Logo ={0} - Retour à l'accueil

Les croix monumentales du canton de Plouescat

Dossier IA00006383 réalisé en 1985

OBSERVATIONS GÉNÉRALES

INTRODUCTION

L’enquête sur les croix monumentales s’est appuyée, sur le terrain, sur le repérage effectué en 1980 par Yves-Pascal Castel, en liaison avec des correspondants locaux (cf. Références documentaires, Atlas des croix...).

On a ainsi repéré 78 croix qui se répartissent de la manière suivante :

Commune

Repérées

Sélectionnées

Lanhouarneau

6

4

Plouescat

19

12

Plougar

10

5

Plounévez-Lochrist

35

24

Tréflez

8

4

On n'a tenu compte dans ce repérage ni des croix disparues ni des calvaires, ces derniers se distinguant des croix monumentales par l'existence de croisillons portant des personnages.

Les croix qui sont parties constituantes d'un édifice sélectionné n'ont pas été comptabilisées dans le tableau précédent, mais leurs caractéristiques sont prises en compte dans ces observations. Il s'agit de la croix du 16e siècle de la chapelle de Kerzéan à Plouescat et de celle, du 19e siècle, de la chapelle de Lochrist à Plounévez-Lochrist.

Pour compléter ces observations, on peut consulter dans chaque étude communale un dossier collectif qui comporte, outre la fiche signalétique, un tableau de repérage par lieux-dits et une carte de repérage.

I - CARACTÈRES HISTORIQUES

La datation des croix du canton s’échelonne entre le Haut Moyen Âge pour les plus anciennes (Plounévez-Lochrist, SO de l'église et presbytère, fig. 1 & 2) et 1953 pour la plus récente (cimetière de Plouescat, fig. 3).

RÉPARTITION DES CROIX PAR DATATION

COMMUNE

Haut Moyen Âge

Moyen Âge

16e siècle

17e siècle

18e siècle

19e siècle

20e siècle

Lanhouarneau

2

1

1

1

Plouescat

1

3

12

3

2

Plougar

3

5

1

Plounévez-Lochrist

19

7 ou 8

4 ou 5

2

2

1

Tréflez

2

3

2

Total

24

17 ou 18

24 ou 25

2

1

5

4

Les critères de datation reprennent généralement ceux de l'Atlas des croix..., en recommandant la même prudence quant aux périodes du Haut Moyen Âge et su Moyen Âge : l'absence d'archive et d'inscription ne permet pas d'établir une chronologie rigoureuse. Il convient également de faire une place particulière aux stèles antiques, christianisées à des époques difficiles à déterminer.

La plus ancienne représentation du Christ en croix est celle de Lanquistillic à Lanhouarneau (fig. 4), qui peut remonter au 14e siècle.

Les signatures sont peu nombreuses et concernent les croix les plus récentes :

Commune

lieu-dit

Auteur

Atelier

Datation

Plounévez-Lochrist

Goarillac'h

Morvan Frères

(Jérémie et François)

1868

Plounévez-Lochrist

cimetière

Donnart

Lesneven

1933

Plouescat

Saint-Antoine

Guenolé

Landerneau

1942

Plouescat

cimetière

Joseph Sévère

Lesneven

1953

En revanche, aux siècles précédents, quelques commanditaires se font plus volontiers connaître :

  • soit par leurs armoiries :
    • Coatgoureden / Bihan à Kermorvan (Plounévez-Lochrist), fin du 15e siècle
    • famille non identifiée à Croas Hir (Plougar), début du 16e siècle.
    • Kersauson à Candy (Lanhouarneau), au 16e siècle ?
    • Kerman à Kerlaoueret (Lanhouarneau), fin du 16e siècle
    • Claude ... Vero et ... Dame de Kersauzon à Kerguelen (Plounévez-Lochrist), en 1660 (fig. 5)

  • soit par un nom, glissé dans une inscription :
    • Yvon... à Kerdevi (Plougar), en 1509
    • Yvo Queguiner à Cornamis (Plouescat), en 1589
    • Le Guen à Forban (Plouescat), fin du 16e siècle
    • Inizan à Keriegu (Plounévez-Lochrist), en 1644
    • Louis et Jeanne Cadiou à Languien (Plounévez-Lochrist), en 1733
    • Érigée par Mr J[ean] M[ar]ie et F[ran]çois Morvan Frères à Goarillac'h (Plounévez-Lochrist), en 1868
    • Famille Coquil à Kerivin (Plougar), en 1901.

II - CARACTÈRES ARCHITECTURAUX

  • Situation

La répartition des croix dans l'espace est la suivante :

    • isolé : 29
    • en écart : 35
    • en village ou en ville : 12.

  • Matériaux

64 croix sur 77 sont en granite ; malgré la dureté de la pierre, 185 d'entre elles comportent une représentation sculptée du Christ en croix, accompagnée, au revers, d'une statue de la Vierge (Plouescat, Languien ; Plounévez-Lochrist, Kerveguen ar Groas).

10 croix associent le granite à la kersantite, cette dernière étant toujours réservée pour al croix elle-même et ses représentations sculptées.

Enfin, 2 croix sont l'une en schiste (Plounévez-Lochrist, Kerjean 2, fig. 6) l'autre en gneiss (Tréflez, Kerveltoc, fig. 7).

  • Structure

C'est la structure qui permet d'esquisser une typologie des croix dressées sur le territoire du canton. On peut distinguer trois grandes familles qui rassemblent parfois plusieurs groupes :

    • les stèles christianisées
    • les croix monolithes sans base
      • croix pattées
      • croix à traverse courte
    • les croix avec base.

    • Les stèles christianisées

6 cas sont répartis sur Plouescat (3), Plounévez-Lochrist (2) et Tréflez (1). Il s'agit de stèles à 4 ou 8 pans que l'on a retaillées en forme de croix (Plouescat, Roc'h ar Fa, fig. 8 ; Tréflez, Toul Louarn) ou sur lesquelles on a posé une croix historiée (Plouescat, Lanrial, fig. 9 ou La Croix) ou non (Plounévez-Lochrist, Lanzéon, fig. ou SO de l'église, fig. 1).

NB : à Plounévez-Lochrist, on peut observer, au lieu-dit Lochrist un mégalithe gravé de plusieurs petites croix, autre témoignage de la christianisation des stèles).

    • les croix monolithes sans base
      • croix pattées

13 croix font partie de ce groupe, concentré sur Plounévez-Lochrist (8). 6 croix sont chanfreinées ; celle du presbytère de Plounévez-Lochrist (fig. 2) à cavet très prononcé, a un fût de section pratiquement cruciforme. À Kergoz (Plounévez-Lochrist) ou à Poulhanhoues (Plougar), on tend vers la croix de Malte (fig. 11).

On peut ajouter à ce groupe la Croix qui saigne, encastrée dans un mur de la rue de la Marne (Plouescat). Elle se distingue des croix pattées par une forme plutôt tréflée. Son nom est dû à des inclusions métalliques de la pierre, qui en rouillant, rougissent le granite (fig. 13).

      • croix à traverse courte

18 croix dans ce groupe, dont 13 sur Plounévez-Lochrist. Ce sont des croix de facture fruste. L'une d'elles est chanfreinée : Bel-Air à Tréflez ; une est ornée sur la face et le revers : Pont Kerruz à Plounévez-Lochrist (fig. 12). Deux sont jumelées : Croajou Ber à Plounévez-Lochrist.

    • les croix avec base

La base des croix ainsi répertoriées se compose d'un socle, généralement cubique, reposant sur un soubassement à plusieurs degrés, de plan carré. Quelques croix s’accommodent du seul socle (peut-être le soubassement a-t-il disparu ?) : Croas Hir et la croix de la rue de Brest à Plouescat, Quilliou à Plougar. Ce groupe est le plus nombreux : 37 croix. On peut distinguer 4 catégories :

      • croix monolithes (9 cas) : elles sont toutes chanfreinées avec ou sans griffes (fig. 14) ; 2 d'entre elles portent un Christ en croix : Croas Hir à Plouescat et Liorzou à Plounévez-Lochrist (fig. 15).
      • croix à fût circulaire (7 cas) ; ce sont les 4 croix les plus récentes : Goarillac'h, 1868 et croix du cimetière de Plounévez-Lochrist, 1933 ; Saint-Antoine, 1942 (fig. 16) et cimetière de Plouescat, 1953 ; les 2 autres sont des œuvres des 15e et 16e siècles. Toutes portent une représentation sculptée.
      • croix non historiées en plusieurs éléments (5 cas) ; le fût est séparé de la croix proprement dite par un nœud : Traon Julien à Plounévez-Lochrist, Kerscouarnec (fig. 17) et Prat Bihan à Plouescat.
      • croix historiées en plusieurs éléments (16 cas) : c'est dans cette catégorie qu'apparaît la kersantite. Ces croix sont réparties sur les 5 communes ; vois le § Décor, plus bas.

2 croix de Plouescat tiennent une place à part dans ce corpus :

  • Goas Vihan : croix monolithe sans base dont le fût et les branches sont circulaires (fig. 18).
  • Gouinel : la croix a été retrouvée, il y a quelques années, enfouie dans un champ. Il semble que la pierre est seulement épannelée (fig. 19).

III - DÉCOR

Le décor le plus simple porté par les croix consiste en une croix en relief tracée sur l'une des faces : Kergoz à Plounévez-Lochrist ; à Pont Kerruz (Plounévez-Lochrist) on trouve une croix latine sur la face, un anneau sur le revers (fig. 13).

Lorsqu'il y a représentation sculptée, il s'agit naturellement du Christ en croix (16 cas). Les croix de granite, dont 2 posées sur une stèle comme la Croix à Plouescat (fig. 20), portent des hauts reliefs de facture assez fruste : Forban à Plouescat (fig. 21). Lorsqu'une l'utilise, la kersantite permet d'obtenir des rondes-bosses de facture plus satisfaisante : la Gare à Tréflez (fig. 22).

8 croix présentent un décor plus "compliqué" ; au revers le Christ en croix est accompagné de:

  • une Vierge à l'Enfant : Plouescat, Languien ; Plougar, Kerdevi (fig. 23); Plounévez-Lochrist, Kermorvan ; Tréflez, Bédiez
  • une Vierge de pitié : Lanhouarneau, Kerlaouéret (fig. 24) ; Plouescat, Cornamis (dont le Christ en croix a disparu) ; Plounévez-Lochrist, Kerveguen ar Croas.

À Plougar, Croas Hir (fig. 25), la croix est associée à un autel extérieur dont le devant porte un haut relief de kersantite ; un ange y tient un écu armorié. Le nœud de la croix, remonté à l'envers, est orné d'un calice, ce qui indique que le commanditaire de l’œuvre était un prêtre. Trois autres croix du canton portent un calice : Cornamis et Prat Bihan à Plouescat et Lestorhen à Plounévez-Lochrist (fig. 14).

Aires d'étudesPlouescat
Dénominationscroix monumentale

Croix dressées entre le haut moyen âge et le 20e siècle ; 4 stèles datant de l'antiquité ont été christianisées à des périodes incertaines : haut moyen âge, moyen âge, 16e siècle (?).

Période(s)Principale : Antiquité
Principale : Haut Moyen Age
Principale : 15e siècle
Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Mursgranite
kersantite
gneiss
schiste
béton
fonte
bois
Décompte des œuvres repérés 78
étudiés 51