Logo ={0} - Retour à l'accueil

Les maisons et les fermes sur la commune de Le Minihic-sur-Rance

Dossier IA35006208 réalisé en 2000

Fiche

Voir

Lors de cette enquête, 142 logis ont été recensés sur le territoire communal. Il s'agit de 101 maisons et de 41 fermes. Ils datent principalement du 19e siècle, et plus précisément de la 2e moitié du 19e siècle. Quelques vestiges intéressants datables du 16e siècle sont visibles au hameau de Saint-Buc (3 à 9 rue des Champs, 3 rue Sainte-Anne) et 11 rue de la Rabinais.

Deux grandes familles de maisons sont notables de part le nombre de leurs représentants. La première est constituée de logis simples possédant une salle et un espace de stockage. Certains de ces logements élémentaires sont remarquables pour leur état de conservation (47 rue du Révérend Père Lebret, rue de Trégondé) ou pour leur date portée (25 rue des Marins). A l'intérieur de cette famille, un groupe très intéressant retient l'attention. Il s'agit de petits logis composés d'un cellier surmonté d'une salle chauffée accessible par un escalier extérieur. Cette distribution, déjà rencontrée ailleurs, est particulièrement représentée au Minihic. Situées sur une commune littorale, ces maisons pourraient être assimilées à un habitat de marins. On peut en voir un exemplaire apparemment très bien conservé 45 rue du Révérend Père Lebret. Plusieurs sont datées ; elles remontent généralement de la fin du 18e siècle. La plus ancienne est visible 13 rue des Marins. Exemplaire unique, au hameau de Saint-Buc, la maison sise 11 rue des Champs est composée de deux unités de ce type.

La deuxième famille est constituée de logis de type ternaire imposants (élévation à trois travées, couloir central, un étage carré) possédant un important espace de stockage en niveau de soubassement ou en appentis : 11 rue de la Gandrais, 21 rue du Révérend Père Lebret. Il pourrait s'agir de maisons de capitaine.

Les fermes présentent quelques logis à fonctions combinées bien conservés (Hommes et animaux sous le même toit) : 63 rue du Général de Gaulle, 35 rue des Marins.

On compte enfin quelques logis à plusieurs unités d'habitation juxtaposées (1 rue de l'Abbé Bedel, 2 à 4 rue de l'Abbé Bedel) ou superposées (9 rue de la Huliais). Le plus ancien est daté 1715 : 9, 11 impasse Pourquoi-pas.

Aires d'étudesIlle-et-Vilaine
Dénominationsmaison, ferme
AdresseCommune : Minihic-sur-Rance (Le)
Période(s)Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Décompte des œuvres repérées 146
étudiées 0

Annexes

  • Liste des chronogrammes

    Dates portées

    1622 : 63 rue du Général de Gaulle

    1661 : 3 rue de la Huliais

    1715 : 9 impasse Pourquoi-pas

    1722 : 11 rue de la Gandrais

    1730 : rue de Bel-Air

    1730 : 63 rue du Général de Gaulle

    1743 : 25 rue des Marins

    1776 : 13 rue des Marins

    1781 : 39 rue du Révérend Père Lebret

    1783 : 35 rue des Marins

    1788 : 3 rue Sainte-Anne

    1822 : 11 impasse Pourquoi-pas

    Daté par tradition orale

    1932 : Beauchêne.