Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, 14 rue Saint-Vincent (Vannes)

Dossier IA56003431 inclus dans Quartier de la Poissonnerie (Vannes) réalisé en 2000

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • boutique
    • cour
    • jardin
    • dépendance

Á rapprocher de

Parties constituantes non étudiéesboutique, cour, jardin, dépendance
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonVannes
AdresseCommune : Vannes
Adresse : 14 rue
Saint-Vincent
Cadastre : 1844 K8 1814, 1813 ; 1980 BS 116

Maison mitoyenne formée de deux corps de logis reliés par une cage d'escalier et déclarée en 1677 appartenir à dame Alexise Mau : la maison est d'après les archives construite par son père, Jean Mau, sieur de Kerouannec, qui achète le terrain en 1641 : la maison est construite peu après, en 1642, d'après la date portée sur le linteau d'une fenêtre du premier étage du corps arrière sur cour.

D'après la réformation de 1683 pour un emplacement compris entre les deux corps et la muraille, l'ensemble appartient à François Forget. En 1688, l'ensemble est divisé et le corps sur rue est adjugé à Pierre Pottier, sieur de la Granelay, procureur à la cour. Le document mentionne l'existence d'un cellier en rez-de-chaussée ("sous les chambres").

L'ensemble a fait l'objet de remaniements intervenus d'après les éléments en place au 18e siècle pour certains et à la fin du 18e siècle -début 19e siècle pour d'autres : reprise des ouvertures du corps sur rue au niveau du rez-de-chaussée et transformation des fenêtres du premier étage, agrandies en portes-fenêtres, reprise aussi de celles sur cour du corps postérieur, réfection de l'escalier et de ses balustres. L'édifice conserve des poutres, des cheminées (17e et 18e siècles), un parquet (fin 18e siècle) et des boiseries (fin 18e siècle-début 19e siècle).

Un autre bâtiment indépendant situé en fond de jardin et séparé de la courtine par un espace libre est construit fin 18e siècle-début 19e siècle.

Le plan daté de 1785 dressé par Detaille de Keroyant pour un terrain situé à l'est de la maison du Plessis de Grénédan (qui correspond au n°18) désigne madame Pitelle comme propriétaire de cette maison.

La maison a fait l'objet de travaux de restauration : reprise de l'enduit existant et des maçonneries du rez-de-chaussée.

Période(s)Principale : 1ère moitié 17e siècle
Principale : 18e siècle
Secondaire : 19e siècle
Dates1642, porte la date
Auteur(s)Personnalité : Mau Alexise propriétaire attribution par source
Personnalité : Forget François propriétaire attribution par source
Personnalité : Pottier Pierre propriétaire attribution par source
Personnalité : Pitelle propriétaire attribution par source

Maison en alignement formée de deux corps de logis dont un sur rue et d'un jardin postérieur avec dépendance allant jusqu'à la muraille. Les deux corps de logis sont séparés par une cour intérieure et reliés entre eux côté sud de la cour par une cage d'escalier de plan rectangulaire en pan de bois aux étages. Chaque corps possède deux étages carrés ; seul le corps sur rue comprend un étage de comble avec ouvertures en tuffeau. La composition de la façade du corps sur rue montre trois travées, des tables en saillie sur l'enduit qui séparent horizontalement et verticalement les ouvertures et une lucarne à fronton dans l'axe de la travée centrale. Le corps postérieur montre une élévation de type ternaire. Présence d'une corniche moulurée sur la rue.

Mursgranite moellon enduit partiel
bois pan de bois

Toitardoise, tôle ondulée
Étages2 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
croupe
noue
appentis
Escaliersescalier hors-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour
Typologiesen alignement de rue

L'ensemble semble avoir été construit simultanément ; Il est intéressant de noter que le corps postérieur ne relève pas d'un agrandissement.

Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionsecteur sauvegardé

Annexes

  • Déclaration et dénombrement, 1677

    A. D. Loire-Atlantique. B 2340 : Déclaration et dénombrement du 9 mars 1677, d´écuyer François Le Moyne Sr de Kerouin faisant pour dame Alexise Mau sa compagne d´une maison couverte d´ardoises située en la rue Saint Vincent contenant de largeur par le devant 26 pieds et de profondeur compris son issue 26 (ou 20) pieds ouvrant vers orient à logis appartenant à N.H. Mathieu Prégent vers occident à autre logis appartenant au Sr Gillot et vers midy la dite issue à l´étang des Lisses, lequel logis appartient à la dite Mau par la succession de défunt N.H. Jean Mau Sr de Kerouannec par acquêt qu´il a fait de l´emplacement de la dite maison par contrat d´ascensement du 16 septembre 1641 de Mr de Drouges Me des comptes.

  • Déclaration et dénombrement, 1683

    A. D. Loire-Atlantique. B 2340. 26 mai 1683 : Déclaration et dénombrement de H.H. François Forget hôte en cette ville, d´un emplacement étant au derrière de sa maison size en la rue de Saint Vincent contenant depuis la muraille de sa maison jusques et joignant les murailles de la ville 54 pieds et de largeur entre les maisons des sieurs Jacques Gillot et Mathieu Prégent 24 pieds, l´appentis où les lieux sont bâtis compris, ainsi qu´il est porté par le contrat d´afféagement des 1er, 6 et 20 et 7 avril 1683, 4 et 22 mai 1683.

  • Procès-verbal, 1688

    A. D. Morbihan 6E 761 : 31 mai 1688 : Procès-verbal effectué à la requête de Me Pierre Pottier Sr de la Granelay procureur en la cour, nous nous sommes transportés en une maison appartenant à Pierre du Verger et à sa femme et à ses enfants de son mariage avec François Forget située en la rue Saint Vincent, la maison adjugée au dit Sr de la Granelay par Vincent Monfort Me menuisier, Jean Bernard vitrier, Guillaume Le Mounier terrasseur et de Pierre Gentil serrurier, l´appartement consistant en une chambre au premier étage donnant sur la dite rue Saint Vincent occupé par le dit Sr de Carné, une chambre séparée d´une cloison ayant vue sur la cour, deux chambres sur le derrière au même étage et deux autres chambres au second et un grenier aussi sur le derrière et dans la moitié du cellier qui est sous les dites chambres lequel est séparé d´une cloison et est la portion à main droite en entrant sur la cour.

  • Sources iconographiques

    20055600531NUCA : Archives départementales du Morbihan, 1 Fi 88/1.

    20095605135NUCA : Archives départementales de Vannes, 3 P 297/22.

    19975601205XA : Archives municipales de Vannes

    20095605136NUCA : Archives départementales de Vannes, 3 P 297/53.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Loire-Atlantique. B 2340 : 9 mars 1677 : déclaration et dénombrement d´une maison par écuyer François Le Moyne Sr de Kerouin faisant pour dame Alexise Mau sa compagne.

    Archives départementales de Loire-Atlantique : B 2340
  • A. D. Loire-Atlantique. B 2340. 26 mai 1683 : déclaration et dénombrement d´un emplacement étant au derrière de sa maison par H.H. François Forget hôte.

    Archives départementales de Loire-Atlantique : B 2340
  • A. D. Morbihan 6E 761 : 31 mai 1688 : Procès-verbal effectué à la requête de Me Pierre Pottier Sr de la Granelay procureur en la cour, d'une maison appartenant à Pierre du Verger et à sa femme.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 761