compose de deux pièces au rez-de-chaussée (cuisine à gauche et salle à droite) séparées par un mur de refend montant de fond en comble. Une tour d´escalier circulaire hors-oeuvre, disposée au droit du mur de refend, anime la façade antérieure. Elle enferme un escalier à vis en maçonnerie et abrite un pigeonnier au sommet. La façade antérieure est ouverte d´une porte en arc brisé mouluré, à archivolte à retours, desservant l´accès à la salle. A l´intérieur, le mur de refend séparant la cuisine de la salle conserve, à proximité de la porte, les vestiges d´un passe-plat transformé en niche. Une cheminée occupe chaque mur-pignon, à l´est et à l´ouest. La partie agricole, relativement développée en longueur, comprend notamment un édifice de plan rectangulaire allongé, disposé perpendiculairement au corps de logis et réunissant sous le même toit deux étables jumelées.

Murs granite
moellon
Toit ardoise
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
toit conique
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis sans jour, en maçonnerie
Typologies manoir de plan binaire, à tour d'escalier hors-oeuvre sur l'élévation antérieure. Salle basse. Pigeonnier sur tour d'escalier
États conservations restauré

Les étables présentent un intérêt particulier du fait de leur datation et de leur état de conservation. Malgré les travaux de restauration, le corps de logis a conservé son volume général d'origine. L'étude est souhaitable.

Statut de la propriété propriété d'une personne privée
Intérêt de l'œuvre à étudier

Annexes

  • 20032206379NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/18, Numplan 2.

    20032206361NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/48, Numplan 2.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/29.

    Numplan 1, plans par masse de cultures, section B
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/18.

    Numplan 2, section A, 1ère feuille
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/48.

    Numplan 2, section A, 1ère feuille