Logo ={0} - Retour à l'accueil

Les maisons et les fermes sur la commune de Brielles

Dossier IA35020236 réalisé en 2002

Fiche

Voir

Le recensement du patrimoine bâti de Brielles, réalisé au cours des mois d'octobre et novembre 2002, porte sur l'ensemble des ouvrages antérieurs à 1940. Ce dossier réunit l'ensemble des maisons et des fermes documentées et illustrées individuellement. Ces ouvrages sont appréhendés comme des unités inséparables de leurs parties constituantes, essentiellement des parties agricoles ; les puits et les fours, par exemple, ne sont pas traités séparément.

Parmi les 169 habitations recensées, 94 ont fait l'objet d'un traitement individuel, auquel s'ajoutent 3 dossiers portant sur des maisons construites en alignement dans le village. L'ensemble est représenté en vert sur le plan annexé ou sur les fonds de carte visualisables à l'aide du système d'information géographique Géo Viewer [voir le mode d'emploi d'installation dans le menu du démarrage].

Ces maisons et fermes représentent 55 % des ouvrages bâtis en 1946 selon les chiffres de l'I.N.S.E.E..

Concernant les logis de ferme, quelques grands types ont pu être isolés : sur les 47 fermes recensées en tant que telles, 22 présentent un logis à fonctions combinées. Environ la moitié d'entre eux correspond à des bâtiments composés d'une salle chauffée et d'une étable (ou d'un cellier) sous le même toit et pouvant être datés entre le 16e siècle et le milieu du 19e siècle. A la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle, apparaît un type particulier comptant 6 représentants, pour la plupart localisés au sud et à l'est du territoire communal. Il s'agit de maisons comprenant deux pièces symétriques (une salle et une chambre) avec un cellier sur l'arrière, l'ensemble étant surmonté d'un espace de stockage. Le volume de ces habitations est très caractéristique ; la tradition orale nous rapporte qu'un fermier et maçon de Gennes-sur-Seiche aurait construit une partie de ces maisons. Un exemple significatif peut être vu à la Chevillardière.

A la même période, et particulièrement au début du 20e siècle, quatre fermes importantes sont construites suivant des principes imités des fermes dites 'modèles' en présentant une organisation moderne et rationnelle des bâtiments ; il s'agit de la Grande Haie de Puron, de la Feuillardière, du Pont et la Tesserie. Seule cette dernière n'a pas été transformée, mais les analogies de plan entre ces bâtiments sont évidentes.

Les autres maisons de fermes repérées sont à seul usage d'habitation : maisons élémentaires à une ou deux pièces (ces dernières datant de la fin du 19e et du début du 20e siècle), maisons à deux foyers juxtaposés (chaque pièce disposant d'un accès extérieur) ou encore maisons à deux foyers superposés qui sont des bâtiments plus anciens (17e siècle). Les dépendances agricoles sont généralement disposées soit en alignement soit autour du logement.

La majorité des maisons de la commune sont logiquement concentrées dans le bourg. La plupart d'entre elles présentent une élévation ordonnancée, le plus souvent en travées régulières, et un étage carré.

Aires d'étudesIlle-et-Vilaine
Dénominationsmaison, ferme
AdresseCommune : Brielles
Période(s)Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Décompte des œuvres repérées 98
étudiées 0