Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison, 2 rue Gauguin (Quimperlé)

Dossier IA29000529 réalisé en 2001

Fiche

Genre de commerçant
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Quimperlé - Quimperlé
Adresse Commune : Quimperlé
Adresse : 2 rue Gauguin
Cadastre : 1824 F 530 ; 1996 AR 176

L´édifice, dans ses parties les plus anciennes, semble remonter à la première moitié du 15e siècle, à l´exception de l´encorbellement sud, probablement mis en place au 17e siècle. Propriété du procureur Nicolas Richier en 1624, il est vendu aux Gaultron en 1651. L´élévation ouest, figurant sur une gravure de 1840 et le dessin de Robida (1891), a été modifiée vers 1900 par la suppression de l´encorbellement et peut-être du pan de bois. Le plan d´aménagement de 1924 prévoit l´alignement des façades, décision annulée par la protection au titre des monuments historiques en 1928.

Période(s) Principale : 1ère moitié 15e siècle
Principale : 1ère moitié 17e siècle , (?)
Secondaire : limite 19e siècle 20e siècle

Murs nord et est en moellon de granite. Elévation ouest à essentage d'ardoise couvrant peut-être des pans de bois. Elévation sud en pan de bois et torchis couvert d´enduit, avec un second étage en encorbellement très prononcé soutenu par quatre aisseliers. Suppression et rajout de baies dans les parois en pan de bois dont les décharges en chevron et les certains appuis d´anciennes baies obturées sont partiellement en place. Toit à croupe sur la partie ouest, toit à longs pans sur la partie est. Plan allongé irrégulier avec boutique au rez-de-chaussée et deux pièces d´habitation par étage. Les cheminées étaient placées sur le mur gouttereau nord.

Murs granite
torchis
essentage d'ardoise
enduit
moellon
pan de bois
Toit ardoise
Étages 2 étages carrés
Couvertures toit à longs pans
croupe
noue
Escaliers
Typologies maison d'angle. Mur gouttereau sur rue/en profondeur. Plan allongé. Encorbellement sur solives. Deux pièces par étage. Cheminée sur gouttereau
Techniques sculpture
Représentations femme nu ange armoiries
Précision représentations

Un potelet et deux aisseliers portent un décor sculpté figurant une femme nue, un ange présentant les armoiries de Bretagne et un personnage nimbé tenant une lance, vraisemblablement un saint Michel.

Bien qu´altéré par plusieurs remaniements et fragilisé par le mauvais état de conservation de ses élévations en pan de bois, l´édifice demeure, par sa silhouette et son décor sculpté, une réalisation notable de l´habitat urbain de Quimperlé. Bâti dans l´angle de l´ancienne place au Soleil (plus tard place Saint-Michel), il avoisine un large contrefort de l´église Notre-Dame percé d´un passage qui lie la haute à la basse ville. Les trois éléments sculptés figurant sur les poteaux du premier étage - femme ou sirène, saint Michel et ange présentant les armoiries ducales - plaident en faveur d´une construction de la première moitié du 15e siècle, peut-être en rapport avec le travail des charpentiers et sculpteurs à l´origine des sablières de la nef de l´église Notre-Dame.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1928/10/19

Annexes

  • DESCRIPTION FAITE PAR GUSTAVE FLAUBERT EN 1847 :

    « Sur les contreforts de l´abside [de l´église Notre-Dame] deux maisons voisines sont venues appuyer leur premier étage qui, lorsqu´on monte de la ville vers l´église, font effet d´un pont jeté sur chacune des rues. La façade de l´une d´elles, noire, obscure, rongée de mites, porte sur les poutres extérieures de sa charpente des personnages sculptés forts amusants ; ils ont des bonnets ronds, des mines sérieuses et des robes longues que leur plisse autour de la taille une ceinture à large boucle. Ils sont occupés à différentes besognes qui paraissent très importantes. Un d´eux tenant un pilon broie quelque chose dans un mortier (...). Celui qui fit bâtir cette maison fut, j´imagine, quelque gros bourgeois du temps ayant sa stalle dans le choeur et sa métairie hors de la ville, qui était marguillier de l´église et doit y être enterré quelque part ».

    Gustave Flaubert : Par les champs et par les grèves. Des châteaux de la Loire aux remparts de Saint-Malo. Paris, Encre Editions.1979, p. 119.

  • 20032901349NUCA : Archives départementales du Finistère, 3 P 292.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Finistère, 3 P 292. Cadastre de 1824, section F.

  • A.C. Quimperlé. Plan d´aménagement et d´embellissement de la ville de Quimperlé, 1924-1925 par M. Troalen, ingénieur des travaux publics de l´Etat.

Bibliographie
  • FLAUBERT, Gustave. Par les champs et par les grèves. Des châteaux de la Loire aux remparts de Saint-Malo. Paris, Encre Editions, 1979.

    p. 119
  • ROBIDA, Albert. La vieille France. Bretagne. Lithographies de Belfond, d'après les dessins de l'auteur. Paris, 1891.

  • Le Patrimoine des Communes, le Finistère. Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998 (Collection Le Patrimoine des Communes de France).

    p. 1350
  • INVENTAIRE GENERAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Quimperlé et son canton. Finistère. Collection Images du Patrimoine n° 217, Rennes, 2002.

    p. 67

Liens web