Logo ={0} - Retour à l'accueil

Les châteaux et manoirs sur la commune de Comblessac

Dossier IA35002790 réalisé en 1999

En 1780, Jean-Baptiste Ogée dresse pour mémoire la liste des maisons nobles de la paroisse. Bien que cette liste tienne davantage de la compilation d'archives que de l'inventaire monumental, elle donne un aperçu de la forte présence nobiliaire sur le territoire à la fin du Moyen Age. En effet, onze manoirs ou gentilhommières sont citées : La Villenéan (id est La Villéan) dès 1360, Trégouedas (alias Trégouëdan) et La Ville-Huet en 1400, La Porte, Trébado, Le Cordic (sans doute Le Couédic), Craon, La Touche du Hal (peut être La Touche Urvoy, ?) et le Bois-Jan en 1410, ainsi que Le Teil, Le Train et La Bouexière à la même date, dont les lieux n'ont pu être identifiés.

La recension établie par Paul Banéat présente quelques divergences avec la précédente : si les manoirs de Craon, La Ville-Huet, Trégouëdan, Trébado, du Couédic, du Bois-Jean, La Touche Urvoy (?) et de La Teill (ou Lestaill) apparaissent déjà dans la liste d'Ogée, d'autres demeures nobles inconnus de l'ingénieur sont mentionnés au Coudray, à Vauvert, La Barbotais, ainsi qu'un second manoir de La Porte situé près du bourg ; soit treize manoirs ou gentilhommières.

Si les manoirs de La Touche Urvoy, de Trébado et du Coudray semblent avoir complètement disparu, on reconnaît ceux de la Ville-Huet, de La Barbotais et de Vauvert sur le cadastre de 1836, sans doute déjà déclassés au rang de simple ferme comme les précédents.

Le corpus des manoirs recensés sur la commune ne comprend désormais que six édifices, mis à part le manoir du Mur dont seule la porterie est situé en Comblessac alors que son logis s'élève sur le territoire de Carentoir, dans le Morbihan.

Les vestiges de Trégouëdan sont d'interprétation difficile, mais son parti originel - une salle basse sous charpente - se retrouve dans le petit manoir de Porcaro, bâti comme le précédent à la charnière des 15e et 16e siècles. Le Couédic, construit en 1525, présente un plan barlong à étage avec deux ailes de communs en retour d'équerre, selon un modèle qui va connaître un large succès au Grand Siècle, illustré par l'ambitieux projet inachevé du Bois-Jean entrepris vers 1650. Si, à Craon, on a délaissé l'ancien manoir édifié au XVIe siècle pour une demeure de plaisance de style néoclassique sous le Second empire, la reconstruction de La Villéan avec remplois d'éléments remarquables du XVIe siècle, témoigne a contrario d'un goût "gothique" en vogue vers 1860. L'étonnant Château du Mur enfin, morceau d'architecture romantique, fait figure d'unicum.

Aires d'étudesIlle-et-Vilaine
Dénominationschâteau, manoir
AdresseCommune : Comblessac
Période(s)Principale : 15e siècle
Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Toitsardoise
Mursgrès
schiste
moellon
Décompte des œuvres repérées 8
étudiées 0

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien. Section E10 dite du bourg échelle 1/2000e. Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, cote 3P 5315. 1836.