Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les écoles sur la commune de Quimperlé

Dossier IA29000472 réalisé en 2001
Aires d'études Quimperlé
Dénominations école
Adresse Commune : Quimperlé

Six établissements d´enseignement primaire et secondaire construits entre la seconde moitié du 17e siècle et 1934 ont été repérés. Parmi eux, deux occupent d´anciens bâtiments conventuels (capucins, ursulines), un autre une ancienne demeure de notable (Kerbertrand). Rien ne subsiste de l´ancienne « école pratique d´irrigation et de drainage », qui, installée depuis 1861 près du château du Lézardeau, était renommée pour la qualité de son enseignement agricole. La construction des écoles publiques primaires et secondaires de garçons et de filles (écoles Bisson et Thiers) et l´agrandissement de l´ancien couvent de capucins à la fin du 19e siècle, faisaient de ce secteur de la haute ville, par l´importance de son emprise foncière, une véritable « cité scolaire », une des plus importantes du département. Cet ensemble, conforme aux principes de l´architecture scolaire de la troisième République, témoigne aussi de l´essor de l´enseignement public dans une ville administrée par une municipalité républicaine dirigée par Alexis Savary, industriel, maire, conseiller général et sénateur. L´école Brizeux, œuvre des architectes Edmond Gemain et René Guillaume en 1934, est un exemple intéressant de l´architecture scolaire réalisée en Bretagne durant la période de l´entre-deux-guerres.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Gemain Edmond,
Edmond Gemain (1884 - 1953)

Né le 29 avril 1884 à Cossé-le-Vivien, dans la Mayenne, Edmond (Louis) arrive à Vannes avec sa famille en 1885. Joseph Louis Gemain, son père, est employé comme herboriste dans une pharmacie ; Emma Ruzeau, sa mère, est sage-femme. Après des études à l’Ecole des Arts décoratifs à Paris, Edmond Gemain s’installe comme architecte à Vannes, en 1908, au 10 place de l’Hôtel de Ville. Il épouse la même année à Saint-Brieuc Jeanne-Marie Moënner. Le couple aura quatre enfants : Edmond (1909), Jean (1911), Annick (1913) et Yves (1914). De 1909 à 1913 il habite 39 rue du Mené. En 1913-1914, on le retrouve chez ses parents au 39 rue Jeanne d’Arc. A partir de 1920 et jusqu’à sa mort le 10 août 1953, il sera fidèle au 19 de la rue Pasteur qui abrite son domicile et ses bureaux. La maison est démolie par son fils, également architecte, qui construit à son emplacement vers 1972 un immeuble de logements. (sources : recherches de Jacques Delarue).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte
Auteur : Guillaume René, architecte
Décompte des œuvres bâti INSEE 5185
repérés 6
étudiés 5