Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les blockhaus sur la commune d'Etables-sur-Mer (fusionnée en Binic-Etables-sur-Mer en 2016)

Dossier IA22008585 réalisé en 2007

Fiche

Aires d'études Communes littorales des Côtes-d'Armor
Dénominations blockhaus
Adresse Commune : Etables-sur-Mer
Lieu-dit : Port-ès-Leu
Cadastre : 2004 AB

Le 9 août 1940, la commune d'Etables est occupée par les troupes allemandes, entrées à Saint-Brieuc le 11 juin 1940. Jérôme Camard, maire d'Etables est incarcéré par la Gestapo le 29 septembre 1943 et libéré le 25 juin 1944. Plusieurs blockhaus sont construits sur les lieux stratégiques de défense du littoral tagarin, en particulier à la Ville-Main (1 oeuvre repérée) à Pors es Leu (2 oeuvres repérées, 1 étudiée). Les plages en particulier sont aménagées par les Allemands avec des mines, des pieux et des tétraèdres, comme la plage des Godelins. Trois choses survécurent à la guerre : la Villa Persévéranza, villa appelée communément "Château Legris", le calvaire offert par la famille Legris en 1922 qui se trouvait alors sur la route qui descend aux Godelins (il est aujourd'hui un peu plus bas dans le premier parking de la plage) et les jolies villas qui, identiques et rectilignes, donnent un aspect coquet à l'avenue baptisée "Avenue Victoria" en 1930, par reconnaissance envers Madame Legris. Sur le cliché pris à l'automne 1944 (fig. 5), on peut remarquer de gauche à droite les persoones suivantes : Jeanne Duchêne Heurtel, Pedron Gouezou, Annick Duchêne, Blanche et Jean-Yves Guillard, Gaby Piriou, Adèle Courcouse, Yvonne Pinel et Augustine Piriou.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle

Blockhaus en béton armé, situé en flan de falaise, avec une seule ouverture côté mer (l'autre ouverture a été bouchée), près d'un mur de soutènement.

Murs béton
Décompte des œuvres repérés 3
étudié 1

Annexes

  • 20072207362NUCB : Collection particulière

    20072207363NUCB : Collection particulière

    20072207404NUCB : Collection particulière

    20072207361NUCB : Collection particulière