Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison de villégiature dite Ker Patrick, 38 rue des Bons-Enfants, Trestraou (Perros-Guirec)

Dossier IA22000276 inclus dans Ville de Perros-Guirec réalisé en 1999

Fiche

Précision dénomination maison de villégiature
Appellations dite Ker Patrick
Parties constituantes non étudiées garage, logement, jardin d'agrément
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Côte de Granit Rose - Perros-Guirec
Adresse Commune : Perros-Guirec
Lieu-dit : Trestraou
Adresse : 38 rue des Bons-Enfants
Cadastre : 1985 AO 114

Maison de villégiature dite Ker Patrick construite vers 1912 (1915 date d' imposition) sur un terrain acquis en 1911 par Paul Macheret, inspecteur d' assurances demeurant à Paris. Un garage isolé directement accessible depuis la rue comprend un logement de domestiques.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s) Personnalité : Macheret Paul, commanditaire, attribution par source

Edifice couvert d'un toit à longs pans et croupes brisés avec égout retroussé. La façade d'entrée sur rue présente une tourelle d'escalier carrée, demi-hors-oeuvre, et couverte d'un toit en pavillon. L'entrée occupe une travée latérale, en renfoncement, protégée par un porche dans-oeuvre dont la partie supérieure est agrémentée d'un faux pans de bois. La façade côté mer présente un bow-window en ciment surmonté d'un balcon. Le gros-oeuvre est en moellons de granite laissés apparents. Les entourages des baies, chaînes d'angles et solives de la tourelle sont en granite rose. Sur le faîte des murs gouttereaux une bande enduite laisse penser qu'un décor de céramique était prévu.

Murs granite
faux pan de bois
moellon
Toit ardoise
Étages étage de soubassement, 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit en pavillon
toit à longs pans brisés
croupe brisée
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente

Villa étudiée pour la singularité de sa volumétrie.

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Dossier papier de l'enquête de 1999 :