Logo ={0} - Retour à l'accueil

Les châteaux, manoirs et maisons de maître sur la commune d'Iffendic

Dossier IA35029498 réalisé en 2003

Fiche

Manoirs, maisons de retenue et maisons de maître

La grande majorité des manoirs médiévaux mentionnés par Paul Banéat ont été détruits. Les quelques logis en place remontent pour la plupart au 17e siècle, période faste et de reconstruction dans la commune. Le manoir de la Ville Eon conserve de cette période, une belle porte en plein cintre et une tour d´escalier arrière hors oeuvre. Le manoir de Bouquidy daté de 1632 a gardé son élévation d´origine, avec également sa tour d´escalier arrière et ses belles lucarnes en façade sculptées de pilastres ioniques.

Résidences seigneuriales et centre d´une exploitation agricole, les manoirs sont remplacés peu à peu par des logis de retenue. Ces lieux de résidence temporaire sont habités par la noblesse et la bourgeoisie d´affaires. Les parties réservées ou « retenues » par le maître des lieux, offrent une grande diversité d´organisation. La retenue de la Houssaye, tel que l´indique le cadastre de 1845 est un logis, du 17e siècle, indépendant de l´exploitation agricole située en contre bas du monticule. Ce rendez-vous de chasse, comme les propriétaires actuels le déterminent, était composé de deux pièces en rez-de-chaussée et de deux pièces à l´étage.

La vente des biens nobles, du 2 messidor an IV mentionne sur la commune une autre retenue à Tréguil. Il peut s´agir de l´ancien pavillon Nord-Ouest qui conserve une chambre avec cheminée.

D´autres logis également du 17e siècle situés à la Brossette, la Harenguais, la Ville-Carré et peut-être au Bas Canlou présentent une double distribution. A la Brossette, l´exploitation agricole (le logis et les étables) est accolée d´un autre logis avec une distribution indépendante. L´étage est aménagé d´une chambre avec des latrines. Sur le palier du premier étage, une porte d´accès qui mène aujourd´hui au grenier porte une inscription donnant le nom du propriétaire des lieux, Monsieur Barbe, sieur, de la Brocette. Une chambre supplémentaire était ici aménagée au niveau du grenier. Outre cette disposition particulière, logis du maître attenant ou mêler au logis de la ferme, d´autres similitudes apparaissent dans la construction de ces quatre logis. Le gros oeuvre présente des particularités décoratives et techniques très proches. Les façades arrières sont en bauge, tandis que les façades principales sont constituées principalement de schiste et de quartz qui forment des bandes alternées de couleur claire et sombre. Ces quelques logis constituent des exemples remarquables d´étude et demandent une analyse et une recherche documentaire plus approfondies.

Parmi les quelques autres anciennes demeures, signalons les maisons du Petit Delieuc et de Lesvran. Dans ces deux exemples, le logis du maître est attenant à la ferme tout en y étant toutefois séparé comme dans les logis manoriaux. Un mur en terre divise encore la cour en deux entités distinctes.

La reconstruction des châteaux au 19e siècle

Quatre châteaux sont mentionnés dans la documentation sur le territoire communal, Boutavent, la Morinais, Tréguil et la Châsse. Ces forteresses médiévales ont été reconstruites au 19e siècle, hormis le château de Boutavent abandonné depuis le 14e siècle. Les ruines du donjon ainsi qu´une partie de l´enceinte et des douves viennent d´être récemment dégagées par un chantier de jeunes bénévoles, sous l´égide de la Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse et des Sports. L´importance de ce château seigneurial est confirmée au 12e siècle puisqu´en 1198, les seigneurs de Montfort s´y retirent après la destruction de leur donjon situé au coeur de la ville close de Montfort. Ces puissants seigneurs détenaient également la seigneurie de Tréguil qui faisait partie des défenses proches de leur ville.

Acheté en 1642 par André Bazin, conseiller au Parlement de Bretagne, le château de Tréguil fut érigé à cette période en vicomté. En 1715, il est racheté par Joseph Huchet de Cintré qui acquiert en même temps tous les droits de haute, moyenne et basse justice sur tout l´enclos de Montfort depuis Coulon. C´est l´un de ses descendants Georges Huchet de Cintré qui fait reconstruire, sous la Restauration, le château tel qu´il nous apparaît aujourd´hui. Le retour des grands propriétaires terriens sur leurs terres se confirme également à la Morinais. A partir du 17e siècle, le château appartient à la famille des de la Monneraye qui le réhabilite et le restaure passé la Révolution. En 1849, Anna de la Monneraye, épouse l´amiral Camille Fleuriot de Langle et s´installe dans la propriété des aïeuls.

A la Châsse, les d´Andigné retrouvent également leurs biens à leur retour d´exil. C´est la famille de Nicolaï, alliée aux d´Andigné qui reconstruisent en 1895 le château dans un style néo 17e siècle. Ce dernier en très mauvais état de conservation a servi jusqu´en 1992 de colonie de vacances à la régie Renault qui le détenait depuis 1945.

A noter également, la reconstruction très néo classique du manoir du Pin, sa récente restauration qui lui redonne toutes ses lettres de noblesse, ainsi que la silhouette romantique du château du Breuil qui fut la proie des flammes dans la nuit du 27 au 28 juin 1903. Celui-ci avait été bâti vers 1860-1863 pour Armand Huchet de Cintré dans un style néo renaissance qui n´est pas sans rappeler la production de l´architecte Jacques Mellet qui a déjà construit plusieurs châteaux de ce type, notamment celui de la Haute Forêt à Bréal-Sous-Montfort.

Aires d'étudesIlle-et-Vilaine
Dénominationsdemeure, manoir, château
AdresseCommune : Iffendic
Période(s)Principale : 15e siècle
Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Décompte des œuvres repérées 22
étudiées 0

Annexes

  • Liste des châteaux et manoirs cités par Paul Banéat :

    Château de Boutavant

    Château de la Châsse

    Château de la Morinais

    Château de Tréguil

    Manoir du Bois Marquer

    Manoir de la Boucelais

    Manoir de la Boulaye

    Manoir du Breil

    Manoir du Breil Nouvel ou du Breil Louvel

    Manoir de Cahideuc

    Manoir de Crébuguen

    Manoir de Delieuc

    Manoir de la Fléchaye

    Manoir du Pin

    Manoir du Plessis

    Manoir de la Pommeraye

    Manoir prioral

    Manoir de la Roche Trébulan

    Manoir de Saint-Ahan ou de Saint-Jean

    Manoir de Trélieux

    Manoir de Tressouët

    Manoir de la Vairie

    Manoir du Val

    Manoir de Vaugrassen

    Manoir du Verger

    Manoir de la Villejean

    Manoir de la Villéon

    Manoir de la Ville Herviette

    Manoir de la Ville Houix

    Manoir de la Ville Sorière.

Références documentaires

Documents figurés
  • IFFENDIC. Château de Tréguil, dessiné par F. Bourges. In : BANÉAT, Paul. Le Département d'Ille-et-Vilaine Rennes : Librairie Moderne J. Larcher, 1927-1929, 4 vol.

    tome II, p. 201
Bibliographie
  • JET, René. Iffendic, son histoire. Les gens d'ici. Copyright : René Jet, Rennes, 1999.

    111-138