Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les châteaux et manoirs sur la commune de Breteil

Dossier IA35028516 réalisé en 2003

Fiche

Ce dossier concerne les châteaux et les manoirs présents sur le territoire de la commune. Bien qu'il n'existe plus aujourd'hui qu'un château et qu'un manoir à Breteil, cette commune possédait auparavant de nombreux manoirs. Selon Jean-Baptiste Ogée, il existait 18 manoirs à Breteil, à la fin du 18e siècle. Paul Banéat mentionne également ces manoirs au début du 20e siècle, cependant, à cette époque, 15 des 18 manoirs ont déjà partiellement disparus. De nombreux manoirs disparaissent au 18e et 19e siècles, c'est le cas du manoir des Portes par exemple.

Le château de Launay Quéro :

Il s'agit du seul château de la commune de Breteil. Il est situé à l'extrême ouest, à la limite de la commune de Montfort-sur-Meu. Contrairement à la majorité des constructions de Breteil, il est élevé en pierre, plus exactement en moellon de poudingue. Seuls les bâtiments les plus notables sont construits en pierre dans cette commune, c'est le cas de l'église, du manoir de la Riolais...

D'autre part, le site d'implantation de ce château semble être ancien. Il aurait existé une motte féodale à cet endroit. Un manoir se trouvait également à cet endroit au 15e siècle. Le château actuel date vraisemblablement du début du 19e siècle. Il possède un décor composé de lucarnes à volutes, de frontons triangulaires...

Le manoir de la Riolais :

Le manoir de la Riolais est le seul représentant encore en place de l'architecture manoriale à Breteil. Il est localisé au nord du bourg, à la limite de la commune de Pleumeleuc. Le logis est élevé en moellon de schiste et de poudingue, de la même manière que ses dépendances.

Un manoir existait à cet endroit à la fin du 14e siècle, cependant les bâtiments actuels sont plus récents. La chapelle, les écuries ainsi que la petite ferme située à l'est datent vraisemblablement du 17e siècle. Le logis est, quant à lui, plus récent. Il aurait été partiellement reconstruit suite à un incendie, à la fin du 19e siècle.

Ce manoir est représentatif de ce type de bâtiment, ainsi, il est implanté sur un site stratégique : à proximité d'une rivière et d'une carrière. La rivière sert donc de protection naturelle (alimentation des douves par exemple) et de moyen d'approvisionnement en eau, la carrière favorise, quant à elle, la construction des bâtiments du lieu. Il est constitué de plusieurs bâtiments ayant une fonction propre. L'écurie, les porcheries... représentent la fonction agricole du lieu, la chapelle, les rabines... correspondent à une fonction de représentation d'un lieu noble et les anciennes douves, l'ancien pont, les murs de clôture... symbolisent l'aspect défensif de ce manoir.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Dénominations château, manoir
Adresse Commune : Breteil
Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Décompte des œuvres repérées 3
étudiées 0

Références documentaires

Bibliographie
  • OGEE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nouvelle édition, Rennes : Molliex, 1843-1853, 2 tomes.

    p. 123
  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).

    p. 973-974
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    p. 214-216 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • GUILLOTIN DE CORSON, abbé. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray Libraire-éditeur. Paris : René Hatton Libraire-éditeur, 1882-1886.

    p. 503
  • Site Internet de la commune : www.breteil.fr.

  • MONVOISIN, Bertrand. Breteil, d'un millénaire à l'autre. Chronologie breteillaise de l'an mille à l'an deux mille. Rennes : [s. n. ], 2000.

  • MONVOISIN, Bertrand. Breteil, une terre, une histoire. Rennes : [s. n. ], 1989.

  • MONVOISIN, Bertrand. Breteil au temps de la duchesse Anne, XVe-XVIe siècles . Breteil : [s. n. ], 2003.

    p. 25-35