Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison de villégiature dite Home Fleuri, 2e maison à gauche allée des Pins, Trestraou (Perros-Guirec)

Dossier IA22006121 inclus dans Quartier de Trestraou (Perros-Guirec) réalisé en 2000

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination maison de villégiature
Appellations dite Home Fleuri
Parties constituantes non étudiées jardin d'agrément
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Côte de Granit Rose - Perros-Guirec
Adresse Commune : Perros-Guirec
Lieu-dit : Trestraou
Adresse : 2e maison à gauche allée des Pins
Cadastre : 1985 AN 132, 292

Maison de villégiature dite Home Fleuri construite à partir de 1930 (dépôt du permis de construire) par l' architecte Henri Menet, installé à Perros-Guirec, pour Paul Gerbet demeurant à Chartres (Eure-et-Loir) . La villa est édifiée sur une des parcelles d' un lotissement établi en 1926 en bordure de la route en corniche achevée en 1918. La maison est occupée par l' armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale, mais ne subit aucun dommage.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1930, daté par source
Auteur(s) Auteur : Menet Henri, architecte, signature
Personnalité : Gerbet Paul, commanditaire, attribution par source

Edifice couvert d'un toit à longs pans et pignons découverts, avec décrochement de la travée latérale formant pignon en façade, couvert d'une demi-croupe. La toiture débordante de cette avancée est agrémentée d'aisseliers. L'entrée est située dans l'angle, en façade sur rue, et est protégée par un auvent polygonal. La façade postérieure présente elle aussi une légère avancée latérale. Le gros-oeuvre est en moellons de granite laissés apparents, les entourages des baies et chaînes d'angles sont en granite rose. La travée en avancée est mise en valeur par deux contreforts, une large baie à meneaux couverte d'un arc brisé, surmontée par des baies jumelées avec auvent, et balcon en ciment avec garde-corps en granite rose. Au niveau supérieur de la travée, faux pan de bois. Edifice avec étage en surcroît, corps en avancée avec étage de comble. L'étage de soubassement comprend un garage dans-oeuvre. La domestique logeait sous les toits, et disposait d'un lavabo avec un seul robinet d'eau froide.

Murs granite
faux pan de bois
moellon
Toit ardoise
Étages étage de soubassement, 1 étage carré, étage en surcroît, étage de comble
Couvertures toit à longs pans
demi-croupe
noue
pignon découvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente

L'édifice, construit loin des plages, témoigne de l'influence d'une nouvelle mode architecturale dans la commune, reprise par une commanditaire perrosienne.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • Voir aussi enquête thématique régionale (patrimoine de la villégiature) - 1999 (Elisabeth Justome) : .