Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison, 2 rue des Algues, Cadouarn (Séné)

Dossier IA56006374 inclus dans Ecarts agricoles devenus maritimes de Cadouarn, de Kerdavid, du Ranquin et île de Boëde (Séné) réalisé en 2008

Fiche

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Bretagne - Vannes Est
Adresse Commune : Séné
Lieu-dit : Cadouarn
Adresse : 2 rue des Algues
Cadastre : ZP 102

Située à l´extrémité nord-ouest du village de Cadouarn lorsque le cadastre est constitué, en 1845, cette maison illustre l´évolution du principal village de Séné au cours du 19e siècle. En effet, au milieu du siècle, elle appartient à des agriculteurs, les Mallery, travaillant soit à Cadouarn, soit sur l´île voisine de Boëde. Les agriculteurs vont devenir moins nombreux à Cadouarn et dès 1867, la maison est occupée par un employé des douanes. La famille Boché conserve ce bien jusqu´au milieu du 20e siècle. Elle appartient ensuite à un pêcheur de Cariel. Aujourd´hui, cette maison est la propriété d´un artisan.

Période(s) Principale : 1er quart 17e siècle

La maison située au 2 rue des Algues se trouve à l´angle de la rue de Cariel qui permet de rejoindre Port-Anna, au bout de la presqu´île. Autrefois située à l´extrémité occidentale du village de Cadouarn, elle est maintenant entourée d´habitations plus récentes. Tout d´abord, elle se distingue par sa massivité : par rapport aux autres maison de la rue des Algues, elle est imposante, avec son toit haut qui permet la constitution d´un étage sous combles. Deux lucarnes rampantes (ou en chien couché) en façade principale éclairent cet étage auquel on accède par un escalier à demi hors d´oeuvre (élément ressortant de la façade arrière). Cette habitation possède un encadrement de porte (porte devenue porte-fenêtre car l´entrée se fait depuis le début du 20e siècle par le pignon nord) en pierres taillées en anse de panier qui existe sur d´autres maisons de Cadouarn. Cet encadrement est ici sculpté. Son toit est en ardoise, les murs crépis sont de couleur blanc cassé. Deux souches de cheminée prolongent les pignons découverts. Cette maison est une des plus massives de Cadouarn.

États conservations bon état

Données complémentaires architecture PATMAR

REFC SEN 52
THPA Vie des populations littorales
DREC jamais cité
INGP intérêt paysager et pittoresque ; intérêt de mémoire
PING Il s´agit d´une des plus imposantes maisons de Cadouarn.
RECO Cette maison illustre l´évolution sociale historique de Cadouarn, écart agricole devenu maritime au 19e siècle. Située en dehors de tout périmètre de protection, elle est susceptible de subir des transformations (ajouts sur la façade notamment). Etant donné son intérêt historique et social, souligné lors de l´enquête patrimoniale (les maisons de pêcheurs de Cadouarn ont été particulièrement citées par les personnes interrogées), il conviendrait de la conserver en l´état et d´inciter les propriétaires des maisons voisines à rénover leurs habitations en accord avec les caractéristiques originelles de ces maisons. Pour éviter une banalisation des habitats de marins, qui sont déjà noyés dans des constructions plus récentes, et conserver leur charge historique et mémorielle, il serait souhaitable qu´une véritable charte d´urbanisme concernant les rues de marins présentes dans les différents écarts de la presqu´île soit élaborée par la commune. Cette charte des quartiers de pêcheurs pourrait prendre la forme d´une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP).
Statut de la propriété propriété d'une personne privée
Sites de protection zone naturelle d'intérêt écologique faunistique et floristique

Annexes

  • 20075605688NUCB : DRAC Bretagne, Inv Artur-Lambart, 885600444X.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Morbihan . Matrices cadastrales de Séné.