Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison puis ferme, Herbregement (Noyal-Châtillon-sur-Seiche)

Dossier IA35047381 réalisé en 2008

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • puits
    • grange
    • pressoir à cidre
    • poulailler
Parties constituantes non étudiées puits, grange, pressoir à cidre, poulailler
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Ille-et-Vilaine - Bruz
Adresse Commune : Noyal-Châtillon-sur-Seiche
Lieu-dit : Herbregement
La maison dite de l´ Herbregement est datable de la fin du 17e siècle, elle appartient à la famille Gauchard au moins depuis le 18e siècle. En 1732, elle est la demeure de Perrine Samson, veuve de Julien Gauchard, puis en 1748, elle est habitée par Guillaume Gauchard, son fils avec un logement secondaire mitoyen vers l´orient pour sa mère. Les actes notariés en possession de la famille actuelle nous donnent une indication également sur la nature de l´habitation à cette période. Dès le 18e siècle, un seul des deux aîtres de maisons est aménagé en habitation. L´acte de 1748 précise que celui du bout occidental sert de logement tandis que l´autre à cette période est utilisé en étables. Ils sont flanqués de part et d´autre de bâtiments, vers l´occident d´une grange et pressoir, vers l´orient d´un autre logis qui appartient à Perrine Gauchard. L´acte de 1761 précise une chambre à l´étage avec grenier au-dessus qui n´est pas mentionnée dans l´acte précédent. Selon les propriétaires actuels, le logis aurait été rabaissé, suite à un incendie vers les années 1800. Les dépendances en retour d´équerre qui ferment la cour sont mentionnées au 18e siècle, elles ont été récemment aménagées en habitation. Environnement conservé. Intérêts historique, architectural et typologique.
Période(s) Principale : 17e siècle
Secondaire : 19e siècle

Orientation sud. Logis à deux foyers juxtaposés ou logis double, mentionné également en 1748 comme étant deux aîtres de maisons puis en 1761, un couple de logis. Autrefois avec chambre haute à l'étage. Le logis aurait été rabaissé suite à un incendie.

Murs schiste
terre
moellon
Toit ardoise
États conservations restauré

Données complémentaires architecture IP35

HYPOI maison à deux foyers juxtaposés
MURS1 schiste ; moellon ; terre
SCLE1 17e siècle
IAUT sans objet
ICHR nsp
SEL sélection requise
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • A. privées : 19 août 1748. Aveu de Guillaume Gauchard, Herbregement.

    L´an 1748, le 19e jour d´aoust devant nous notaires de la juridiction et Chatelenye de Brequigny et autres a comparu honorable homme Guillaume Gauchard demeurant au Herbregement en paroisse de Châtillôn sur Seiche et qu´il reconnaît et confesse estre sujet Etages et domicilises traitable et justiciable de Messire Charles Thomas Marie de Morand, chevalier seigneur Marquis de Morand, ... conseiller du roy en son parlement de Bretagne.

    A savoir est deux aîtres de maisons, nommé le lieu du herbregement en la susdite paroisse, exposé ainsi et joignant vers oriant une autre maison à Perrine Gauchard. Batie de murs de terre et pierre couverte d´ardoise. Celui d´un bout occidental servant et gougé avec cheminée et plancheu trillé, l´autre à l´orient sert d´étables avec un plancher contenant ensemble de long par devant quarante pieds en laions de 22,5, une grange au pignon occidental sur poteau de bois passe vers occident un mur de terre couvert d´ardoises dans laquelle est un pressoir à deux vis. Réputé meuble, une autre grange sur le côté occidental de la cour batue de murs de terre ... un refuge à porcs au coin occidental et méridional de la cour avec un passage ...

  • A. Privées : 19 décembre 1761. Contrat d´acquêt fait par Guillaume Gauchard et femme, de Guillaume Frogerais.

    A scavoir est un couple de logis situé au dit village du Herbregement avisagé au midy consistant dans un bas avec cheminée poutres et fenestre au devant, a laquelle fenestre sont annexé des barres de fer et chambre au-dessus avec cheminée et fenestre au-devant grenier au-dessus de la dite chambre, le tout basties de murs de pierre et terre couverte d´ardoises avec cour au devant comme en porte la ditte maison, joignant de tout part une maison les terres des dits acquéreurs ; un petit courtil situé derrière la dite maison, un vergé nommé le petit vergé contenant 42 cordes, joignant d´un côté du midy à terre et pré de Ignace Launne et du devant au chemin qui conduit aux marres de Mourio, au nord et occident est terre de Julienne Gauchard et du dit Launné, un autre vergé nommé le grand verge contenant 60 cordes de terre, joignant du côté du midy à terre des dits acquéreurs...