Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison de villégiature jumelée dite Ker Marie-Annic, puis Ker Marie-Jo, 48 rue de Rohellou, Trestraou (Perros-Guirec)

Dossier IA22006139 inclus dans Quartier de Trestraou (Perros-Guirec) réalisé en 1999

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination maison de villégiature
maison jumelée
Appellations dite Ker Marie-Annic, puis Ker Marie-Jo
Parties constituantes non étudiées cour jardin
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Côte de Granit Rose - Perros-Guirec
Adresse Commune : Perros-Guirec
Lieu-dit : Trestraou
Adresse : 48 rue de Rohellou
Cadastre : 1985 AN 98, 99

Maison de villégiature dite Ker Marie-Annic, puis Ker Marie-Jo, construite vers 1899 (1902, date d' imposition) par l' architecte Charles Heubès pour Maurice Delestre, commissaire priseur à Paris. La maison est jumelée avec la villa dite Ker Yvette, construite la même année par le même architecte et pour le même commanditaire. Les deux unités d' habitation sont cependant différentes tant dans leur distribution intérieure que leur élévation extérieure et leur volumétrie. Le maître-d' oeuvre a construit d' autres maisons à Trestraou (Ker Dor, Ker Envor...) . Les plans de la maison ont été publiés dans la revue L' Architecture en 1901, et dans le recueil L' Architecture du littoral par Paul Planat (non daté, 1er quart du 20e siècle) . La maison était dès l' origine conçue pour la location. La façade postérieure, côté mer, a été modifiée.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Heubès Charles, architecte, attribution par source
Personnalité : Delestre Maurice, commanditaire, attribution par source

Edifice couvert d'un toit à longs pans et pignons couverts qui présente une avancée latérale formée par une tourelle hors-oeuvre couverte d'un toit en pavillon. Le gros-oeuvre est en moellons de granite extraits du site, sur un terrain appartenant au maître-de-l'ouvrage. Les chaînes d'angles et entourages de baies sont en granite rose de la Clarté. Les baies, couvertes de linteaux, sont agrémentées d'arcs de décharge. La fenêtre de lucarne est surmontée d'un fronton-pignon triangulaire avec crossettes.

Murs granite
moellon
Toit ardoise
Étages en rez-de-chaussée, étage de comble
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
pignon couvert

Exemple de petite villa de rapport dont les plans ont été publiés dans une revue d'architecture contemporaine à l'oeuvre. Refus de visite (intérieur non vu) .

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • Voir aussi enquête thématique régionale (patrimoine de la villégiature) - 1999 (Elisabeth Justome) : .