Logo ={0} - Retour à l'accueil

Les maisons et fermes de la commune de Rimou

Dossier IA35049646 réalisé en 1977

Les maisons et les fermes de la communes de Rimou se situent principalement en campagne, l'habitat est alors de type dispersé avec une majorité d'écarts de 3 ou 4 fermes.

Le logis se compose généralement d'une pièce unique à vivre sans étage avec un grenier dans le comble. On rencontre quelques maisons à étage avec deux niveaux d'habitation, salle au rez-de-chaussée, chambre à l'étage au Crapaudet et à Launay notamment. Les deux pièces ont une cheminée, elles sont soit superposées sur le même pignon soit alternées sur les deux pignons. Il s'agit pour ce cas d'un parti massé.

Les fermes présentent souvent un rez-de-chaussée occupé de plusieurs pièces : logis, étable, cellier avec un grenier dans le comble ou bien avec étage habitable.

Dans les maisons rurales, la composition de l'élévation est avant tout fonctionnelle ; elle est commandée par la nature de la pièce qu'éclaire la baie : une fenêtre éclaire une pièce l'habitation, une gerbière ouvre sur un grenier, un jour éclaire une pièce d'usage agricole (étable ou cellier). Dans la maison urbaine, le souci d'une composition esthétique, même rudimentaire, est plus évident : composition en travées, symétrie, présence d'un bandeau marquant les niveaux, sont fréquents.

La maison rurale est ouverte principalement en façade antérieure, du fait de l'orientation au sud très dominante. Les pignons sont exceptionnellement ajourée (une fenêtre à l'étage plus souvent qu'au rez-de-chaussée) ; on notera la présence fréquente d'une porte en façade nord quand la maison est implantée au sud d'un chemin ou d'une route.

Sur les maisons les plus anciennes de la commune, on trouve des portes en plein cintre, parfois il s’agit de portes jumelées, l'une plus petite que l'autre. De façon générale, les différentes pièces du rez-de-chaussée ont un accès direct en façade antérieure, surtout lorsque ces pièces ont des destinations différentes (logis, étables, celliers). Les maisons à seul usage d'habitation ont le plus souvent une unique porte d'entrée.

La majorité des constructions sont en pierre de granite, le schiste, le pan de bois et la terre sont également employés mais de façon plus ponctuelle. Par exemple, le schiste n'est jamais utilisé comme élément porteur, linteaux et encadrements de baies étant toujours en granite, sauf quand il est en bois ou en brique dans les constructions modestes et tardives. La façade antérieure des maisons est souvent de construction plus soignée. Les constructions sont en moellon, le grand appareil est réservé aux encadrements de baies, aux cheminées et souches de cheminée, éventuellement corniche, rampants découverts, chaînages d'angle.

Sur les maisons des 16e et 17e siècles, un soin particulier est accordé aux ouvertures, qui sont très souvent ornées de décors d´accolades, de moulures et de chanfreins (Launay, maison du bourg), y compris sur les maisons les plus modestes.

Aires d'étudesPays de Fougères
Dénominationsmaison, ferme
AdresseCommune : Rimou

Chronogrammes : 1530, 1577, 1632, 1636, 1641, 1656, 1701, 1779, 1786, 1788, 1790, 1798, 1818, 1826, 1865, 1871, 1898.

Période(s)Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Toitsardoise
Mursgranite
schiste
terre
Décompte des œuvres bâti INSEE 161
repérés 45
étudiés 8