Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison de villégiature dite Les Ajoncs, 28 rue de Molène, Trozoul (Trébeurden)

Dossier IA22000273 inclus dans Ville de Trébeurden réalisé en 2000

Fiche

Précision dénominationmaison de villégiature
Appellationsdite Les Ajoncs
Parties constituantes non étudiéesresserre, jardin d'agrément
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonCôte de Granit Rose - Perros-Guirec
AdresseCommune : Trébeurden
Lieu-dit : Trozoul
Adresse : 28 rue de
Molène
Cadastre : 1987 AL 10, 11

Maison de villégiature dite Les Ajoncs construite à partir de 1933 (date des plans) par l' architecte Henri Menet, installé à Perros-Guirec, pour Daniel Meyer, entrepreneur de transports à Montlhéry (Essonne) . La maison est construite à l' emplacement d' une maison plus ancienne elle aussi nommée Les Ajoncs, construite vers 1891 pour Charles Naudin, chef de gare à Paris, et détruite accidentellement lors d' un incendie en 1927. Le terrain avec vue sur mer est racheté en 1933 par Daniel Meyer. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la villa est occupée par l' armée allemande mais ne subit aucun dommage. En 1963, un garage surmonté d' une pièce de séjour couverte en terrasse est ajoutée par l' architecte François Rousseau, installé à Lannion.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1933, daté par source
Auteur(s)Auteur : Menet Henri architecte attribution par source
Auteur : Rousseau François architecte attribution par source
Personnalité : Meyer Daniel commanditaire attribution par source
Personnalité : Naudin Charles propriétaire attribution par source

Edifice qui résulte de l'imbrication de deux corps de bâtiment de plan massé aux fonctions différentes : espaces de réception et privés pour le corps antérieur sur mer, et espaces de service et de distribution pour le corps postérieur. Gros-oeuvre en moellons de granite laissés apparents, les chaînes d'angles, entourages de baies et garde-corps sont en granite rose, les balcons en ciment. Sur la façade du corps de bâtiment sur mer, symétrie des baies autour de la travée centrale où se superposent une large baie en anse de panier, un occulus polygonal, et une lucarne surmontée d'un fronton-pignon triangulaire à crossettes, agrémentée d'une jardinière en ciment. Les travées latérales, identiques, sont composées d'une baie cintrée au rez-de-chaussée, de baies jumelées couvertes d'un linteau à l'étage carré et d'une lucarne rampante sur le toit. Les huisseries sont peintes en jaune, pour rappeler la couleur de la fleur d'ajonc, et celle des camions de déménagement, profession du propriétaire. Entrée située sur la façade postérieure, protégée par un porche hors-oeuvre.

Mursgranite
moellon
Toitardoise
Étagesétage de soubassement, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesterrasse
toit à longs pans brisés
toit à deux pans
noue
pignon découvert
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en charpente
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Dossier papier de l'enquête de 1999 :