Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Magasin à poudre (1859)

Dossier IA29001679 inclus dans Fort Cézon (Landéda) réalisé en 2003

Fiche

Dossiers de synthèse

Magasin à poudre construit en 1859 (daté par millésime). Construit en moellon de granite autrefois enduit à la chaux, le bâtiment est voûté afin d'être à l'épreuve d'un bombardement naval. Sur son flanc nord, un mur de terre faisant parados vient le protéger d'un bombardement venu de la mer. Le magasin à poudre du fort Cézon a une capacité de 10 tonnes.

Dénominations poudrière, magasin de munitions
Aire d'étude et canton Bretagne Nord
Hydrographies Aber Wrac'h
Adresse Commune : Landéda
Lieu-dit : Ile Cézon
Cadastre : 1841 A dite des îles 10, 16, 17 ; 1962 A1 20, 21
Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates 1859, porte la date
Murs granite
terre
rocaille
pierre de taille
moyen appareil
petit appareil
moellon
Toit pierre en couverture, granite en couverture
Plans plan rectangulaire régulier
Étages rez-de-chaussée
Couvrements voûte en berceau
Couvertures toit à deux pans
Typologies fort à la mer avec front de terre
États conservations restauré, bon état
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre vestiges de guerre, intérêt botanique, site archéologique, à signaler, à étudier

Annexes

  • 19 mai 1859 : Génie, Place du Conquet et dépendances. Deuxième rapport demandé par la circulaire du Président du Comité en date du 2 mai 1850, sur les travaux et les dépenses à faire pour mettre la place en état de défense contre une attaque régulière

    Fort Cézon

    "Dans son état actuel, ce fort ne peut être ni défendu, ni armé d'artillerie. Dans les projets supplémentaires pour 1858-1859, on demandait 48 000 francs pour la complète organisation du fort.

    Des modifications apportées par l'avis du comité du 3 avril 1859, permettent de réduire la dépense à 30 000 francs. On a demandé 18 200 francs dans le premier rapport relatif aux travaux strictement indispensables pour mettre la place à l'abri d'une surprise. Il resterait donc à allouer 11 800 francs pour l'organisation des batteries et des parapets. Ce travail complémentaire exigerait quatre mois.

    L'artillerie serait chargé de construire un magasin blindé de 10 000 Kilos à moins qu'on alloue les fonds demandés pour le magasin en maçonnerie (11 500 francs).

    Les escarpes ont une hauteur insuffisante qui n'est que de 2 mètres en certains points. Le travail proposé consisterait à leur donner partout 4 mètres de hauteur en déblayant le roc à leur pied. Les parapets ont une hauteur insuffisante pour couvrir les fusiliers. Le pont-levis est entièrement à refaire.

    On a demandé dans les projets supplémentaires pour 1858-1859 une somme de 48 000 francs pour la restauration complète de ce fort. Avec une somme de 18 200 francs, on pourra le mettre à l'abri d'une surprise.

    - Pour le pont-levis et les portes (200 francs) : la charpente et le tablier du pont-levis à refaire. Ce travail demanderait 15 jours.

    - Brèches au corps de place : on demande de donner partout 4 mètres de hauteur à l'escarpe. Ce travail demanderait 60 jours.

    - Profiler les parapets : on demande de profiler les fronts de terre et mettre les fronts de mer à même de recevoir leur armement. Ce travail demanderait 4 mois".

    [En cas de siège, des "barrières en bois" fermeraient le passage à travers le glacis (250 francs).]

    (Association Cézon, document n° 29 - transcription Guillaume Lécuillier, 2003)

  • 1898 : état des lieux du Fort Cézon à Landéda

    "Ce bâtiment paraît avoir été la poudrière du fort et le magasin de réserve de vivres et de munitions : la toiture est pleine. La porte extérieure est en très mauvais état. La serrure a été enlevé, une deuxième porte à l'intérieur du mur est bien conservé, munie de sa serrure et de sa clef, puit [?] appartiennent, plancher en mauvais état appartiennent plus vaste dont la porte est en bon état, sauf la serrure qui a disparu, cet édifice n'a aucune fenêtre, le plancher vermoulu, six planches et trois poutres ont été enlevées".

  • 20082908890NUC

    Service Historique de la Défense, Brest. Archives de la Marine, Génie D : fin 19e-début 20e siècles. Travaux d´aménagement : calques des bâtiment militaires, plans et calques des forts et batteries de la place de Brest. 282 pièces. D 270 : Carte 1/500. Fort Cézon.

Références documentaires

Documents figurés
  • Série Z. Sous-série Z : plans du Génie. Plans et calques provenant des chefferies du génie de Brest et de Quimper. Plan, support papier, 3e quart 19e siècle, 1857.

    Service Historique de la Défense de Brest : Génie D : fin 19e-début 20e siècles. Travaux d´aménagement : calques des bâtiment militaires, plans et calques des forts et batteries de la place de Brest. 282 pièces. D 270 : Carte 1/500. Fort Cézon
(c) Inventaire général (c) Inventaire général ; (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne - Lécuillier Guillaume