Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fiche

Dossiers de synthèse

Conçue pour offrir une large place à la vie sociale, cette demeure, dont Louis Chouinard dessine les plans en 1949, était destinée à M. Crespel, géomètre issu d´une famille qui compte deux architectes actifs à Rennes (1). Implantée, en site de carrefour, en bordure d´un axe routier ancien, dans un quartier périurbain, prisé par la bourgeoisie dès la fin du XIXe siècle, elle sera achevée en 1954, suivant un parti de distribution adapté à un mode de vie plus familial.

Calé sur l´angle de la parcelle, l´édifice en épouse la forme par un traitement arrondi auquel répondra, à la fin des années soixante, l´immeuble qui lui fait face. Le jardin, placé en position latérale, prolonge la ligne horizontale du volume bâti et en accentue la compacité, créant une alternance de vide et de plein caractéristique du tissu périurbain dans lequel elle s´inscrit.

Son volume épuré, le toit à un versant est masqué par une corniche, est souligné par le rythme des travées et la ligne de corniche, protégeant les baies du rez-de-chaussée surélevé. L´emboîtement du vide et du plein est reproduit au niveau de l´étage, où sont incrustées de fausses terrasses. La polychromie et la texture de l´édifice participent à l´équilibre de la composition et à la lecture de la distribution. Enveloppant les espaces privés, la pierre blanche matérialise la membrane lisse du mur, rompue par le cadre des fenêtres, et contraste avec les aspérités du schiste pourpre, matériau local réservé au rez-de-chaussée et au soubassement qui enracine doublement l´édifice.

La distribution, inspirée de l´hôtel particulier, inscrit les déplacements dans ce même mouvement. L´édifice dispose de trois accès, initialement conçus pour des usages distincts, instaurant deux types de dialogue urbain : une entrée depuis la rue donne accès aux locaux professionnels, l´entrée de service s´effectue depuis le jardin comme celle de l´habitation qui ouvre sur un jardin d´hiver. L´abandon de l´usage professionnel engage l´architecte à supprimer l´escalier « dérobé » qui menait à l´étage et à modifier le rôle du jardin d´hiver finalement conçu comme un hall à l´anglaise, ici sans cheminée, distribuant l´étage et les pièces de réception, dont il est séparé par une cloison mobile. L´escalier en vis sera remplacé par un escalier d´honneur donnant une plus large place à la vie familiale.

Les pièces de service, disposant d´un système de circulation indépendant, sont réparties en sous-sol (chambre de bonne) et au rez-de-chaussée, où l´office et la cuisine sont dotés des équipements les plus modernes et d´un mobilier élégant dessiné par l´architecte.

Les pièces de réception, en suite, forment un volume unique, ponctué d´une cloison mobile et d´une cloison fixe à claire-voie qui délimitent le salon-salle à manger, scandé d´une cheminée centrale.

A l´étage, une galerie distribue les chambres disposant d´un cabinet de toilette et l´appartement des parents (entrée, chambre-salon, garde-robe, salle de bain) selon un dispositif que l´architecte reproduit rue de Lorient, au même moment.

Fruit de la rencontre entre les aspirations d´un architecte expérimenté et les besoins d´un commanditaire sensibilisé à la culture architecturale, cet édifice est remarquable par sa justesse.

On peut le considérer comme l´une des oeuvres majeures de Louis Chouinard, occupé au même moment à la reconstruction de la ville, qui exprime ici son sens du dialogue urbain et sa vision de l´architecture alliant, comme chez Georges Lefort, une esthétique classique et une tradition rationaliste. L´utilisation du béton armé lui permet, en effet, de concevoir le mur comme une membrane, une peau nécessaire et adaptée à l´espace qu´elle délimite.

(1) Le grand-père du commanditaire était l´architecte Crespel, auteur de la Blanchisserie industrielle (rue La-Chalotais), neveu du chanoine Brune, auteur de plusieurs chapelles rennaises, en particulier la chapelle détruite des Franciscains, qui constitue un prototype de l´architecture néogothique dans le département.

Parties constituantes non étudiées bureau, garage, jardin, clôture de jardin
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Rennes ville - Rennes ville
Adresse Commune : Rennes
Adresse : 43 rue d' Antrain
Cadastre : 1980 AS 166

La maison est construite entre 1950 (date de la demande de permis de construire) et 1954 (procès-verbal de fin de travaux), sur les plans de l´architecte Louis Chouinard, pour le géomètre Crespel. Le garage, au nord de la parcelle, fait l´objet d´une demande d´autorisation de surélévation pour y aménager un logement, en 1958. En 1968, ce bâtiment est aménagé pour accueillir les bureaux de l´entreprise. Le fonds Chouinard déposé aux archives communales comprend un ensemble de plans réalisés entre 1949 et 1952, retraçant les étapes successives du projet. Le descriptif de 1949 indique l´emploi de béton armé (système Hennebique), de maçonnerie de pierre blanche de Chauvigny, et d´un placage de pierre de Tercé sur les linteaux en béton armé. Les plans de 1950 indiquent la présence d´une chambre de bonne, salle des archives et de tirage de plans au sous-sol. Le rez-de-chaussée présente une disposition en enfilade des pièces de réception, sur rue ; les pièces de service et une salle de dessin disposées au nord. A l´étage, apparaissent quatre chambres et une salle de bain distribuées par un couloir éclairé par un vitrage opaque. La chambre des parents forme un appartement (entrée, coin-salon et salle de bain), dont la disposition est modifiée en 1952 (aménagement d´une garde-robe également affectée à usage de cuisine, au nord de la chambre). La terrasse surplombant le jardin d´hiver est accessible depuis le palier de l´escalier, initialement prévu en vis. La cuisine, équipée d´un vide-ordures et d´une machine à laver, est mise en communication avec le jardin d´hiver (aménagement postérieur de 1952).

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1949, daté par source
1950, daté par source
1952, daté par source
1958, daté par source
1968, daté par source
Auteur(s) Auteur : Chouinard Louis, architecte, attribution par source
Personnalité : Crespel, commanditaire, attribution par source

L´édifice, implanté en parcelle d´angle, comprend un logis principal aligné sur la voie, un bâtiment abritant les anciens bureaux de l´entreprise du géomètre et un garage, en fond de parcelle, accessibles par une impasse, et un jardin. Le logis principal, à étage carré sur rez-de-chaussée surélevé et sous-sol, est construit avec une ossature de béton armé et un remplissage de parpaings de béton, parement de schiste en soubassement et de comblanchien (rez-de-chaussée et étage) ; il est couvert d´un toit terrasse en béton avec éclairage zénithal partiel en verre cabochon. Calé sur l´angle arrondi de la parcelle, il comporte un accès à l´ouest, rue du Moulin-Saint-Martin, et un accès différé au sud, depuis le jardin. Au rez-de-chaussée surélevé se situent les pièces de réception en suite (jardin d´hiver, salle à manger et salon) éclairées au sud sur la rue et les pièces de service (office et cuisine) au nord et les pièces affectées à l´usage professionnel du commanditaire (bureau et ancienne salle de dessin). L´escalier principal est placé dans le jardin d´hiver et donne accès à l´étage où sont regroupées quatre chambres, dont une chambre disposant d´une garde-robe et d´une salle de bain en suite. Une terrasse accessible depuis la chambre de l´extrémité ouest est aménagée au dessus du jardin d´hiver. L´ensemble des huisseries est en métal avec stores roulants orientables.

Murs schiste
calcaire
enduit partiel
béton armé
parpaing de béton
Toit ardoise, zinc en couverture
Étages rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble

Données complémentaire architecture Rennes

HYPO maison bourgeoise
SCLE1 1950
IMPA parcelle d'angle
CBATI isolé
IMBATI sur rue
ESPAL absence
ESPAP jardin latéral
IAUT unicum
ICHR typicum
IESP unicum aire d'étude
ICONTX intégré
ITOPO site de faubourg
POS 3
SEL sélection requise
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. C. Rennes. Permis de construire ; 743 W 58. Rue d'Antrain (1957-1960) .

  • A. C. Rennes. Permis de construire ; 743 W 63. Rue d'Antrain (1967-1968) .

Documents figurés
  • [1955]. Vue prise depuis le sud-est, photographie, vers 1955 (A. P.).

  • [1955]. Le bureau, vu depuis la salle-à-manger, photographie, vers 1955 (A. P.).

  • [1955]. La salle-à-manger et le jardin d'hiver, photographie, vers 1955 (A. P.).

  • [1955]. La table du jardin d'hiver, photographie, vers 1955 (A. P.).

  • [1955]. L'escalier, photographie, vers 1955 (A. P.).

  • [1955]. Le bureau, photographie, vers 1955 (A. P.).

  • [1955]. La salle-à-manger, le salon et le bureau, vus depuis le jardin d'hiver, photographie, vers 1955 (A. P.).

  • [1955]. Le salon, vu depuis le bureau, photographie, vers 1955 (A. P.).

  • [1955]. La salle-à-manger et le salon, vus depuis le jardin d'hiver, photographie, vers 1955 (A. P.).

  • [1949]. Maison de M. Crespel. Plan de situation, tirage d´après un dessin de L. Chouinard, 1949 (A. C. Rennes ; fonds Chouinard).

  • [1949]. Maison de M. Crespel. Plan du rez-de-chaussée, tirage d´après un dessin de L. Chouinard, 1949 (A. C. Rennes ; fonds Chouinard).

  • [1949]. Maison de M. Crespel. Elévation sur la rue Saint-Martin, tirage d´après un dessin de L. Chouinard, 1949 (A. C. Rennes ; fonds Chouinard).

  • [1949]. Maison de M. Crespel. Elévation sur le jardin, tirage d´après un dessin de L. Chouinard, 1949 (A. C. Rennes ; fonds Chouinard).

  • [1950]. Maison de M. Crespel. Plan du sous-sol, tirage d´après un dessin de L. Chouinard, 1950 (A. C. Rennes ; fonds Chouinard).

  • [1950]. Maison de M. Crespel. Plan du rez-de-chaussée, tirage d´après un dessin de L. Chouinard, 1950 (A. C. Rennes ; fonds Chouinard).

  • [1950]. Maison de M. Crespel. Plan de l´étage, tirage d´après un dessin de L. Chouinard, 1950 (A. C. Rennes ; fonds Chouinard).

  • [1950]. Maison de M. Crespel. Elévation sur rue, tirage d´après un dessin de L. Chouinard, 1950 (A. C. Rennes ; fonds Chouinard).

  • [1952]. Maison de M. Crespel. Aménagement de la cuisine et de l´office, tirage d´après un dessin de L. Chouinard, 1952 (A. C. Rennes ; fonds Chouinard).

  • [1952]. Maison de M. Crespel. Aménagement de l´appartement des parents, tirage d´après un dessin de L. Chouinard, 1952 (A. C. Rennes ; fonds Chouinard).

Bibliographie
  • BARBEDOR, Isabelle. Maison Crespel. In Bretagne XXe. Un siècle d´architecture, sous la direction de P. Dieudonné, ed. Terre de Brume-AMAB, 2001.

    p.