Logo ={0} - Retour à l'accueil

Les chapiteaux de l'église de Merlévénez

Dossier IM56007025 réalisé en 2006

Fiche

Dénominationschapiteau
Aire d'étude et cantonBretagne - Port-Louis
AdresseCommune : Merlevenez
Emplacement dans l'édificeintérieur de l'édifice: nef et collatéraux
extérieur de l'édifice: portails Ouest et Sud
Période(s)Principale : 4e quart 12e siècle

L'église de Merlévenez présente un important et riche décor sculpté tant à l'extérieur qu'à l'intérieur de l'édifice. A l'intérieur de la nef dans le vaisseau central, les chapiteaux présentent une structure tripartite adaptée aux supports qu'ils couronnent : pilier formé d'un dosseret avec colonne engagée. Les chapiteaux qui ornent les colonnes engagées sont de type tronconique. Les corbeilles sont soulignées par un astragale mouluré et surmontées d'un épais tailloir. Sur les murs gouttereaux des bas-côtés de la nef se trouvent des culots ou cul-de-lampes sur lesquels reposent des colonnettes tronquées. Ils sont sculptés de motifs figurés tels des atlantes, acrobates qui portent les colonnes avec leurs bras ou leurs pieds. A l'extérieur le portail occidental porte un décor végétal très stylisé. Un tympan, lisse, est souligné par trois archivoltes qui reçoivent un décor de motifs de quatre-feuilles pour deux d'entre elles et de dents de scie pour la troisième. Ces voussures retombent sur des colonnettes à chapiteaux ornés de grandes feuilles ourlées, lancéolées qui couvrent les corbeilles sur toute la hauteur et se terminent de façon légèrement recourbée sous un tailloir très épais. L'ensemble se développe sur toute la largeur du portail et forme comme une frise, soulignée par un astragale mouluré. La façade latérale sud de l'édifice possède deux portails. Au centre de la nef, un petit portail en plein-cintre est souligné par trois rouleaux toriques qui retombent, de chaque côté, sur deux colonnettes couronnées chacune d'un chapiteau qui porte pour l'un des motifs de lions affrontés, pour l'autre un masque. Au pignon du transept méridional se trouve le portail le plus richement sculpté, ajouté en légère saillie sur le mur. Il est surmonté d'une corniche à modillons sculptés. Le portail est formé de trois arcades brisées dont les voussures reçoivent un décor de motifs géométriques et floraux. Ces archivoltes retombent sur des colonnettes couronnées de chapiteaux sculptés surmontés d'un épais tailloir à plusieurs moulures. On peut voir sur ces chapiteaux des scènes figurées, avec la représentation des martyres de saint Simon et saint Laurent, mais également de simples masques. A l'intérieur, les chapiteaux qui se trouvent dans le vaisseau central de la nef présentent des scènes figurées multiples, que nous ne décrirons pas ici en détail. V. Arosio-Lindon, dans le cadre d'un mémoire de maîtrise soutenu à Rennes en 1983, a largement étudié ces représentations. Dans la partie consacrée aux précisions sur la représentation et l'ornementation, nous tenterons de donner une vision globale de l'iconographie présente à Merlévenez.

Catégoriessculpture
Matériauxgranite
Précision dimensions

Iconographiessaint Simon
saint Laurent
martyre
agneau
feuille
rinceaux
démon biblique
avarice
masque
palmette
le sagittaire
luxure
Précision représentations

Les chapiteaux de la nef de l'église présentent un décor de motifs végétaux, de masques et de nombreux démons. Mais on trouve également différentes scènes figuratives. On peut voir les représentations du martyre de saint Laurent, allongé recroquevillé sur le grill, deux bourreaux l'encadrant attisent le feu à l'aide de soufflets. Le martyre de saint Simon, attaché sur une roue et scié par deux bourreaux. On trouve également une scène représentant un centaure-sagittaire, armé d'un arc et visant un oiseau assimilable à un pélican. D'autres chapiteaux portent des représentations des vices : l'avarice avec un personnage tenant sa bourse ou encore l'ivrogne avec sa bouteille mais aussi la luxure figurée par une sirène aux longues tresses.

États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété de la commune