Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison de villégiature dite villa Le Carihuel (Etables-sur-Mer fusionnée en Binic-Etables-sur-Mer en 2016)

Dossier IA22008287 inclus dans La ville d'Etables-sur-Mer (Etables-sur-Mer fusionnée en Binic-Etables-sur-Mer en 2016) réalisé en 2006

Fiche

Précision dénomination de villégiature
Appellations dite villa Le Petit Carihuel
Parties constituantes non étudiées jardin, jardin d'agrément
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Etables-sur-Mer
Adresse Commune : Binic-Etables-sur-Mer
Lieu-dit : le Petit-Carihuel
Précisions commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Etables-sur-Mer

Maison de villégiature, dite villa Le Petit Carihuel, construite vers 1913. Rachetée vers 1920 par un dénommé Fricotelle, riche importateur de papier à cigarettes, elle a été agrandie à cette occasion par l'architecte parisien Jean de La Morinerie (1874-1954). Inspirée de la flore et de la faune sous-marine, la décoration a été réalisée d'après des dessins de Mathurin Méheut. Les ferronneries d'art sont l'oeuvre d'Edgar Brandt et de Raymond Subes. Les mosaïques ont été réalisées par l'artiste Isidore Odorico. Elle est inscrite à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis le 13 juin 1986.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1913, daté par travaux historiques
1925, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : La Morinerie Jean de, architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Brandt Edgar, ferronnier, attribution par travaux historiques
Auteur : Subes Raymond, ferronnier, attribution par travaux historiques
Auteur : Odorico Isidore, mosaïste, attribution par travaux historiques
Auteur : Méheut Mathurin, peintre, attribution par travaux historiques
Murs granite
crépi
moellon
Toit béton en couverture
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvertures terrasse
Techniques ferronnerie
mosaïque
peinture

Oeuvre protégée.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1986/06/13
inscrit MH, 2009/06/12
Précisions sur la protection

Les façades et les toitures de la maison, la terrasse et le hall d' entrée, les décors de ferronnerie et de mosaïque, le jardin Japonais (cad. AB 717, 718) : inscription par arrêté du 13 juin 1986.

Références documentaires

Bibliographie
  • BONNET, Philippe. Villa Le Caruhel. In Bretagne XXe siècle : un siècle d'architectures, sous la direction de Patrick Dieudonné, Terre de Brume - AMAB, 2001.

    p. 56-57

Liens web