Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, La Roche (La Fontenelle fusionnée en Val-Couesnon en 2019)

Dossier IA35049600 inclus dans Ecart, La Roche (La Fontenelle fusionnée en Val-Couesnon en 2019) réalisé en 1977

Fiche

Parties constituantes non étudiéesétable, puits
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonPays de Fougères - Antrain
AdresseCommune : Val-Couesnon
Lieu-dit : Fontenelle (la), Roche (la)
Cadastre : 1939 B 169
Précisionscommune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de La Fontenelle

Au moment de la réalisation du premier cadastre de la commune, en 1823, ce bâtiment se trouvait à l’extrémité ouest d’un alignement de quatre logis distincts.

Les caractéristiques architecturales de ce bâtiment permettent d’en faire remonter la construction à la fin du 16e siècle ou au début du 17e siècle. En effet, la porte en anse de panier, surmontée d’un décor végétal, l’appui saillant de la fenêtre de l’étage ou encore le chanfrein convexe des encadrements de baies d’origine sont des éléments propres à l’architecture de cette époque.

Le logis était probablement composé d’une seule pièce à feu au rez-de-chaussée (salle), située sur le pignon est ainsi qu’en témoigne la souche de cheminée. Il existait également une pièce à feu à l’étage (chambre) ; la qualité de la fenêtre de l’étage et la présence d’un corbeau de la cheminée au pignon ouest attestent cette disposition.

Au vu de l’époque de construction de ce bâtiment, l’escalier desservant l’étage était très probablement un escalier en vis dans l’œuvre, logé dans l’un des angles du bâtiment.

Période(s)Principale : limite 16e siècle 17e siècle

La maçonnerie de ce bâtiment est réalisée en moellon de schiste alors que les encadrements de baies sont en pierre de taille de granite. Le toit à longs pans est couvert d’ardoise.

Le bâtiment possède un plan quadrangulaire ; il s’élève sur trois niveaux : rez-de-chaussée, premier étage et combles.

Les percements de la façade sud ne sont pas symétriques ; ils possèdent des tailles et des formes différentes. La porte du rez-de-chaussée, en anse de panier, est surmontée d’un exceptionnel décor végétal. Il existe également une fenêtre dans la partie est du rez-de-chaussée et une ancienne porte devenue fenêtre en partie ouest. L’étage est percé d’une fenêtre centrale à appui saillant et à encadrement à chanfrein convexe. Des gonds métalliques indiquent l’existence d’une grille sur cette fenêtre. La partie est de l’étage est également percée d’une petite fenêtre à encadrement chanfreiné équipé de gonds métalliques.

Une dépendance se trouve au sud-ouest de la cour et un puits s’élève au sud-est.

Mursgranite pierre de taille
schiste moellon
Toitardoise
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
Statut de la propriétépropriété privée