Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison de villégiature dite Maison isolée ou Maison du Pen-Du, le Pouldu (Clohars-Carnoët)

Dossier IA29004313 inclus dans Quartier balnéaire originel du Pouldu (Clohars-Carnoët) réalisé en 2008

Fiche

Précision dénomination maison de villégiature
Appellations Maison isolée, Maison du Pen-Du
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Bretagne - Quimperlé
Adresse Commune : Clohars-Carnoët
Lieu-dit : le Pouldu
Cadastre : AI 116

Cette villa est, avec la villa d´Henri de Mauduit détruite dans les années 1920, la première villa construite sur la plage des Grands-Sables. Henri Louis Froidevaux, notaire à Quimperlé, la fait construire sur une parcelle de dunes achetée en 1875. Sa position isolée en fait une maison recherchée, malgré son aspect modeste. Les peintres de l´Ecole du Pouldu, comme Charles Filiger (La maison du pendu II), la feront apparaître dans leurs tableaux.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1875, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Froidevaux Henri Louis, commanditaire, attribution par travaux historiques

Sa situation particulière a donné à cette villa le surnom de Maison isolée. Surplombant la plage des Grands-Sables, elle est placée sur un bout de terre qui s´avance sur la mer, ce qui la laisse sans voisin (ou presque). La villa en elle-même est fort simple. Le corps principal du bâtiment d´un étage est de base rectangulaire. Une aile, à un étage sous comble éclairé par une lucarne rampante (ou en chien couché) est accolée au pignon sud et un appentis s´adosse au pignon nord. Les quatre ouvertures de la façade principale ont des encadrements en pierres taillées. Deux souches de cheminée prolongent les pignons. Les murs sont aujourd´hui crépis de blanc (ce qui n´était pas le cas dans les années 1980), les toits sont en ardoise. Afin de se protéger de la mer, ce bout de terre est aujourd´hui en partie caparaçonné d´un mur en pierre partant du bas du promontoire rocheux. La Maison isolée est la première villa construite sur la plage des Grands-Sables.

États conservations bon état

Données complémentaires architecture PATMAR

REFC CLC32
THPA Activité balnéaire de loisir et de santé
DREC peu cité
INGP intérêt paysager et pittoresque ; intérêt de mémoire ; intérêt artistique
PING La situation de cette villa l´a rend impossible à éviter du regard quand on profite du panorama de la plage des Grands-Sables. Cette villa, la première construite sur la plage des Grands-Sables, a été représentée dans des tableaux, comme La maison du Pendu ou La maison du pendu II de Charles Filiger.
RECO La maison dite isolée est la plus ancienne villa construite plage des Grands-Sables (en 1875). Elle est située dans le périmètre de protection de la chapelle Notre-Dame-de-la-Paix, classée aux Monuments Historiques. Elle est donc un peu moins menacée par d´éventuelles transformations que certaines autres villas pourraient l´être. La station balnéaire du Pouldu a longtemps été la station balnéaire des Quimperlois. L´architecture des villas y est modeste, sans ostentation. La station balnéaire est relativement représentative des petites stations balnéaires françaises de la côte Atlantique, où les villas construites avant la Seconde Guerre mondiale ont conservé leurs caractéristiques originelles (y compris la taille de leur jardin) tandis que les hôtels ont été transformés en résidences privées. Il convient de conserver les héritages encore peu modifiés. La modestie du patrimoine balnéaire a pour l´instant conduit à son dédain. Or cette modestie est caractéristique de la majorité des stations balnéaires françaises de la côte Atlantique. Les villas du Pouldu doivent donc être mises en valeur : il convient de retrouver leur histoire (en utilisant, entre autres, le recensement effectué par l´Observatoire du patrimoine maritime culturel), et par la suite créer une visite guidée au sein du quartier balnéaire, par exemple à partir du syndicat d´initiatives. Cette mise en valeur permettrait de porter un nouveau regard sur la station balnéaire du Pouldu. Afin d´améliorer l´homogénéité de la station balnéaire du Pouldu, il faudrait encourager la rénovation des façades des villas, en tenant compte de leur style d´origine. Le Pouldu est connu internationalement grâce au passage des peintres de l´Ecole de Pont-Aven. Cet aspect pourrait être renforcé. Le Pouldu fait partie de la Route des Peintres. Des bornes indicatives confrontent les paysages peints avec le paysage actuel. De plus, la reconstitution par une association d´une Buvette de la Plage (la buvette originelle a été détruite en 1924) est une des animations touristiques principales de Clohars-Carnoët. La liaison de ces différents éléments permettrait de relancer ce circuit thématique sur les peintres et leurs oeuvres en relation avec ce qui existe aujourd´hui. La maison isolée, peinte par Charles Filiger par exemple (Maison du Pen-Du), serait une étape essentielle de ce circuit.
Statut de la propriété propriété d'une personne privée
Sites de protection abords d'un monument historique

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Finistère. 3 P 34/2 à /8. Matrices cadastrales de Clohars-Carnoët (1823-1957).

  • Archives départementales du Finistère. 222 W 45 à 53. Matrices cadastrales de Clohars-Carnoët (cadastre rénové : 1960-1970).

Bibliographie
  • ROLLAND, Hervé. Clohars-Carnoët. Moëlan-sur-Mer. De la Laïta au Bélon. A travers les cartes postales anciennes. Le Bateau-Livre. Quimperlé. 1995.

    p. 51.