Logo ={0} - Retour à l'accueil

Les fontaines et lavoirs (Goulien)

Dossier IA00005974 réalisé en 1983

Fiche

Parmi les 41 édicules ou édifices liés à l’eau (hors moulins) repérés sur la commune de Goulien, 18 d’entre eux sont des fontaines et 23 sont des lavoirs. D’autres ont été signalés mais n’ont pas pu être observé car détruits ou disparus sous la végétation.

Précisons qu'un important recensement des lavoirs et fontaines du Cap-Sizun a été réalisé par les membres de l'atelier patrimoine et généalogie de l’association Cap-Accueil. Nombreux sont les édicules qui ont été localisés grâce à ce travail.

Quatre d’entre eux font l’objet d’un dossier individuel : il s’agit des fontaines votives dédiées à notre Dame de Bonne Nouvelle, saint Fiacre, saint Goulien et sainte Azénor.

LES FONTAINES

On distingue deux types de fontaines sur la commune : Les fontaines de dévotion et les fontaines de « village », ou fontaines « rustiques » destinées à l’approvisionnement en eau potable sans fonction religieuse.

Cinq fontaines de dévotion ont été repérées. Elles sont dédiées à notre Dame de Bonne Nouvelle, saint Fiacre, saint Goulien, sainte Azénor et sainte Madeleine.

Les fontaines de Lannourec, dédiées à notre Dame de Bonne Nouvelle et saint Fiacre sont à quelques dizaines de mètres l’une de l’autre, à proximité de la chapelle Saint-Laurent. Les fontaines Sainte-Azenor et Sainte-Madeleine se trouvent côte à côte sur les hauteurs de Pont-Louis, le long de l’ancienne route menant au bourg de Goulien.

La fontaine Saint-Goulien ou Saint-Goulven fait figure de cas particulier car elle est isolée et, contrairement aux quatre autres, possède son lavoir associé.

Les fontaines de Lannourec et la fontaine Saint-Goulien sont de véritables petits monuments. Ce sont des fontaines couvertes et ouvertes d'un arc en plein cintre qui possèdent toutes un mur pignon dans lequel est aménagée une niche à saint (sauf dans le cas de la fontaine dédiée à notre Dame de Bonne-Nouvelle où la niche se trouve au-dessus de l’ouverture, sur le haut du pignon).

Les fontaines de Lannourec, de par leur proximité avec la chapelle, pourraient avoir été édifiées au 16e siècle et les différentes sources consultées ont tendance à dater la fontaine de Saint-Goulien du 18e.

La datation des fontaines Sainte-Azenor et Sainte-Madeleine est plus difficile au vu de leur état actuel de conservation. Ces deux fontaines ont subi les usages du temps et n’ont plus leur aspect d’origine.

La fontaine Sainte-Azenor est encore visible dans la broussaille. Bien que la pierre qui recouvre la source soit récente et gravée R.T. 1989 (initiales d’un enfant de Goulien), la fontaine est bien plus ancienne car signalée sur le cadastre de 1836 et mentionnée dans des archives du début du 19e siècle.

La fontaine consacrée à sainte Madeleine est, quant à elle, complètement démolie et envahie par la végétation. Certaines sources affirment cependant que les pierres sont toujours dans les environs.

Les douze autres fontaines repérées, appelées fontaines rustiques par certains, n’ont aucune fonction religieuse, bien que l’on ait attribué à certaines d’entre elles (notamment la fontaine de Kerguerrien) la faculté de produire quelques miracles. La tradition orale affirme qu'un habitant de Goulien très malade aurait été guéri après avoir bu de l'eau de cette fontaine. Lors du recensement, plusieurs bocaux et arrosoirs étaient présents sur le site, devant l’édicule.

La plupart de ces « fontaines de pierres », qui consistaient en simples trous d'eau à peine maçonnés et recouverts d’une dalle de granite est aujourd'hui en train de disparaitre dans la végétation, faute d'entretien.

La structure est simple : le bassin, ainsi que l’édicule qui l’abrite sont de plan rectangulaire, en pierre parfois taillée. Le toit est constitué d’une ou deux dalles de granite sans mur pignon. Parfois incrustée dans un muret (Feunteun go), dans un talus (Trevern, Kerisit Vian), ou encore au niveau du sol (Kermaden), sept d’entre elles sont associées à un lavoir.

On retrouve cette association à Kermaden, Bremeur (où la fontaine est incrustée dans le muret du lavoir), Kerlala et Kernon (fontaines en cours de restauration), Trevern, Brehonnet et Kerjean où un « poul » (trou d’eau) se trouve en contrebas du lavoir (peut-être un routoir ?).

Les fontaines de Kerguerrien, Kerisit Vian, Feunteun Go, du Presbytère et de Pors Nejen n’ont pas de lavoir associé.

Ces fontaines rustiques se trouvent le plus souvent au cœur du village, ou peu éloignées de ceux-ci. Cependant, quelques exceptions existent, comme cette fontaine signalée par les habitants de Kerguerriec et visible sur le cadastre de 1838 qui se trouve sur la falaise au niveau de Pors Nejen ou encore celle de Kerisit Vian qui se trouve à l’entrée d’un champ le long de la route.

Notons pour finir le cas particulier de la fontaine qui se trouve à l’Ouest du moulin de Kergonvan au milieu d’une prairie. Bien qu’elle possède une niche à saint dans son mur pignon, sa fonction votive n’a pas pu être clairement révélée. Elle est en association avec son lavoir de la même façon qu’à Bremeur (incrustée dans le muret) et son ouverture est unique dans la commune : une anse de panier chanfreinée avec linteau en T sculpté de l’inscription JANNE DU MOULIN.

LES LAVOIRS

Le cadastre de 1836 met en évidence la présence presque systématique de lavoirs à proximité des villages.

Connaissant les mêmes problèmes de manque d’entretien que les fontaines et compte tenu du fait que les pierres de certains d’entre eux ont servi à fabriquer des murets, le recensement n’a permis de n’en trouver qu’une vingtaine.

Les lavoirs repérés sur la commune de Goulien se trouvent en majorité sur des parcelles privées. (17 contre 6).

Il y a pour commencer les deux grands lavoirs proches du bourg : Stang Hir, à l’est, accessible aussi de Mesmeur, Leslanou et Pont-Louis et le lavoir associé à la fontaine Saint-Goulien, à l’ouest, proche de Pennarun et Penn ar Menez. C’est à ce dernier, appelé « Lenn ar Zant », le lavoir du saint, que se rendaient les gens du bourg pour laver leur linge.

Ces deux lavoirs, ont comme point commun, en plus de leur taille importante, d’être aujourd’hui cimentés.

Quatre autres lavoirs, situés à proximité de villages importants, ont ces particularités : les lavoirs de Kerveguen, Brehonnet, le « Lenn a Bonis », près de Lezoulien et le lavoir de Trévern.

On trouve aussi des lavoirs dans des villages moins importants : à Bremeur (le long du sentier côtier, le plus septentrional de la commune), Kermaden, Kerisit, Kerguerriec, Kerlala et au moulin de Kergonvan. Ceux-ci sont de taille moins importante (sauf Kerlala qui possède deux bassins) et ont relativement échappé au cimentage, laissant apparaitre quand la végétation le permet leur maçonnerie de granite taillé ou non.

Dans les petits villages isolés constitués d’une ou deux fermes, comme à Kerguerrien, Kernon, Kerrest ou Kerjean, de petits lavoirs « privés » sont aménagés le long des bâtiments ou à l’angle de la cour. On peut aussi en trouver le long d’un ancien bassin de rétention quand il y avait un moulin : Kervoen et Moulin Brotel. Ces deux lavoirs sont à sec aujourd’hui car les biefs qui les alimentaient ont été bouchés.

Enfin, on peut observer à Breharadec et à proximité du pont du moulin de Kergonvan des pierres plates le long du ruisseau, sur lesquelles, d’après les témoignages, on venait laver le linge ou, dans le cas de la pierre de Bréharadec, des sacs de farine.

Aires d'étudesCap Sizun
Dénominationsfontaine, lavoir
AdresseCommune : Goulien
Cadastre : ?
Période(s)Principale : 16e siècle , daté par tradition orale , (?)
Principale : 18e siècle , daté par tradition orale , (?)
Principale : Epoque contemporaine
Typologiesfontaines couvertes: 4, fontaine murale
Toitsgranite en couverture
Mursgranulite pierre de taille
granulite moellon
Décompte des œuvres repérés 40
étudiés 4

Annexes

  • Enquête topographique 1984 : fontaines de Goulien

Références documentaires

Documents figurés
  • Cadastre de la commune de Goulien, 1836 : Tableau d'assemblage et feuilles. Série 3P66.

    Archives départementales du Finistère : 3P66
(c) Inventaire général (c) Inventaire général ; (c) Communauté de communes Cap Sizun - Pointe du Raz ; (c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Serre Fabien - Ducouret Jean-Pierre