Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les écoles sur la commune de Brasparts

Dossier IA29003236 réalisé en 2008

Fiche

Brasparts conserve des témoins importants de l´architecture scolaire datant de la Troisième République. Le nombre élevé (deux établissements publics et deux établissements privés) s´explique par des phénomènes démographiques d´un secteur rural alors en pleine expansion : en constante augmentation depuis 1860, la population de la commune atteint son sommet en 1901, avec 3528 habitants. Ceci explique aussi les dimensions des bâtiments qui, dans un secteur d´habitat dispersé, servent aux enfants d´autres communes des environs. Le mécénat privé des familles Kerret et Bourbon résidant à Pleyben mais liées profondément à la vie paroissiale de Brasparts est à l´origine des écoles privées dont l´importance égale celle des écoles publiques. Quant aux caractéristiques architecturales, les édifices reflètent globalement les plans-type proposés par le ministère de l'instruction publique. De l´architecte Jules Boyer, auteur de l´ancienne mairie-école (actuellement école publique maternelle et primaire Yves Lazennec), on connaît, aussi bien dans le domaine religieux que civil, d´autres réalisations dans ce secteur (La Feuilléé, Pont-de-Buis-lès-Quimerc´h, Rosnoën, Saint-Cadou en Sizun).

Aires d'études Parc Naturel Régional d'Armorique
Dénominations école
Adresse Commune : Brasparts

Quatre établissements scolaires bâtis entre 1865 et 1908 ont été repérés. 1. Mairie-école : construite en 1865 d´après les plans de l´architecte Jules Boyer, de Morlaix, abritant la mairie (bâtiment sur rue) et à l´origine l´école de garçons (aile en retour d´équerre servant de salles de classe). Suite à la construction d´une nouvelle école publique de garçons en 1908, le bâtiment devient l´école publique de filles, la mairie occupant le bâtiment sur rue jusqu´en (?), date de la construction d´une nouvelle mairie, en face. Actuellement école publique maternelle et primaire Yves Lazennec (premier instituteur dans les années 1860). 2. Ecole privée de filles (dite école des soeurs ou école Sainte-Thérèse) : établie en 1873 avec le concours de M. de Bourbon, gendre de M. de Kerret, propriétaire du château de Quillien (Pleyben) ; enseignement dispensé par la communauté des filles du Saint-Esprit, avec internat. En 1902 : 200 élèves, 70 pensionnaires. Actuellement école privée maternelle et primaire. 3. Ecole privée de garçons (dite école des frères ou école Saint-Michel) : construite en 1899 avec le concours de M. de Bourbon, gendre de M. de Kerret, propriétaire du château de Quillien (Pleyben) ; enseignement dispensé par la communauté des frères de Ploërmel, avec internat. En 1902 : 175 élèves, 62 pensionnaires. Fermeture en 1972. Actuellement locaux à usage communal. 4. Ecole publique de garçons : construite en 1908, travaux réalisés par l´entrepreneur Mazé de Brasparts. Collège mixte jusqu´aux années 1980 (?). Actuellement désaffectée.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Boyer Jules, architecte
Auteur : Mazé, entrepreneur

1. Mairie-école : ensemble composé de deux corps de bâtiments indépendants. Le bâtiment sur rue (ancienne mairie et logement d´instituteur) semble être inachevé ou amputé (manque de deux travées) ; travée centrale soulignée par des chaînes verticales en pierre de taille ; porte surmontée d´un linteau à plate-bande moulurée ; bandeau saillant en pierre de taille séparant les niveaux. 2. Ecole privée de filles (école Sainte-Thérèse) : ensemble concerté de plan en U avec bâtiment principal aspecté au sud (niche abritant une statue de sainte Thérèse) s´ouvrant sur une cour flanquée de deux ailes en retour d´équerre. Jardin clos de murs à l´ouest. 3. Ecole privée de garçons (école Saint-Michel) : grand bâtiment de plan rectangulaire s´ouvrant sur une cour au sud. Partie ouest (anciens logements et administration) à trois travées dépassant en largeur ; partie est (à usage de classes au rez-de-chaussée, à usage de dortoirs à l´étage) à sept travées. 4. Ecole publique de garçons : grand corps de bâtiment de plan rectangulaire à douze travées (à usage de classes au rez-de-chaussée, à usage de dortoirs à l´étage), jouxtant, à son extrémité nord-ouest, un pavillon indépendant (anciens logements des instituteurs), avec fausse lucarne aveugle portant l´inscription ECOLE DE GARCONS.

Toits ardoise
Murs pierre
enduit
moellon
Décompte des œuvres repérées 4
étudiées 0

Annexes

  • 20072908126NUCB : Collection particulière

    20072908127NUCB : Collection particulière

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Finistère, 2 O 116. Mairie, écoles (1863-1916).