Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison de villégiature dite Ker Dor, 34 rue du Maréchal-Foch, Trestraou (Perros-Guirec)

Dossier IA22000236 réalisé en 1999

Fiche

Précision dénominationmaison de villégiature
Appellationsdite Ker Dor
Parties constituantes non étudiéescabine de bain, écurie, garage, logement, jardin d'agrément
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonCôte de Granit Rose - Perros-Guirec
AdresseCommune : Perros-Guirec
Lieu-dit : Trestraou
Adresse : 34 rue du
Maréchal-Foch
Cadastre : 1985 AO 122

Maison de villégiature dite Ker Dor construite vers 1904 (1908, date d' imposition cadastre), par l' architecte parisien Charles Heubès pour Louis-Eugène Porte, négociant en vins demeurant à Paris. La villa est édifiée en front de mer, sur une parcelle issue de la division d' un terrain acquis par le Parisien Maurice Delestre vers 1891. Une cabine de bain située face à la mer, et les terrasses du jardin sont d' origine. Les écuries ont été modifiées en garage surmonté de chambres de domestiques au début du 20e siècle. Les plans de la maison et une photographie d' ensemble sont publiés dans le recueil L' Architecture du littoral de Paul Planat (non daté, 1er quart du 20e siècle). La villa a gardé son caractère d' origine, à quelques exceptions près : ajout d' une fenêtre de lucarne, modification des ouvertures des bow-windows, et transformation de l' espace intérieur de l' étage de soubassement.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur : Heubès Charles architecte attribution par source
Personnalité : Porte Louis-Eugène commanditaire attribution par source
Personnalité : Delestre Maurice commanditaire attribution par source

Edifice de trois travées en façade antérieure sur rue, avec entrée décentrée protégée par un auvent. La façade postérieure sur mer est animée par des décrochements du corps de logis principal dont une avancée latérale formant mur-pignon en façade, agrémenté d'un bow-window en bois surmonté d'un balcon. Dans l'angle, terrasse en bois, surmontée d'un balcon. Les baies sont couvertes de linteaux ou d'un arc en plein-cintre. Les encadrements des baies et les chaînes d'angles sont en granite rose. Seule la partie supérieure du pignon découvert est enduite. Le soubassement, regroupant les pièces de service, a été modifié, mais l'on retrouve des emplacements pour barriques dans la cave et un monte-plats dans l'ancien office. Il semble que la salle de bains prévue initialement n'ait jamais présenté d'équipements. Le vestibule d'entrée, le salon et la salle à manger présentent un lambris d'appui. Des carreaux de céramique avec un motif de fleurs ornent le sol du vestibule d'entrée.

Mursgranite
enduit partiel
moellon
Toitardoise
Étagesétage de soubassement, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans
toit à longs pans brisés
croupe
demi-croupe
noue
pignon découvert
Escaliersescalier demi-hors-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour
en charpente

Villa dont les plans sont parus dans un recueil d'architecture contemporain à l'édifice.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Dossier papier de l'enquête de 1999 :