Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison, 31 rue Savary (Quimperlé)

Dossier IA29000539 réalisé en 2001

Fiche

Genre d'entrepreneur
Appellations Maison Joncourt
Parties constituantes non étudiées cour
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Quimperlé - Quimperlé
Adresse Commune : Quimperlé
Adresse : 31 rue Savary
Cadastre : 1996 AR 384

Immeuble construit en 1907, sur l'emplacement de deux maisons anciennes, pour le sculpteur et marbrier Jean Joncourt (1869-1937) qui y installe son magasin et son habitation. Il fait remployer, après transformation, une cheminée en bois du 17e siècle provenant de l´ancien couvent d´ursulines de Quimperlé.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1907, daté par tradition orale
Auteur(s) Auteur : Joncourt Jean, sculpteur, attribution par source
Personnalité : Joncourt Jean, commanditaire, attribution par source

Edifice construit sur deux anciennes parcelles dont il épouse les contours irréguliers, avec sous-sol destiné au stockage de marchandises, rez-de-chaussée à usage de magasin et deux niveaux aménagés en appartements individuels. Elévation sur cour en moellon de schiste et de granite, à l´exception du corps de latrines, en brique. Elévation sur rue enduite, à l´exception du premier niveau, des travées des baies et de la corniche, en pierre de taille de granite. Double orientation, avec accès à la cour et au sous-sol depuis la rue Lebas et accès au magasin et aux appartements depuis la rue Savary. Le corps de bâtiment en saillie sur cour abrite des sanitaires et est couvert d´un toit brisé en pavillon ; le corps de latrines est coiffé d´un toit en pavillon. Escalier suspendu en châtaignier, avec marches en pitchpin, cage éclairée par une verrière zénithale.

Murs granite
brique
enduit
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Étages sous-sol, 2 étages carrés
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
toit brisé en pavillon
Escaliers escalier tournant à retours avec jour, suspendu
Typologies unicum local. En front de parcelle. Logis à mur gouttereau rue rue/en largeur. A double orientation
Techniques sculpture
ferronnerie
Représentations ruban ornement végétal feuillage coquille
Précision représentations

Baies de façade partiellement encadrées de motifs sculptés en bas-relief figurant des rubans assortis de feuillages et d'une coquille. Grilles de balcon en fer forgé ajouré à décor végétal.

Pour sa propre maison, le sculpteur et marbrier Jean Joncourt, qui dessine également un grand nombre de monuments aux morts des environs de Quimperlé et quelques façades de fermes (Kernours à Quimperlé, Bodel et Kerjaëc à Mellac), signe ici sa réalisation la plus élaborée. Le plan de l´édifice, soumis aux contraintes d´un parcellaire ancien, la superposition d´appartements individuels ou encore l´installation des commodités dans un corps hors oeuvre sont uniques à Quimperlé. La travée centrale qui n´est pas sans rappeler l´entrée du « Castel Béranger » de l´architecte parisien Hector Guimard (1898), est soulignée par des colonnes à chapiteaux feuillagés qui suppportent les balcons en ferronnerie dont les lignes souples sont issues du monde végétal, thème également repris pour l´ornementation sculptée des baies. L´accent mis sur l´asymétrie et le décor dénotent une réelle familiarité avec l´esthétique de l´Art Nouveau qui trouve ici, loin des grands centres nationaux, une traduction modérée mais exceptionnelle dans le Finistère.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Bibliographie
  • Le Patrimoine des Communes, le Finistère. Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998 (Collection Le Patrimoine des Communes de France).

    p. 1362
  • INVENTAIRE GENERAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Quimperlé et son canton. Finistère. Collection Images du Patrimoine n° 217, Rennes, 2002.

    p. 77