Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison de villégiature balnéaire dite villa la Garde, 1 rue Coppinger (Dinard)

Dossier IA35000309 réalisé en 1996

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénominationmaison de villégiature balnéaire
Appellationsdite villa la Garde
Destinationsimmeuble à logements
Parties constituantes non étudiéesparc
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonCôte d'Emeraude - Dinard
AdresseCommune : Dinard
Adresse : 1 rue
Coppinger
Cadastre : 1982 H 67, 72, 73, 75, 76, 77, 534

Demeure de style néo-gothique anglais construite sur la pointe du Moulinet, à l'emplacement de la villa de l'Américain John Camac, pour Jacques Hennessy en 1897-1898, par l'architecte Alexandre Angier, de Saint-Brieuc. Le suivi des travaux est assuré par l'entreprise Bailly de Dinard.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1897, daté par source
1898, daté par source
Auteur(s)Auteur : Bailly entrepreneur attribution par source
Personnalité : Hennessy Jacques commanditaire attribution par source

Maison de grandes dimensions avec plan de type complexe à plusieurs corps de bâtiments articulés autour d'un hall central de plan rectangulaire dit hall à l'anglaise accessible par un porche situé en façade ouest. Le gros oeuvre est construit en moellons de granite et en pierre de taille de tuffeau, un faux pan de bois décoratif se situe en partie haute du pavillon d'angle nord. Elle se compose d'un sous-sol et de deux étages supplémentaires de taille et construction différentes sur la partie principale, et d'un étage au-dessus de la partie de service. Le rez-de-chaussée était composé au nord d'une salle de billard, une bibliothèque, une chambre avec vue sur la ville historique de Saint-Malo, à l'est d'un salon et d'une salle à manger avec vue sur la Rance. L'office et les parties de service sont situés au sud, dans une aile quasiment indépendante. Le vide du hall est entouré d'une galerie à l'étage.

Mursgranite
calcaire
moellon
pierre de taille
pan de bois
appareil mixte
Toitardoise, zinc en couverture
Étagessous-sol, 2 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
croupe
noue
pignon couvert
pignon découvert
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour

Autres organes de circulationsascenseur
Typologiesstyle néogothique anglais
Techniquessculpture
mosaïque
Précision représentations

Sujet : faux créneaux, support : façades au-dessus du premier étage ; sujet : quadrilobe, support : garde-corps de baies.

La villa la Garde, implantée sur un site de promontoire, face à la ville historique de Saint-Malo, fait partie des réalisations architecturales marquantes de la Côte d´Emeraude. Elle est commandée en 1897 pour Jacques Hennessy, célèbre négociant de Cognac d'origine irlandaise. La personnalité forte de ce commanditaire influe sur le projet de l´architecte briochin, Alexandre Angier. Cette grande villa est vraisemblablement une interprétation nostalgique d´un château anglais, tel que Wakehurst Hall de 1560 et qui a déjà fait l´objet, en 1882, d´une réplique dans la baie de Newport. Ainsi, cette grande demeure qui n´est autre qu´un château des bords de mer s´inscrit dans la mouvance du « gothic revival ». Protégé par des murs crénelés, ce château de villégiature est fascinant par sa grande dimension et son aspect extérieur ostentatoire mais également par son plan éclaté qui est articulé autour d'un vaste hall central pouvant servir de salle de bal. Cet espace mixte de prestige, salle de distribution, mais aussi salle de bal ou de concert est très prisé par la haute société de cette époque. Tout ici est savamment orchestré et emblématique de la fonction sociale de son riche propriétaire. Des pièces particulières de détente y sont aménagées comme la salle de billard ou la bibliothèque mais aussi des dispositions fonctionnelles indépendantes et utiles, aux membres de la famille, aux invités et aux gens de maison. L´aile sud est ici conçue uniquement à l´usage de la domesticité.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Informations complémentaires :
  • 19883500197X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 8Fi.

    19953500910X : Archives Privées Henri Fermin