Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison, Malagra (La Bazouge-du-Désert)

Dossier IA35048563 réalisé en 2009

Fiche

Á rapprocher de

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Louvigné-du-Désert
Adresse Commune : Bazouge-du-Désert (La)
Lieu-dit : Malagra

En 1793, après la débâcle du Mans, le Prince de Talmond tenta de s'exiler en Angleterre. Le 30 décembre, sur son chemin, il rencontra une femme qui lui indiqua le chemin de Malagra : à cette époque, la maison de Malagra appartenait à Foubert, propriétaire des moulins à papier. Sa servante reçu quelques pièces du Prince de Talmond et de ses compagnons de voyage afin d'acheter du pain blanc au village voisin du Pont Dom Guérin. Chez le commerçant où la servante se rendit, se trouvaient des gardes nationaux qui furent interpellés par la rareté des pièces en sa possession. Ils l'interrogèrent donc sur leur provenance, question à laquelle la servante répondit que les pièces provenaient d'un "bourgeois" qui venait d'arriver chez son maître. Le capitaine Caillère de la garde nationale se rendit donc à Malagra afin d'interpeller les fugitifs. Les cinq hommes, dont l'un était déguisé en meunier, furent emmenés par la garde nationale à Fougères où le prince de Talmond fut reconnu par la fille d'un hôtelier chez qui il avait séjourné deux mois auparavant. De Fougères, le Prince de Talmond et ses compagnons furent conduits à Rennes. Le 25 janvier 1794, il fut envoyé à Vitré ; le 27 janvier il fut exécuté à Laval. Ce bâtiment date de 1716 comme l'indique une date portée sur le linteau de la porte. Le commanditaire était vraisemblablement un dénommé DUSAUDRAY, ce nom est en effet porté sur le linteau de la fenêtre du rez-de-chaussée. La fonction d'origine de ce bâtiment est assez difficile à définir car son architecture est assez peu commune. Ce bâtiment est construit avec un grand soin : encadrements de baies, lucarne en oeil de boeuf, présence de deux pièces à feu superposées... toutefois, les dimensions de l'édifice demeurent assez réduites. Le cadastre de 1834, nous montre qu'il existait à cette époque, un petit bâtiment au nord-ouest de celui-ci, il s'agissait selon toute vraisemblance d'une dépendance, peut-être une écurie. A cette époque, il existait encore de nombreux moulins sur les bords de la rivière la Glaine ; ce bâtiment était donc sans doute le logement d'un des propriétaires de moulins. A la fin du 18e siècle, Michel Foubert dit "Grandmoulin", administrateur du district et propriétaire des moulins à papier de Malagra demeurait à Malagra, dans ce bâtiment où fut arrêté le prince de Talmont en 1793. Le Prince de Talmond était venu se réfugier à Malagra car l'un de ses compagnons, Bougon Longrais, ancien procureur général était un ami de Michel Foubert. Bougon Longrais avait changé de camp suite à sa capture en forêt de Fougères ; alors qu'il combattait dans les rangs des républicains, le prince de Talmond lui avait laissé le vie sauve, c'est pourquoi, en remerciement, il avait décidé de le suivre et de tenter de lui sauver la vie.

Période(s) Principale : 1er quart 18e siècle
Dates 1716, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Dusaudray, auteur commanditaire, signature

Ce bâtiment présente une maçonnerie composée de moellon de granite, les encadrements de baies et les chaînages d'angles sont réalisés en pierre de taille. Le rez-de-chaussée est percé d'une porte dont le linteau témoigne de la date de 1716. La fenêtre du rez-de-chaussée possède également un linteau portant l'inscription suivante : PLS . DUSAUDRAY. L'appui de cette fenêtre rappelle le fait historique qui s'est déroulé ici car il est composé d'une pierre gravée de l'inscription suivante : "Le Prince de Talmond exécuté à Laval/le 27 janvier 1794/BOUGON-LONGRAIS ami de Charlotte CORDAY/J-L. RICHER et MAGDELIN exécutés à Rennes/le 5 janvier 1794/furent arrêtés ici le 30 décembre 1793." L'étage est percé d'une fenêtre et le comble d'un oeil de boeuf. Ces trois ouvertures forment une travée. Une niche à statue surmontée d'une croix est percée dans la façade. Le toit à croupes est couvert d'ardoise. Le bâtiment est composé de deux pièces à feu superposées.

Murs granite
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20093505643NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20093505642NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20093506700NUCB : Collection particulière

    20103500078Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 018-35-73-bande16.

Références documentaires

Documents figurés
  • La Bazouge-du-Désert. Section B dite du Pont Dom Guérin, en deux feuilles, 1ère feuille, du n°1 au n°484, par Delacour, géomètre. [1834], échelle 1/2500 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • CHATENET Monique, MIGNOT, Claude (dir.). Le manoir en Bretagne. 1380-1600. Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites/Editions du patrimoine/Imprimerie nationale Editions, 1999.

  • DUCOURET, Jean-Pierre, LAISIS C., HAMON Françoise, TOSCER Catherine. L'habitat rural en Pays de Fougères.

  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat : GP Impressions-Kervaux, 1994.

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • MAUPILLE, M., L. Louvigné-du-Désert et ses environs. Reproduction en fac-similé de l'édition de Rennes : Imprimerie C. Catel, 1877, Paris : Res Universis, 1992.

  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

  • ORAIN, Adolphe. Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs dans Rennes et le Département. Rennes : P. Dubois Libraire-éditeur, 1884.

  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Editions du patrimoine, 2000.

  • POIRIER. Monthorin et les Lariboisière. Société archéologique et historique de Fougères. Tome XXV, p. 39-44, 1986.

  • POIRIER. Entre Glaine et Airon, L'Hermitage Saint-Clair. Société archéologique et historique de Fougères. Tome XIX, p. 61-73, 1980.

  • POIRIER. Le Petit Maine, Terre de privilèges. Société archéologique et historique de Fougères. Tome XIV, p. 12-21, 1971.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).

  • Livre d'or. La Bazouge-du-Désert. La Bazouge-du-Désert, 1951.