Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison d'armateur ou de négociant, 11 rue du Port (Tréguier)

Dossier IA22133258 inclus dans Ports de Tréguier : vieux port, port de commerce et port de plaisance réalisé en 2017

Fiche

Á rapprocher de

Dénominations maison, dépendance, cour, jardin
Aire d'étude et canton Schéma de cohérence territoriale du Trégor - Tréguier
Adresse Commune : Tréguier
Adresse : 11 Rue du Port

Situé au n° 11 rue du Port (sur le "Vieux quai"), cet édifice identifié comme "maison d’armateur ou de négociant" (hypothèse probable en raison de la typologie de cette demeure) est vraisemblablement datable du 4e quart du 18e siècle (de nombreux détails techniques et stylistiques vont dans ce sens : balustres découpées de l’escalier, fenêtres avec partie supérieure dormante, style des boiseries avec traces d’outils, montage des pentures à broche 1/3 - 2/3). Plusieurs éléments du 17e siècle semblent avoir être remployés dans la construction : une pierre d’évier et son évacuation, deux coussièges, une cheminée dans la cuisine et deux portes en arc plein cintre mouluré dans le vestibule.

Le rez-de-chaussée à usage d’entrepôt a vu ses ouvertures modifiées dans la première moitié du 20e siècle afin d'aménager deux portes charretières tout en reprenant la logique des arcs surbaissés (analyse des cartes postales anciennes).

Carrelage du vestibule, cheminées en marbre de Carrare et toiles peintes (abeilles impériales d'or sur fonds vert notamment) sont datables du Second Empire.

Selon les états de section du cadastre, cette demeure appartient en 1835 à Du Hil née Le Tourneur à La Roche. Les parcelles sont désignées comme "maison, bâtiment et cour" (n° 398) et "jardin" (n° 399).

Sur le plan d’alignement de Tréguier de 1906 (série 2O 1 des archives municipales) l’édifice identifié comme "maison" et sa cour attenante appartiennent à la famille de Kergariou. C’est la même famille qui possédait la maison au n° 9 (numérotation actuelle) et le bâtiment au n° 10 de la rue.

Selon le témoignage de Françoise Thévenet (8 rue Lamennais), cette maison aurait ensuite appartenu à la famille Goaster.

Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle, limite 18e siècle 19e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle

Édifice de type maison d’armateur ou de négociant orienté vers les quais du Jaudy et construit en moellon de granite, de schiste et de grès, à l'origine enduit à la chaux, à l’exception de l’entourage des ouvertures, des chainages d’angle et du bandeau soulignant l’étage en pierre de taille de granite gris et ocre.

Ce long bâtiment percé de neuf fenêtres au premier étage (et neuf lucarnes au niveau de l’étage de comble) se caractérise par son rez-de-chaussée à usage d’entrepôt. Il est doté au sud d’une cour avec portail et dépendance en appentis sur le pignon et à l’ouest d’un jardin situé au même niveau que le premier étage à usage d’habitation. L’entrée axiale donne sur un vestibule et un escalier tournant à balustre plate.

Le plan est double en profondeur avec, côté port, quatre pièces en enfilade et côté jardin quatre autres pièces dont la cuisine. Afin d’isoler les habitants des activités portuaires, les fenêtres coté quai sont dotées de doubles châssis vitrés. Les pièces ont conservé leurs boiseries d’origine et leur cheminées en marbre (Second Empire). L’étage de comble abrite plusieurs chambres desservies par un long couloir.

Murs granite moellon
schiste moellon
Toit ardoise
Plans plan rectangulaire régulier
Étages 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente
Jardins pelouse, parterre
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Alignement des rues de la commune : plans cartonnés. 1906.

    Archives communales de Tréguier : 2O1
Documents figurés
  • Tableau d'assemblage et plans parcellaires de la commune de Tréguier, 1834.

    Archives départementales des Côtes-d'Armor : 3P 362/1-4