Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les chapiteaux de l'église Saint-Sulpice-la-Forêt

Dossier IM35022726 réalisé en 2006

Fiche

Dénominations chapiteau
Aire d'étude et canton Bretagne - Liffré
Adresse Commune : Saint-Sulpice-la-Forêt
Emplacement dans l'édifice croisée du transept et bras Nord du transept (élément déposé)
Période(s) Principale : 12e siècle

Les seuls éléments sculptés conservés dans l´abbatiale sont visibles à la croisée du transept, au niveau des bases et chapiteaux des colonnes engagées. Il s´agit d´un ensemble formé de huit chapiteaux. De forme tronconique ils présentent sous un astragale mouluré, une corbeille de hauteur réduite surmontée d´un épais tailloir en biseau parfois sculpté de motifs. La décoration est sobre et simple avec des motifs qui se répètent. Une pierre sculptée, déposée dans le bras nord du transept présente également des motifs sculptés.

Catégories sculpture
Matériaux granite
Précision dimensions

Iconographies feuille d'eau
volute
crossette
billette
grecque
représentation humaine, ?
femme
croix
Précision représentations

Deux des chapiteaux présentent des grandes feuilles d´eau, lisses, aux angles de la corbeille. La plupart des autres chapiteaux sont ornés de motifs de crossettes dont les tiges entrelacées se terminent dans les angles des corbeilles en volutes. Deux tailloirs portent des motifs de billettes, l´un présente au-dessus des motifs de grecques. Roger Blot reconnaît dans cette sculpture des « figures humaines » bien que certains motifs présents dans les angles des corbeilles semblent en effet pouvoir être assimilés à des masques humains, l´état trop érodé ne permet pas de s´en assurer. Un des chapiteaux présente sur sa gauche des traces de polychromie ocre, mais celles-ci ne peuvent être attribuées avec certitude à l´origine de l´édifice. Dans le croisillon nord du transept a été déposée une pierre en granit, sculptée à son extrémité d´un motif original. Cette pierre, par sa forme allongée et ses dimensions imposantes semble être un élément architectural mais nous ne pouvons déterminer quelle était sa place au sein de l´abbaye. Elle porte un visage humain souriant, souvent assimilé à la représentation d´une femme, plus précisément d´une religieuse. Dans l´angle inférieur gauche est figuré le bras du personnage tenant dans sa main une croix imposante. Cette représentation, comme le précise à juste titre Roger Blot, peut être comprise comme une scène associée au cycle de la Passion du christ, manifestant ainsi la spiritualité des religieuses de Saint-Sulpice.

États conservations mauvaises conditions de conservation
oeuvre déposée
Précision état de conservation

Les éléments sculptés sont conservés en extérieur, étant donné que l'église a perdu tout couvrement.

Statut de la propriété propriété du département