Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir de Beaulieu, rue de Sainte-Brigitte (Saint-Cast-le-Guildo)

Dossier IA22000811 réalisé en 2002

Fiche

Œuvres contenues

Appellations manoir de Beaulieu
Parties constituantes non étudiées cour, escalier indépendant, logement, colombier, grange, fournil, ferme, puits, ferme
Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Matignon
Adresse Commune : Saint-Cast-le-Guildo
Lieu-dit : Beaulieu
Adresse : rue de Sainte-Brigitte
Cadastre : 1826 D2 548, 549 ; 2001 159 A1 197, 203, 434 ; 617, 618

Manoir construit au 16e siècle, agrandi au 17e siècle et restauré au début du 20e siècle. Propriété de la famille de la Villarmois au 15e et 16e siècle, le manoir de Beaulieu passe en 1595 dans la famille de Tréméreuc par le mariage de Marguerite de la Villarmois et de Paul de Tréméreuc, seigneur de la Chesnaye-Tanio en Saint-Germain-de-la-Mer. Leur arrière-petite-fille, Anne de Tréméreuc épouse Toussaint de Cornulier, Président au Parlement de Bretagne. Le couple vend le manoir de Beaulieu et plusieurs de ses possessions en 1699 à Yves La Choüe, seigneur de la Haute-Mettrie en Trégon. Sa fille, Françoise-Emilie, le porte en héritage à François de la Moussaye lors de son mariage en 1714. Pillé par les Anglais lors du combat de Saint-Cast en 1758, Beaulieu est confisqué nationalement sur leur petit-fils Gervais-Victor-François, Marquis de la Moussaye, membre de l'Armée des Princes, exilé de 1791 à 1802. Guillaume Nicolas, greffier de paix à Dinan, l'acquière le 24 brumaire de l'an 4 (1795). Le manoir est resté propriété de la famille Nicolas jusq'en 1908-1909 puis devient la possession de la famille le Restif de la Motte-Colas, demeurant en Pléboulle. René le Restif de la Motte-Colas engage alors des travaux de restauration au début du 20e siècle sans apporter de modification notoire. Les documents d'archives mentionnent l'existence d'une métairie appelée "métairie de la porte" à proximité du manoir. Outre cette métairie, la ferme des Champs Biotins faisait partie du domaine de Beaulieu. Le colombier, dont la construction remonte au 17e siècle, a été remanié à la fin du 19e siècle. Le fournil date de la 2e moitié du 19e siècle. La grange a été construite dans le 4e quart du 19e siècle.

Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle

Manoir de plan allongé construit en granite et en schiste, constitué de deux corps de bâtiments. Elévation ordonnancée à travées. Le logis de gauche présente une corniche à modillons jumelés reliés par une accolade. Lucarnes en bois dans le versant du toit couronnées d'épis de faîtage figurés en terre cuite (cavaliers et girouette). Façade postérieure du logis de droite flanquée d'une aile en retour d'équerre. Escalier indépendant, convexe en maçonnerie, desservant l'accès à une cour. Colombier de plan circulaire, surmonté d'un toit conique et couronné d'un épi de faîtage en terre cuite. La porte d'origine, orientée à l'ouest, est couverte d'un linteau monolithe droit sur coussinet, à extrados en bâtière. Elle a été murée à la fin du 19e siècle et remplacée par une porte orientée au nord. Grange de plan allongé, à fenêtres, à deux portes charretières et haut surcroît. Fournil de plan massé, à porte en pignon, construit en granite.

Murs granite
schiste
moellon
Toit ardoise
Étages 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
croupe
noue
pignon découvert
Escaliers
en maçonnerie
Typologies manoir de plan allongé, à trois pièces par étage (plan ternaire)
Techniques céramique
Représentations personnage profane
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à étudier

Annexes

  • 20022215034NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 3 P plan, 164/1.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Côtes d'Armor : 1 Q 2/33.

  • A.D. Côtes-d'Armor : 2 Num 1/28.

    Numplan 1
  • A.D. Côtes-d'Armor : 2 Num 1/12.

Bibliographie
  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le pays de Lamballe. Saint-Brieuc : Francisque Guyon Editeur, 1921.

    p. 39-40
  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Au coeur du Penthièvre : Lamballe - Jugon - Moncontour - Turnegoët. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1951.

    p. 9
  • AMIOT, Pierre. Histoire de Saint-Cast-le-Guildo des origines à nos jours. Bannalec : Imprimerie Régionale, 1990.

    p. 475-479