Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, 26 rue du Port ; 23, 21 rue du Drézen (Vannes)

Dossier IA56003444 inclus dans Rue du Port, anciennement rue de la terre de Kaër (Vannes) réalisé en 1998

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cour
    • jardin d'hiver

Une note de Lallemand conservée aux archives départementales (7 J 77), précise que cette maison Kergrohen est liée à sa voisine (n°26) par le même propriétaire. "La maison Kergrohen achetée à la fin de 1896 par Daniel se composait en effet primitivement de deux maisons accolées. La façade" (qui portait la date de 1757 comme sa voisine, n°22, inscrite sur une pierre de tuffeau) "qui a été démolie" était en avant de la façade des deux anciennes maisons. Le linteau dessiné ci-dessus" (qui portait l'inscription : au nom de Dieu Yves Le Moguédec et Katerine de Callo sa compaigne ont fait faire ce logis 1586) "était au-dessus du rez-de-chaussée de la maison de droite. On apercevait encore dans le pignon de la maison Dubois (?) les restes très curieux du pignon de cette maison Kergrohen : pierres de taille, espèce de fortification." Peut-être s'agissait-il d'une galerie extérieure portée par des consoles extérieures ?

Cette note permet de comprendre que les maisons du 16e siècle (dont l'une datée 1586) étaient situées sur un alignement en arrière de la maison construite en 1757 ( cequi était également le cas pour le 26 rue du Port, dont témoigne la porte dans le couloir) ; ce nouvel alignement est remis en cause vers 1900 suivant le plan de 1841. La façade actuelle très étroite est le fruit du tracé irrégulier de la parcelle dont les côtés sont convergents vers la rue du port. Ce tracé particulier explique donc que la maison du 18e siècle ait eu trois travées et qu'au 16e siècle, deux maisons aient trouve place dans le même espace.

Parties constituantes non étudiéescour, jardin d'hiver
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonVannes
AdresseCommune : Vannes
Adresse : 26 rue du, Port, 23, 21 rue du
Drézen
Cadastre : 1844 K6 1280 ; 1980 BT 94

Maison construite à la fin du 16e siècle dont la façade sur rue est reconstruite en 1870 pour monsieur Dubois d'après le plan de façade daté que ce dernier soumet aux autorités municipales. La maison a conservé sa façade rue du Drézen avec son jardin latéral qui formait passage vers cette rue. Une inscription sur le linteau "Au nom de Dieu Yves Le Moguédec et Katerine de Callo sa copaigne ont fait faire ce logis 1586" date le premier logis. La nouvelle construction qui respecte le plan d'alignement de 1841, forme une avancée en forte saillie sur sa voisine (n°24) par rapport au plan de 1844. Le projet de façade de la maison Valy qui est le numéro suivant de la rue, datée 1870, confirme le nom du commanditaire, Dubois. Ce projet de façade montre une élévation à trois travées au lieu de quatre aujourd'hui.

La façade sur la rue du Port n'a pas été modifiée depuis l'origine, à l'exception de la porte de la boutique légèrement élargie. L'élévation sur la rue du Drézen, à pignon sur rue, date de la fin du 16e siècle, mais les ouvertures de l'étage et du comble ont été refaites à la fin du 19e siècle. Le rez-de-chaussée est occupé par un vaste cellier faisant toute sa surface. Certains éléments intérieurs datent de la première construction (16e siècle) comme les portes larges et cintrées ainsi que les cheminées monumentales des étages. Au sud de la façade rue du Drézen, on a conservé, au niveau de la rue, la porte du mur d'enclos du jardin (remaniée), puis l'espace de jardin délimité par ce mur d'enclos a été construit à la fin du 19e siècle et doté d'un étage carré.

Période(s)Principale : 4e quart 16e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Dates1586, porte la date
1870, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Dubois commanditaire attribution par source

Maison enduite, de qualité médiocre. De plan double en profondeur, elle possède une élévation à quatre travées. L'escalier est axial transversal, en bois avec petites balustres en fonte. Un jardin d'hiver est installé au 1er étage, côté ouest.

Mursgranite
enduit
Toitardoise
Étages2 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
croupe
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en charpente
Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionsecteur sauvegardé

Annexes

  • Sources iconographiques

    19975601236X : Archives municipales de Vannes

    20015604408NUCA : Archives départementales du Morbihan, 3P 593.

    20095605078NUCB : Archives municipales de Vannes, 1O216.

    20015604186NUCB : Collection Trémeur

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Morbihan 7 J 77 fonds Lallemand : 1586 : Inscription sur le linteau « Au non de Dieu Yves Le Moguédec et Katerine de Callo sa copaigne ont fait faire ce logis 1586 ».

    Archives départementales du Morbihan : 7 J 77
  • A. D. Morbihan 35 G 56. 3 Juin 1627 : Aveu de Yves Le Moguédec, marchand au seigneur baron de Kaër, d´une maison portée de piliers de bois. 3 Juin 1660 : Aveu d´une maison couverte d´ardoises appelée « Les Trois Piliers » par Françoise Macé veuve de Jan Moulnier vivant marchand.

    Archives départementales du Morbihan : 35 G 56
  • A. D. Morbihan 33 G 18. 20 Juin 1660 : Aveu rendu par Guillaume Le Vendeur Sr de Catefret, conseiller du roi et contrôleur général du taillon de Bretagne de la maison des Trois-Piliers et du jardin derrière et à gauche, au seigneur baron de Kaër. 30 Novembre 1682 : Aveu formulé par Jacques Le Vendeur Sr de la Richardaye et Pierre Le Vendeur Sr de la Motte, de la maison où le premier demeure, dite des Trois-Piliers avec à côté un jardin et un appentis. 21 Septembre 1713 : Aveu formulé par Pierre le Vendeur Sr de la Motte et Dlle Gilette le Vendeur dame de la Richardaye de la maison des Trois-Piliers. 5 Octobre 1737 : Acte de vente de la maison des Trois-Piliers passé entre Gilette Le Vendeur dame de la Richardaye et Dlle Nicole Marie le Vendeur Dlle le Vendeur tutrice de ses sœurs Marie pélagie Le Vendeur et Hélène Jacques Le Vendeur, pour la somme de 2 000 £. 28 Mai 1754 : Aveu rendu à l´évêque de la maison des Trois-Piliers par Dlle Nicole Marie le Vendeur veuve de Pierre Vincent Gobé Sr de Kervilart, Dlle Hélène Jeanne le Vendeur veuve de N.H. Marc Vincent Le Thieis Sr de Keravelo et Dlle Marie Pélagie Le Vendeur, dont la moitié est issue de la succession de Pierre Le Vendeur Sr de la Motte.

    Archives départementales du Morbihan : 33 G 18
  • A. M. Vannes 1O216. Voirie urbaine travaux, 1790/1904. Projet de façade Dubois, 29 avril 1870.

    Archives municipales de Vannes : 1O216
Bibliographie
  • DANIELO, Julien. Les ports d'Auray et de Vannes aux 17e siècle et 18e siècle : ville, architecture et identité portuaire sous l'Ancien Régime. Thèse de doctorat. Université de Haute-Bretagne, Rennes II, 2008.

    p. 784-788