Logo ={0} - Retour à l'accueil

Les écarts dits hameaux ou villages sur la commune de Paimpol

Dossier IA22015865 réalisé en 2010
Aires d'étudesCommunes littorales des Côtes-d'Armor
Dénominationsécart
AdresseCommune : Paimpol
Période(s)Principale : 15e siècle
Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Comme de nombreuses communes, le territoire de la commune de Paimpol se caractérise par la présence d'un habitat isolé et d'un habitat aggloméré. L'habitat aggloméré peut revêtir principalement deux formes que l'Insee dénomme écart, d'une part, et village ou ville, d'autre part. Un écart, du point de vue de la dénomination Insee, est « une agglomération rurale de quelques maisons et de quelques bâtiments, de fonctions diverses ou non, sans autonomie administrative ». En Bretagne, l'écart est toutefois qualifié indistinctement de hameau ou de village. Toutefois, du point de vue de la dénomination Insee, le terme village renvoit à une réalité administrative bien particulière que l'usage désigne communément sous le nom de bourg en Bretagne. Selon la dénomination Insee, le village est en effet « une agglomération rurale de moins de 2 000 habitants, chef-lieu d'une commune rurale ». Lorsque les communes de Plounez et de Kerity fusionnèrent avec celle de Paimpol en 1960 pour ne former qu'une seule entité administrative ayant pour chef-lieu le centre-ville de Paimpol, les anciens chefs-lieux ou bourgs de Plounez et de Kerity sont devenus des écarts. La présence des mairies annexes de Plounez et de Kerity perpétue d'ailleurs le souvenir de cet ancien statut de chef-lieu communal, celle des églises Saint-Pierre et Saint-Samson perpétuant celui de chef-lieu de paroisse. Cette réalité historique prend une dimension sociologique manifeste à travers l'existence d'associations telles que l'association Bevañ e Plounez (« Vivre à Plounez »). Du fait de l'urbanisation, Kerity est toutefois devenu un quartier dans la mesure où il a été progressivement intégré à la ville de Paimpol. Ce phénomène d'urbanisation s'est produit principalement de manière linéaire le long de la route départementale 786 (rue du Général Leclerc, rue du Professeur Jean Renaud, rue du Commandant Charcot, rue du Commandant Le Conniat, rue de Beauport), une artère ô combien névralgique de plus de deux kilomètres reliant le centre-ville de Paimpol au secteur de Beauport et dont le paysage architectural déroule une trame chronologique allant du 13ème siècle à nos jours.

Décompte des œuvres repérées 7
étudiée 0

Annexes

  • 20102209290A0A : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/23, Numplan 1.

    20102209295A0A : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/25, Numplan 1.

    20102209699A0A : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/22, Numplan 1.