Logo ={0} - Retour à l'accueil

le port (Hôpital-Camfrout)

Dossier IA29005534 réalisé en 2012

Fiche

Dénominationsport, quai
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Daoulas
AdresseCommune : Hôpital-Camfrout

En raison de son emplacement, en fond de ria, abrité du vent, dans l’aire géographique et économique de la Rade de Brest, l’histoire/l’usage du port de l’Hôpital-Camfrout est ancienne.

Si son développement économique est lié, de façon évidente à la pêche et au cabotage, c’est surtout l’extraction du kersanton, dont les carrières les plus exploitées se situent en bord de rivière, qui lui donne un rôle central.

Les carriers étaient souvent propriétaires des navires qui amenaient les pierres à Brest. Chaque carrière possédait, ou s’octroyait, un droit d’usage du domaine publique, afin d’effectuer les chargements, créant au fil des ans, surtout au 19e siècle, des cales en pierres sèches.

L’exploitation des carrières, aussi proche du littoral, a modifié le trait de côté. En effet, les exigences de qualité ont mis au rebut beaucoup de pierres de dimensions différentes et les débris de l’opération de dégrossissage ont créés des dépôts et des remblais. La création de terre-plein permet de créer un point d’accostage pour les navires (chargement de kersanton, et déchargement de sable, d’engrais marins ou de charbon). L’inconvénient majeur de ces dépôts est de rétrécir le chenal et de le rendre dangereux. Bien qu’empiétant sur le domaine public, les dépôts sont autorisés par le service départemental des Ponts et Chaussées en 1858.

Actuellement, la trace la plus visible de ces dépôts est le terre-plein, où se situe la Poste, stabilisé en 1958.

Les infrastructures portuaires sont étonnamment récentes. Jusqu’à la modification du tracé de la voie royale, la circulation passait devant l’église pour emprunter le pont coz ou passage à gué selon les époques. La création d’un nouveau pont en 1847 eu pour conséquence de modifier l’environnement immédiat de l’église, implantée en bordure de grève, en rendant possible l’empierrement entre les deux ponts.

Le quai de la rive gauche est construit suite à la création d'un champ de foire, situé entre ces deux ponts, décrété d'utilité publique (10 mars 1886). Un remblai est constitué, entre autre à partir de déblais résultant de la destruction de l'ancien cimetière (délibération municipal du 14 mai 1891) : "les pierres et les déblais [...] seront employés aux travaux d'achèvement du mur, rive gauche du Camfrout entre les deux ponts". Les travaux (remblais et quai), réalisés par l'entreprise Guédes, sont terminés en 1892. Des travaux de consolidation du quai sont réalisés en novembre 1994. Le quai de la rive droite est construit en 1956 et prolongé en 1987.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 2e moitié 20e siècle

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Finistère. Série 2 O.

    2 O 592 Archives départementales du Finistère : 2 O 593
Documents figurés
  • Archives départementales du Finistère. Série 2Fi.

Périodiques
  • Association du patrimoine "Dec'h, hizio, warc'hoazh".

    n°11, septembre 2009