Logo ={0} - Retour à l'accueil

Les Moulins à eau de la commune de Hôpital-Camfrout

Dossier IA29005512 réalisé en 2012

Fiche

Œuvres contenues

Beaucoup de moulins à eau en raison du réseau hydrographique de la commune. Tout les moulins bénéficient de la force motrice du Camfrout par un système de canaux et biefs de dérivation. Le partage des eaux était réglementé.

En 1848, lors de son voyage en Bretagne, Flaubert mentionne le moulin vert : "Au haut d'une montée, nous aperçumes le village de l'Hôpital couché dans une prairie où passait une rivière. Un pont la traverse ; sur ce pont il y a un moulin qui tourne." Quant à Ogée, il souligne le nombre important de moulins que l'on trouve sur la rivière : "rivière de l'Hôpital, petit bras de mer à l'extrémité ouest de la commune de l'Hôpital-Camfrout, auquel aboutit la rivière dite de Roudouhir, petit cours d'eau qui a sa source dans la commune de Hanvec. Après avoir fait tourner huit à dix moulins, elle vient se jeter dans la rade de Brest."

4 moulins à eau recensés sur la communes : moulin vert, moulin Tréguier, moulin du bois et moulin de Traonévézec. Celui du Bois est en ruine. Celui de Tréguier, dit petit moulin de Keranliou, ne possède plus de trace des vannes, le bief de dérivation est transformé en réserve d'eau. Seul le moulin vert présente un ensemble quasi préservé bien que transformé en maison d'habitation. Un moulin à marée avec retenue d'eau, aujourd'hui disparu, existait au manoir de Keroullé. Il existait un moulin à foulon au bois du Gars, vraisemblablement à Troéoc. Il n'a pas été répertorié de moulin à vent.

Du moulin de Traonévézec (en activité jusqu'en 1958 ; fournissait en électricité le hameau de Traonévézec en 1945) et de son logis (actuellement ferme), il ne reste qu'un bâtiment à la lecture architecturale difficile ; il n'a pas été fait de notice individuelle en raison des modifications trop importantes.

Nous reproduisons ici la description faite par l'association "dec'h, hiziv, warc'hoaz" à partir d'un acte de vente.

-moulin roux avec sa meule tournante en pierre de Rouen de 4 pieds et demi de diamètre, d'épaisseur 11 pouces et 10 lignes avec tous ses accessoires (trémie, auge à grain, civière)

-meule chomante de 4 pieds et demi de diamètre, d'épaisseur 8 pouces et demi

-moulin blanc avec sa meule tournante en pierre de Champagne mélée de pierre de Rouen de 4 pieds et demi de diamètre, d'épaisseur 8 pouces et demi

-une meule chomante des mêmes pierres, de 4 pieds et demi de diamètre

-deux canaux 24 pieds de long

-chambre d'eau avec le pont sur son débouché

-canal qui sert de décharge

-maison principale faite de simple maçonnerie, couverte d'ardoises ayant une longueur de 44 pieds et demi pour une largeur de 7 pieds et demi et une hauteur de 6 pieds et demi (1781 gravé sur le linteau de la porte.)

Parties constituantes non étudiéesbief de dérivation
Dénominationsmoulin
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Daoulas
AdresseCommune : Hôpital-Camfrout
Lieu-dit : Ar vil c'hlaz Moulin du bois Moulin de Traonévézec Moulin Tréguier
Période(s)Principale : 17e siècle
Dates1664, porte la date
1727, porte la date
1786, porte la date
1673, porte la date

Références documentaires

Bibliographie
  • Gustave, FLAUBERT. Par les grèves et les champs. Ed. Pocket.

  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

Périodiques
  • Association du patrimoine "Dec'h, hizio, warc'hoazh".

    n°4, septembre 2002