Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison de villégiature dite Castel ar Mor, 33 chemin de la Messe, Pors-Nevez (Perros-Guirec)

Dossier IA22006118 inclus dans Quartier de Pors-Nevez (Perros-Guirec) réalisé en 2000

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination maison de villégiature
Appellations dite Castel ar Mor
Parties constituantes non étudiées nymphée, jardin d'agrément, conciergerie
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Côte de Granit Rose - Perros-Guirec
Adresse Commune : Perros-Guirec
Lieu-dit : Pors-Nevez
Adresse : 33 chemin de la Messe
Cadastre : 1985 AP 181

Maison de villégiature dite Castel ar Mor construite en front de mer vers 1909 (année d'imposition 1912) pour la veuve de Joseph Thillier, demeurant à Orléans (Loiret). La parcelle est issue de la division d' un terrain acquis vers 1905 par François Champault, demeurant à Orléans. A partir de 1938 (date du permis de construire), l' architecte Jean Le Corre, installé à Lannion, ajoute un petit pavillon, modifie le couvrement de l' avancée latérale sur rue et ajoute une galerie en soubassement. La villa est occupée par l' armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale : peu de dégâts sont constatés, mais le mobilier est dispersé.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates 1938, daté par travaux historiques, daté par source
Auteur(s) Auteur : Le Corre Jean, architecte, attribution par source
Personnalité : Thillier Joseph, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Champault François, commanditaire, attribution par source

Le corps de bâtiment principal, couvert d'un toit à longs pans et pignon découvert asymétrique, présente quatre travées en façade postérieure sur mer. La travée latérale droite, dans l'alignement du mur, présente un mur-pignon en façade. La façade antérieure sur rue est animée par de multiples décrochements : tourelle d'escalier circulaire hors-oeuvre couverte d'un toit polygonal, avancée formant mur-pignon en façade et petit pavillon hors-oeuvre couvert d'un toit en pavillon. Le gros-oeuvre est en moellons de granite laissés apparents, seuls les entourages et couvrements de baies (linteaux, anse de panier), chaînes d'angles, et crossettes sont en granite rose. Certaines lucarnes sont couvertes d'un fronton-pignon triangulaire en maçonnerie avec crossettes, des balcons dont le garde-corps est en granite sont placés devant les portes-fenêtres. L'espace intérieur a été profondément remanié, notamment le soubassement, qui contient encore la cuisine. Les vantaux en ferronnerie du rez-de-chaussée ont pu être installés lors des travaux de 1938.

Murs granite
moellon
Toit ardoise
Étages étage de soubassement, 1 étage carré, étage en surcroît, étage de comble
Couvertures toit à longs pans
toit polygonal
toit en pavillon
noue
pignon découvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente
escalier hors-oeuvre : escalier tournant à retours
en charpente
escalier hors-oeuvre : escalier tournant à retours
en maçonnerie
Techniques vitrail
Représentations ornement géométrique
Précision représentations

Certaines baies présentent des vitraux de couleur, avec motifs géométriques.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • Voir aussi enquête thématique régionale (patrimoine de la villégiature) - 1999 (Elisabeth Justome) : .