Logo ={0} - Retour à l'accueil

Mairie - Ecole des garçons (Noyal-sous-Bazouges)

Dossier IA35049707 inclus dans Le village de Noyal-sous-Bazouges réalisé en 2012

Fiche

VocablesMairie-école
Dénominationsmairie, école
Aire d'étude et cantonPays de Fougères - Antrain
AdresseCommune : Noyal-sous-Bazouges
Cadastre : 1985 C1 70

L´enseignement, avant tout religieux, était dispensé jusqu´à la révolution française par les prêtres et les familles nobles de Noyal-sous-Bazouges, dans l´ancienne église. T. Chalmel, dans son livre sur Noyal-sous-Bazouges, précise que l´absence de signatures sur les registres paroissiaux montre que l´instruction n´a pas vraiment porté ses fruits. A la fin du 18e siècle, des citoyens semblant montrer un minimum d´instruction sont choisis pour assurer l´enseignement des enfants. Cette organisation ne dure que quelques années. L´enseignement reprend vers 1830, avec pour instituteur officiel Monsieur Rondin, un ancien séminariste né à Noyal-sous-Bazouges. Il dispense ses cours dans une chambre de l´ancien presbytère, bâtisse du 16e siècle située dans le bourg et connue aussi sous le nom de maison des Plaids. En 1849, la mairie décide d´acheter un terrain pour la construction d´une Mairie-Maison d´école dédiée à l´instruction des garçons. C´est Monsieur Anger de la Loriais qui en dessine les plans. Cet architecte a également dessiné les plans de la nouvelle église en 1855. L´entrepreneur Launay est chargé des travaux. Au départ, il est prévu une salle de classe pour une cinquantaine d´élèves au rez-de-chaussée et une salle pour la Mairie à l´étage. En 1883, une nouvelle salle est aménagée au rez-de-chaussée et séparée de l´autre par une cloison en bois. Un jardin attenant à l´école est acheté en 1899 et en 1909, une cour est aménagée et un préau et des toilettes sont construits. Une lettre au préfet datée de 1909 justifie ce projet : "J'ai l'honneur de vous faire connaître que l'école de garçons de Noyal-sous-Bazouges est dépourvue de cour et de préau couvert et que ses privés sont à la fois en fort mauvais état et en nombre insuffisant. Pour remédier à cette situation, le conseil municipal a, à se séance du 23 avril dernier, approuvé les plans et devis de construction : d'une cour sensiblement étroite il est vrai, mais qui présentera plus de sécurité que la route où les enfants prennent actuellement leurs récréations ; d'un préau de 52m² de surface ; de privés avec fosse étanche, comprenant quatre compartiments et quatre urinoirs." En 1921 et 1922, de gros travaux de rénovation ont lieu. Les boiseries et les serrureries sont changées, les peintures, tapisseries et planchers sont refaits ainsi que d´autres travaux de remise en état du bâtiment qui montrait des signes de vétusté. Une école privée pour garçons est construite en 1932 dans le bas du bourg, mais l´école publique reste dans ses locaux d´origine jusqu´en 1990, date de fermeture définitive de l´école. Aujourd'hui, la mairie et une petite bibliothèque occupent l'édifice.

Période(s)Principale : milieu 19e siècle
Dates1851, daté par source
Auteur(s)Auteur : Anger de la Loriais Jean-Marie architecte attribution par source

La Mairie-école est construite au sud-est du bourg, au bord de la route menant à Marcillé-Raoul. De plan rectangulaire, le bâtiment, surélevé de quelques marches, se compose d´un étage carré et d´un grenier. La façade ordonnancée est rythmée par trois travées comprenant trois portes au rez-de-chaussée et une lucarne à croupe au niveau de la travée centrale. La toiture à longs pans est couverte en ardoise. La maçonnerie de ce bâtiment est réalisée en moellons de granite et les encadrements des ouvertures ainsi que les chaînages d´angles sont en pierres de taille de granite.

Mursgranite
moellon
pierre de taille
appareil mixte
Toitardoise
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
Typologiesedifice à un étage carré, rythmé par trois travées
Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • BADAULT, Dominique. CHEVRINAIS, Jean-Claude. ANTRAIN et son canton. Chronique de la vie quotidienne 1880-1950. Editions Danclau, 1996.

  • BANÉAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1927 ; reprint, Mayenne : Editions Régionales de l´Ouest, 1994.

    t. 2, p. 508-510
  • CHALMEL, Théodore. Monographie de la commune de Noyal-sous-Bazouges, Anciennes familles. Rennes, Imprimerie Simon, 1908.

  • CHALMEL, Théodore. Noyal-sous-Bazouges, Ille-et-Vilaine Rennes, 1939.

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1883, 1884, 1886.

    p. 357 à 361
  • L'architecture traditionnelle dans le canton d'Antrain. Association pour la Promotion du Patrimoine d'Antrain et de son Canton, 1985.