Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les maisons et les fermes sur la commune de Talensac

Dossier IA35029150 réalisé en 2003

Fiche

Voir

Le recensement du patrimoine bâti de Talensac, réalisé entre les mois de juin et septembre 2003, a porté sur l'ensemble des ouvrages antérieurs à 1940. Ce dossier réunit l'ensemble des maisons et des fermes documentées et illustrées individuellement. Ces ouvrages sont appréhendés comme des unités inséparables de leurs parties constituantes, essentiellement des parties agricoles ; les puits et les fours, par exemple, ne sont pas traités séparément.

Parmi les 296 demeures recensées, 171 ouvrages ont fait l'objet d'un traitement individuel, auquel s'ajoutent 19 dossiers portant sur des maisons ou des fermes construites en alignement. L'ensemble est représenté en vert sur le plan annexé ou sur les fonds de carte visualisables à l'aide du système d'information géographique Géo Viewer [voir le mode d'emploi d'installation dans le menu du démarrage].

Ces 171 maisons et fermes représentent 58,7 % des ouvrages bâtis en 1946 selon les chiffres de l'I.N.S.E.E. ; en tenant compte des alignements, le repérage couvre environ 65 % des bâtiments entrant dans le corpus de l'enquête.

La moitié des fermes repérées sur le territoire communal est antérieure au 19e siècle, quelque 13 % d'entre elles ayant été remaniées à cette époque. Ces constructions datent principalement, et suivant des proportions égales, des 17e et 18e siècles. La seconde moitié du corpus a été construite au cours du 19e siècle.

Parmi les fermes faisant l'objet d'un traitement individuel, environ 35 % ne présentent plus un état de conservation permettant une lecture fiable des dispositions d'origine ; en revanche, l'étude typologique des objets restants (65 %) met en avant la prédominance des logis de fermes à fonctions combinées (82 %). Ce modèle d'habitation est composé d'une pièce chauffée unique juxtaposée à un ou plusieurs espaces de dépendance (étables ou cellier), chaque pièce disposant d'un accès depuis l'extérieur. Un grand espace de stockage (fenil ou grenier) occupe le comble à surcroît accessible par une ou plusieurs portes hautes. D'autres dépendances (grange, écurie) sont fréquemment construites dans l'alignement du logis ou disposées dans la cour (porcherie, fournil).

Les édifices antérieurs au 19e siècle sont construits en moellons de schiste sans chaîne en pierre de taille, sauf à l'ouest et au nord-ouest du territoire communal - en particulier à la Martrais, la Noë Jeannot, la Chapelle-es-Oresves - où un grès de couleur clair (beige et rosé) est fréquemment utilisé. A partir du 19e siècle, et plus encore dans la seconde moitié du siècle, se généralise la construction en bauge. La modernisation des exploitations donne alors naissance à d'importants bâtiments de dépendances autour du logis, ce dernier restant généralement modeste.

Le corpus des maisons, essentiellement recensées dans le bourg, présente des caractéristiques bien différentes. Seul quelque 11 % de celui-ci est antérieur au 19e siècle, la majorité des édifices ayant été construits au cours du 19e siècle (63 %) et de la première moitié du 20e siècle (26 %).

Environ la moitié des maisons repérées offre une élévation ordonnancée, les deux tiers d'entre elles étant des maisons à travées. L'autre moitié du corpus se partage entre des maisons élémentaires à pièce unique (24 %) et des maisons à fonctions combinées ou à boutique. Les maisons du bourg sont, à deux exceptions près, construites en moellons de schiste, celles implantées en écart au cours du 19e siècle utilisent plus particulièrement la bauge.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Dénominations maison, ferme
Adresse Commune : Talensac
Période(s) Principale : Fin du Moyen Age
Principale : Temps modernes
Principale : Epoque contemporaine
Décompte des œuvres repérées 165
étudiées 0