Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les maisons et fermes sur la commune de Saint-Armel

Dossier IA35032171 réalisé en 2004

Fiche

Voir

Le recensement du patrimoine architectural de Saint-Armel prend en compte la totalité du patrimoine bâti, antérieur à 1940. Ce dossier s'intéresse plus particulièrement à l'ensemble des maisons et fermes édifiées avant cette date.

Il existe 82 dossiers concernant les maisons et fermes de Saint-Armel. Parmi ces 82 dossiers, 26 concernent les fermes et 56 les maisons.

L'architecture domestique de Saint-Armel se caractérise par deux éléments majeurs : un fonds très ancien réparti de manière uniforme sur le territoire de la commune, c'est-à-dire qu'il n'existe pas de zone de la commune où l'architecture ancienne a été mieux conservée, et un bourg qui a conservé une forte présence de vieilles demeures. Ainsi, plusieurs logis du 16e siècle et du 17e siècle sont encore existant à Saint-Armel, c'est le cas à La Jaille, La Motte, La Rembourgère, Le Plessix et dans le bourg autour de l'église. Parfois déclassés en dépendances ou "fossilisées" dans leur état primitif, ces constructions sont encore très lisibles pour certaines ou n'ont conservé que quelques éléments de cette époque pour d'autres. Parmi les logis du 17e siècle, il faut ajouter deux belles métairies à Vegon et Chambière.

Le 18e siècle a laissé lui aussi de beaux exemples d'architecture, notamment deux maison nobles : une maison de retenue à Beauregard et une ancienne salle basse sous charpente à la Petite Rivière.

Au 19e siècle, la situation économique s'embellit grâce aux avancées du monde agricole. Beaucoup de dépendances vont être construites durant ce siècle et au début du suivant. C'est aussi l'avènement de la longère, regroupement fréquent de plusieurs exploitations en une ou extension en alignement d'un logis primitif. Parfois, la longère apparait ex-nihilo, mais c'est plus souvent suite à une démolition qu'intervient la reconstruction complète des bâtiments. La terre, mise en oeuvre selon la technique de la bauge, est employée dans une large majorité pour les dépendances et pour les parties hautes des logis.

Les fermes de la commune de Saint-Armel sont généralement composées des éléments suivants : logis, cellier, étable, grange, porcherie au minimum, cependant, il existe aussi souvent une écurie, un four et un puits. L'implantation de ces fermes est variée, elles sont soit établies dans des hameaux, soit isolées. Par ailleurs, on trouve aussi des fermes en village. De plus, le type majeur de ferme rencontré sur ce territoire est celui du logis à fonctions combinées, c'est-à-dire un bâtiment qui abrite, sous un même toit, la partie réservée à l'habitation et les parties agricoles : étable, écurie, grange... Des logis comprenant une salle avec cheminée, associée à une pièce sans feu (étable, cellier) doublée d'un grenier, constituent le type dominant sur la commune. Ces maisons soignées, construites en schiste présentent un étage de combles. Elles peuvent comporter des dépendances en alignement.

Les maisons recensées sont majoritairement situées en village. Les maisons les plus anciennes situées autour de l'église côtoient des maisons plus récentes construites en majorité à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle et correspondant au développement du bourg. L'emploi de la brique pour la maçonnerie ou pour les encadrements des ouvertures est une des caractéristiques de ces maisons.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Dénominations maison, ferme
Adresse Commune : Saint-Armel
Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Décompte des œuvres repérées 79
étudiées 0

Références documentaires

Documents figurés
  • Tableau d'assemblage de la commune de Saint-Armel .1809-1810, échelle 1/10000e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Tableau d'assemblage du Plan cadastral parcellaire de la commune de Saint-Armel, Canton de Châteaugiron. Département d'Ille-et-Vilaine.Dessin, M. Leblanc, géomètre, septembre 1849, échelle 1/10000e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Collection : Le patrimoine des communes de France. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes.

  • BODIN, Dominique, Saint-Armel, fragments du passé, Saint-Armel : Mairie, 2001.