Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Le patrimoine mobilier de l'église

Dossier IM35016085 inclus dans Eglise paroissiale Saint-Pierre (Availles-sur-Seiche) réalisé en 2004

Fiche

Œuvres contenues

La charpente à entraits moulurés et engoulants, le petit portail sud en anse de panier et les pinacles ornés de masques donnent à penser que c´est au 16e siècle que fut construite l´église d´Availles-sur-Seiche. Il serait plus juste d´ailleurs de parler de reconstruction, puisqu´une première église est mentionnée en 1174. Dès le 16e siècle le bâtiment comporte quatre chapelles en haut de la nef, de style ogival flamboyant.

Au milieu du 17e siècle a lieu une très importante campagne d´ameublement. Le retable du maître-autel, en calcaire et en marbre, est offert par deux familles de la paroisse et le recteur, Pierre Jouin, qui pose la première pierre le 10 novembre 1642 (Anno Domini 1642 die decima novembris posuit me Petrus Jouyn rector, nomine suo et Francisci-Renati de Broon domini de Fourneau). L´ensemble qui porte à gauche les armoiries de la famille Croc - d´azur au griffon d´or - et à droite, les mêmes, alliées à celles de la famille de Broon - de gueules, à la croix d´or frettée (ce qui semble être le fruit d´une mauvaise restauration, puisque la famille de Broon porte : d´azur à la croix d´argent frettée de gueules) -. Les deux autels latéraux sont construits la même année ; celui consacré à la Vierge, au nord, a été également offert par le recteur Jouin comme l´indique une inscription gravée sur une plaque au-dessus de la niche centrale : XPO ET MATRI / V.V. P. IOUIN Rr.

Les trois retables se caractérisent par une grande unité de style ; le corps central flanqué de deux ailes sans niche supérieure est caractéristique du milieu 17e siècle. On a pu les attribuer à l´architecte et retablier lavallois Tugal Caris dont on retrouve la manière : en plan, le retable est droit, avec de modestes décrochements constitués seulement par les colonnes ; le décor, massif et relativement sec dans son exécution, reflète lui aussi la façon de Caris (Salbert). Au maître-autel, les statues d'anges de la partie supérieure pourraient être attribuées à Charles Hoyau, ou encore à Gervais Delabarre, deux sculpteurs lavallois dont ces deux oeuvres marqueraient la fin de la carrière, puisqu´ils meurent en 1644 (M. Hamoury). On ne connaît pas l´auteur du Christ ressuscité, au centre, ni celui des deux grandes statues de saint Pierre et de saint Paul, dans les niches latérales. Le peintre de la Descente de croix est lui aussi inconnu

En 1655, le même recteur Jouin, par ailleurs seigneur du Rocher, fonde la confrérie du Saint Sacrement ; il donne à cette occasion 52 livres de rentes foncières ainsi qu´une chapelle d´argent et les ornements destinés à célébrer les offices. Une inscription gravée sur laiton atteste de cette fondation devant notaires.

Entre temps, les frères Paris ont fourni deux cloches pour l´église, l´une en 1651, l´autre en 1653.

Le monument funéraire de la famille de Broons, seigneur des Fourneaux, en marbre veiné noir et rose, caché en partie par les stalles et le lambris du mur nord du choeur est le dernier témoin de cette époque.

Les interventions du 18e siècle ne bouleversent que très peu cette belle harmonie : l´autel du maître-autel est remplacé, au milieu du siècle, par un menuisier qui réalise également les lambris du transept ; les vantaux donnant dans la sacristie datent probablement de la même reprise.

En 1775, le fondeur René-François Guillaume fournit une grosse cloche. Quant au clocher il est reconstruit en 1779 par l´architecte ou entrepreneur Maudroux, moyennant 10000 livres. Le choeur aurait été reconstruit alors en lui ménageant une abside à pans coupés ; a-t-on pensé à supprimer le retable ou à le repousser vers l´est ? Faute de moyens (?), les choses restèrent en l´état.

Au début du 19e siècle, l´autel et le tabernacle du retable sud sont remplacés ; la fabrique acquiert des stalles et une armoire à bannières. En 1844, elle achète chez Madiot, à Rennes, des anges adorateurs et un chemin de croix (disparu) et fait repeindre et redorer l´autel de Tous les Saints (autel sud ?). En 1845, on se procure un coq pour le clocher, ainsi que 4 ornements (disparus) ; en 1849, le parquet du choeur est refait, ainsi que la peinture et la dorure du maître-autel. La même année, dans le registre de la fabrique est prévu le remplacement de la vasque des fonts baptismaux ; ce sera fait l´année suivante en même temps que l´on réaménage la chapelle des fonts. L´autel nord est remplacé, ainsi que son tabernacle, en 1861, par une oeuvre en marbres noir et blanc.

Les verrières, réalisées en 1874 par E. Rathouis, peintre et verrier dans l'Atelier du Carmel du Mans, sont consacrées aux Litanies de la Vierge et aux Symboles de l'Eglise, à saint Pierre, saint Joseph et l'Enfant, Notre-Dame de Lourdes et Notre-Dame de Pontmain (trois ans seulement après les apparitions !) et au Sacré Coeur ; celles de la sacristie, posées en 1893, portent les armoiries du pape Léon XIII, celles du cardinal Place, celles de Mgr Natalis Gonindard et celles de la famille Croc.

Dans la nef, au début du 20e siècle, on a installé une statue de Notre-Dame des Armées, semblable à celle de Gennes-sur-Seiche et qui fait face à un saint Michel guerrier s´avançant lui aussi au-dessus des drapeaux.

Lors de cette enquête, il n'a été ouvert aucun dossier sur les cloches et le décor sculpté porté par l´architecture. Par convention, on considère que l'église est orientée est-ouest ; les verrières sont numérotées impaires au nord, paires au sud, en commençant par l'est ; la verrière occidentale porte le numéro 00.

Parties constituantes non étudiées lampe de sanctuaire, statue, lustre d'église, lampe de sanctuaire, confessionnal, statue, statue, culot, tableau commémoratif des morts, statue, calice, patène, boîte de calice, patène, ciboire, clochette, ciboire, lustre d'église, statue, lustre d'église, lambris de demi-revêtement, stalle, banc de choeur, bénitier d'applique, statue, clef, entrait, sablière, lambris de couvrement, fauteuil de célébrant, tabouret d'église, verrière, banc de fidèles, vantail, pinacle, statue, lambris de demi-revêtement, verrière, croix-reliquaire, chape, peinture monumentale, fonts baptismaux, armoire à bannières, statue, culot, confessionnal, clôture des fonts baptismaux, lambris de demi-revêtement, bénitier, confessionnal, portail, vantail
Aire d'étude et canton Ille-et-Vilaine - Guerche-de-Bretagne (La)
Localisation Commune : Availles-sur-Seiche
Lieu-dit : le Bourg

Annexes

  • Autres oeuvres conservées dans l´église :

    NB : Les oeuvres sont décrites selon le plan adopté dans les notices individuelles :

    Dénomination : matériau : technique ; dimensions. État de conservation. Inscriptions. Datation. Décor. Numéro d´image.

    Une seule oeuvre d´une série ou d´une paire est généralement photographiée ; plusieurs oeuvres sont parfois rassemblées sur la même image ; elles sont décrites de gauche à droite dans les légendes.

    Paire de Culots : plâtre : moulé, peint, polychrome ; 54 h. Oeuvre déposée. Limite 19e siècle 20e siècle. Fig. 3.

    Meubles de sacristie : Chasublier, Armoires, Confessionnal : chêne : mouluré, verni ; 342 h. Milieu 19e siècle. Fig. 4, 5.

    Tabouret d´église : bois : tourné, mouluré, ciré ; 44,5 h. Le pied est vermoulu. 2e moitié 19e siècle. Fig. 6.

    Paire de Tabourets d´église : bois : mouluré, découpé, décor dans la masse, décor en bas relief, ciré ; 55,5 h. 1er quart 20e siècle. Fig. 6.

    Paire de Prie-Dieu : bois : tourné, mouluré, découpé, peint ; soie (rouge) : velours uni, cloutage décoratif ; 91 h. 2e moitié 19e siècle. Représentation : croix. Fig. 7.

    Chandelier pascal : bois fruitier : mouluré, tourné, verni ; 101 h. Milieu 19e siècle. Fig. 8.

    Garniture d´autel 1 : Croix, 4 Chandeliers d´autel : métal : fondu, doré ; verre transparent (rouge) : taillé à facettes ; 82 h (croix) / 60,5 h (chandelier). 2e moitié 19e siècle. Représentation : pinacle ; ornementation végétale. Fig. 9.

    Garniture d´autel 2 : Croix, 4 Chandeliers d´autel : métal : fondu, doré ; 86,5 h (croix) / 65,5 h (chandelier). La croix a été repeinte en faux bronze. 4e quart 19e siècle. Représentation : Sacré Coeur ; arcade ; ornementation végétale. Fig. 9.

    Garniture d´autel 3 : Croix, 4 Chandeliers d´autel : métal : fondu, doré ; 67 h (croix) / 50,5 h (chandelier). 4e quart 19e siècle. Représentation : Sacré Coeur ; arcade ; ornementation végétale. Fig. 9.

    Paire de Chandeliers d´église : métal : fondu, doré ; 24,5 h. Oeuvre déposée. 4e quart 19e siècle. Représentation : ornementation végétale. Fig. 10.

    Claquoir : bois fruitier : mouluré, verni ; 17,5 l. Oeuvre déposée. 1ère moitié 20e siècle (?). Fig. 10.

    Clochette : bronze : fondu ; 15,5 h. Oeuvre déposée ; la prise a été remplacée ; elle est rouillée. 19e siècle. Fig. 10.

    Série de 4 Chandeliers d´église : métal : fondu, doré ; 107 h. Oeuvre déposée. 4e quart 19e siècle. Représentation : blé ; vigne ; ornementation végétale. Fig. 11.

    Thabor : métal : fondu, doré ; 31,5 la. Oeuvre déposée. 1er quart 20e siècle. Représentation : croix ; ornementation végétale. Fig. 12.

    Paire de vases à fleurs : porcelaine (blanche) : moulée ; 20,5 h .Oeuvre déposée ; les vases sont cassés. 2e moitié 19 siècle. Représentation : ornementation végétale. Fig. 13.

    Vase à fleurs 1 : porcelaine (blanche) : moulée, dorée ; 22,5 h .Oeuvre déposée ; la dorure a pratiquement disparu ; le vase est cassé. 2e moitié 19 siècle. Représentation : ornementation végétale. Fig. 13.

    Vase à fleurs 2 : porcelaine (blanche) : moulée, dorée ; 18,5 h .Oeuvre déposée ; la dorure est lacunaire. Inscription en creux sous le pied : CF / 511 / 3. 2e moitié 19 siècle. Représentation : ornementation végétale. Fig. 13.

    Vase à fleurs 3 : porcelaine (blanche) : moulée, dorée ; 23 h .Oeuvre déposée ; la dorure est lacunaire ; le vase est cassé. Inscription en creux sous le pied : 282. 2e moitié 19 siècle. Représentation : ornementation végétale. Fig. 13.

    Vase à fleurs 3 : porcelaine (blanche) : moulée, dorée, peinte, polychrome ; 28 h .Oeuvre déposée ; la dorure est lacunaire ; le vase est cassé. Inscription en creux sous le pied : 18. 2e moitié 19 siècle. Représentation : ornementation végétale. Fig. 13.

    Paire de Burettes et leur plateau : métal : fondu, doré, gravé ; verre transparent (incolore) : taillé ; 24 l ; 14,5 h. Oeuvre déposée. 2e moitié 19e siècle. Représentation : ornementation végétale ; roseau ; vigne. Fig. 14.

    Ostensoir et sa boîte : métal : fondu, doré ; 69 h. 4e quart 19e siècle. Représentation : vigne ; rayons ; ornementation végétale ; croix. Fig. 15.

    Plateau à burettes : verre : moulé ; 19,5 l. Oeuvre déposée. Limite 19e siècle 20e siècle. Représentation : calice ; hostie ; triangle mystique. Fig. 16.

    Ampoules à huile sainte et ampoule à Saint-Chrême : métal : fondu, argenté, gravé ; bois : mouluré, vernis ; 7 h. Inscription gravée sur la boîte : O.S. / S.C. Représentation : croix. Fig. 16.

    Coquille de baptême : métal : fondu, argenté, gravé ; 6 h. La coquille est utilisée comme navette à encens. Représentation : en forme de coquillage ; croix. Fig. 16.

    Croix de sacristie : bois : mouluré, découpé, peint ; métal : fondu, peint ; 55,5 h. La croix et le Christ ont été repeints ; traces d´insectes dans le pied. 3e quart 19e siècle. Fig. 17.

    Bannière de procession : Immaculée Conception, Jeanne d´Arc : soie (blanche) : gros de Tours, application sur textile, brodée, peinte, polychrome, adjonction d´éléments ; fil métal : doré, argenté ; textile (support) : peint, polychrome. Oeuvre déposée. 1er quart 20e siècle. Représentation : ornementation végétale. Fig. 18, 19.

    Bannière de procession : Immaculée Conception, Ange gardien : soie (blanche) : faille française, moirée, application sur textile, brodée, polychrome, adjonction d´éléments ; fil métal : doré, argenté ; textile (support) : peint, polychrome. Oeuvre déposée ; la faille française est très usée, lacunaire ; traces de moisissure. Inscription brodée sur une face : JE SUIS L´IMMACULEE CONCEPTION ; sur l´autre face : ANGE DE DIEU GUIDEZ NOUS. Limite 19e siècle 20e siècle. Représentation : ornementation végétale. Fig. 20, 21.

    Bannière de procession : Sacré Coeur : soie (rouge) : velours uni, application sur textile, adjonction d´éléments ; fil métal : doré, argenté ; textile (support) : peint, polychrome. Oeuvre déposée. 2e moitié 19e siècle. Représentation : ornementation végétale. Fig. 22, 23.

    Paire de Croix de procession : métal : fondu, argenté, doré ; 52,5 h. Oeuvre déposée. Limite 19e siècle 20e siècle. Représentation : ornementation végétale. Fig. 24.

    Croix de procession 1 : métal : fondu, argenté ; 55 h. Oeuvre déposée. Limite 19e siècle 20e siècle. Représentation : ornementation végétale. Fig. 25.

    Croix de procession 2 : métal : fondu, argenté ; 85 h. Oeuvre déposée. 2e moitié 19e siècle. Représentation : urne funéraire ; feuille de laurier ; angelot. Fig. 25.

    Croix de procession 3 : métal : fondu, doré ; 103 h. 4e quart 19e siècle. Représentation : urne funéraire ; feuille de laurier ; rayons ; Vierge à l´Enfant. Fig. 25.

    Porte-Croix de procession : bois : découpé, taillé à facettes ; 61,5 h. Limite 19e siècle 20e siècle. Fig. 26.

    Dais de procession : soie (blanche) : tissu façonné, application sur textile ; soie (rouge) : velours uni, application sur textile, adjonction d´éléments ; fil métal : doré, argenté. Oeuvre déposée. 1er quart 20e siècle (?). Représentation : Agneau pascal ; Pélican mystique ; calice ; hostie ; coeur enflammé ; ornementation végétale. Fig. 27, 28.

    Garniture de brancard de procession : soie (blanche) : satin, application sur textile, adjonction d´éléments ; fil métal : doré. Oeuvre déposée ; le satin est taché. Monogramme brodé : AM. 1er quart 20e siècle. Représentation : ornementation stylisée. Fig. 29.

    Conopée 1 : soie (jaune) : drap d´or, brodé, application sur textile ; fil métal : doré. Oeuvre déposée. 1er quart 20e siècle. Représentation : IHS ; mandorle ; quadrilobe ; SP. Fig. 30.

    Conopée 2 : soie (blanche) : tissu façonné, application sur textile, tapisserie au point, polychrome. Oeuvre déposée. 1er quart 20e siècle. Représentation : IHS ; quadrilobe. Fig. 31.

    Conopée 3 : soie (blanche) : faille française, application sur textile ; fil métal : doré. Oeuvre déposée. 1er quart 20e siècle. Représentation : IHS ; croix. Fig. 31.

    Pavillon de ciboire : soie (blanche) : faille française, peinte, polychrome, application sur textile ; fil métal : doré. Oeuvre déposée. Limite 19e siècle 20e siècle. Représentation : calice ; hostie ; ornementation végétale ; IHS. Fig. 32, 33.

    Chape 2 : soie (blanche) : gros de Tours, application sur textile ; fil métal : doré. Oeuvre déposée. Limite 19e siècle 20e siècle. Représentation : chrisme ; alpha ; oméga ; croix. Pas de Fig.

    Chape 3 : soie (jaune) : drap d´or, application sur textile, adjonction d´éléments ; fil métal : argenté, doré. Oeuvre déposée. Limite 19e siècle 20e siècle. Représentation : Pélican mystique ; croix ; fleurons feuillagés. Fig. 34.

    Chape 4 : soie (noire) : velours uni, application sur textile, adjonction d´éléments ; fil métal : argenté. Oeuvre déposée ; les galons sont usés. 4e quart 19e siècle. Représentation : croix ; rayons ; fleurs de lys. Fig. 35.

    Chape 5 : soie (rouge) : velours uni, application sur textile, adjonction d´éléments ; fil métal : doré. Oeuvre déposée. Limite 19e siècle 20e siècle. Représentation : croix ; rayons ; fleurs de lys ; blé ; vigne. Fig. 36.

    Chape 6 : soie (rouge) : tissu façonné, satin, application sur textile ; fil métal : doré. Oeuvre déposée. 4e quart 19e siècle. Représentation : croix ; quadrilobe ; ornementation végétale. Fig. 37.

    Chape 7 : soie (verte) : tissu façonné, brodé, polychrome, application sur textile. Oeuvre déposée. 1er quart 20e siècle. Représentation : IHS ; mandorle ; ornementation végétale. Fig. 38.

    Chape 8 : soie (violette) : taffetas, brodé, polychrome, application sur textile ; fil métal : doré. Oeuvre déposée ; quelques trous de mites. 1er quart 20e siècle. Représentation : IHS ; croix fleuronnée ; ornementation végétale. Fig. 39.

    Ornement blanc : Chasuble, bourse de corporal, étole, manipule, voile de calice : soie (blanche) : faille française, moirée, brodée, polychrome, application sur textile ; fil métal : doré. Oeuvre déposée ; moisissure importante. 1er quart 20e siècle. Représentation : IHS ; quadrilobe ; ornementation stylisée ; ornementation végétale. Fig. 40.

    Ornement doré : Chasuble, bourse de corporal, étole, manipule, voile de calice : soie (jaune) : drap d´or, application sur textile, adjonction d´éléments ; fil métal : argenté, doré ; verre transparent (coloré) : taillé à facettes. Oeuvre déposée ; traces de moisissure sur la chasuble. 1er quart 20e siècle. Représentation : agneau immolé ; rayons ; croix ; ornementation végétale ; blé ; vigne. Fig. 40.

    Ornement noir : Chasuble, bourse de corporal, étole, voile de calice : soie (noire) : velours uni, application sur textile. Oeuvre déposée ; traces importantes de moisissure ; le tissu de la bourse de corporal et du voile de calice a été remplacé. 1er quart 20e siècle. Représentation : IHS ; quadrilobe ; ornementation végétale. Fig. 41.

    Ornement rouge : Chasuble,  : soie (rouge) : tissu façonné, velours uni, application sur textile, adjonction d´éléments ; fil métal : doré, argenté. Oeuvre déposée ; il manque la bourse de corporal, l´étole, le manipule et le voile de calice. 4e quart 19e siècle. Représentation : colombe du Saint-Esprit ; rayons. Fig. 41.

    Ornement vert : Chasuble, bourse de corporal, étole, manipule, voile de calice : soie (verte) : tissu façonné, velours uni, application sur textile, tapisserie au point, polychrome. Oeuvre déposée. 1er quart 20e siècle. Représentation : quadrilobe ; IHS ; croix. Fig. 42.

    Ornement violet : Chasuble, bourse de corporal, étole : soie (violette) : tissu façonné, application sur textile, tapisserie au point, polychrome ; fil métal : argenté. Oeuvre déposée ; il manque le manipule et le voile de calice. 1er quart 20e siècle. Représentation : IHS ; étoile ; croix. Fig. 42.

    Étole pastorale 1 : soie (noire) : velours uni, application sur textile, adjonction d´éléments ; fil métal : argenté. Oeuvre déposée. 4e quart 19e siècle. Représentation : croix ; rayons ; rinceau. Fig. 43.

    Étole pastorale 2 : soie (rouge) : velours uni, application sur textile ; fil métal : doré. Oeuvre déposée. Limite 19e siècle 20e siècle. Représentation : croix ; rinceau fleuri. Fig. 43.

    Étole pastorale 3 : soie (violette) : taffetas, brodé, application sur textile. Oeuvre déposée. 1er quart 20e siècle. Représentation : croix ; rinceau fleuri. Fig. 43.

    Étole pastorale 4 : soie (blanche) : gros de Tours, moiré, application sur textile ; fil métal : doré. Oeuvre déposée. Limite 19e siècle 20e siècle. Représentation : croix ; rinceau fleuri. Pas de Fig.

    Étole pastorale 5 : soie (jaune) : drap d´or, application sur textile, adjonction d´éléments ; verre transparent (rouge) : taillé à facettes ; fil métal : doré. Oeuvre déposée. Limite 19e siècle 20e siècle. Représentation : croix ; rayons ; rinceau fleuri. Pas de Fig.

    Étole pastorale 6 : soie (jaune) : drap d´or, application sur textile ; fil métal : doré. Oeuvre déposée. Limite 19e siècle 20e siècle. Représentation : croix ; rinceau fleuri. Pas de Fig.

    Étole pastorale réversible 1 : soie (blanche, violette) : faille française, moirée, application sur textile, adjonction d´éléments ; fil métal : doré. Oeuvre déposée ; traces de moisissure. Limite 19e siècle 20e siècle. Représentation : croix ; rinceaux fleuris. Fig. 44.

    Étole pastorale réversible 2 : laine (blanche, violette) : satin, application sur textile. Oeuvre déposée ; le tissu est sale. Limite 19e siècle 20e siècle. Représentation : croix. Fig. 44.

    Étole pastorale réversible 3 : soie (violette) : tissu façonné, application sur textile, tapisserie au point, polychrome ; soie (blanche) : gros de Tours, application sur textile ; fil métal doré. Oeuvre déposée. Limite 19e siècle 20e siècle. Représentation : croix. Fig. 45.

    Étole pastorale réversible 4 : soie (verte, rouge) : tissu façonné, application sur textile. Oeuvre déposée ; traces de moisissure. Limite 19e siècle 20e siècle. Représentation : croix. Fig. 45.

    Voile huméral : soie (jaune) : drap d´or, application sur textile, adjonction d´éléments ; fil métal : doré. Oeuvre déposée. Limite 19e siècle 20e siècle. Représentation : IHS ; rayons ; rinceau fleuri. Fig. 46.

    Statue : Saint Louis-Marie Grignion de Monfort : plâtre : moulé, peint, polychrome ; 111 h. Oeuvre déposée ; quelques doigts cassés ou disparus ; quelques éclats dans la peinture. Limite 19e siècle 20e siècle. Fig. 47.

    Statue : Saint Roch : plâtre : moulé, peint, polychrome ; 116 h. Oeuvre déposée. Limite 19e siècle 20e siècle. Fig. 48.

    Statue : Saint François d´Assise : plâtre : moulé, peint, polychrome ; 112 h. Oeuvre déposée ; la main droite a disparu. Marque carrée illisible à l´arrière, en bas. Limite 19e siècle 20e siècle. Fig. 49.

    Statue : Immaculée Conception : plâtre : moulé, peint, polychrome ; 83 h. Oeuvre déposée ; le pouce et l´index droits ont disparu. Limite 19e siècle 20e siècle. Fig. 50.

    Statue : Sacré Coeur : plâtre : moulé, peint, polychrome ; 83 h. Oeuvre déposée ; la statue a été peinte en faux argent. Limite 19e siècle 20e siècle. Fig. 51.

    Crèche 1 : plâtre : moulé, peint, polychrome, peint doré ; 63 h. Quelques éclats dans le plâtre et la peinture. 1ère moitié 20e siècle. Fig. 52.

    Crèche 2 : plâtre : moulé, peint ; 30,5 h. Nombreux éclats dans le plâtre et la peinture. Limite 19e siècle 20e siècle. Fig. 53.

  • 20043512068NUC : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Bibliographie
  • TAPIÉ, Victor-Louis, LE FLEM Jean-Paul, PARDAILHÉ-GALABRUN Annik. Retables baroques de Bretagne et spiritualité du XVIIe siècle. Étude sémiographique et religieuse. Paris : P.U.F., 1972.

    p. 182 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic Editions, 2000. (Le patrimoine des communes de France).

    p. 653-654 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • BANÉAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1927.

    p. 60-64 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • SALBERT, Jacques. Les ateliers de retabliers lavallois aux XVIIe et XVIIIe siècles : étude historique et artistique. Rennes : Univ. de Haute Bretagne-Institut armoricain de recherches historiques de Rennes : 1976.

    p. 243, 245, 291, 380, 398, 405, 420 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • HAMOURY, Maud. La statuaire en terre cuite en Ille-et-Vilaine aux XVIIe et XVIIIe siècles. Mém. maîtrise : Hist. Art : Rennes 2, Université de Haute-Bretagne : 1998.

    t. 2, p. 50, fig Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • Retables d'Ille-et-Vilaine. Inventaire général ges Monuments et des Richesses Artistiques de la France. Région Bretagne ; par BARRIE Roger, BARBEDOR Isabelle. Rennes : APEP, 1987. (Parcours du Patrimoine).

    passim
  • LEPAROUX, Sylvain, LELOUP Daniel (dir.). Les stalles en Ille-et-Vilaine XIVe et XIXe siècles. Mém. maîtrise : Hist. Art : Rennes 2, Université de Haute-Bretagne : 1997.

    t. 2, p. 28, 133, fig
  • POCQUET DU HAUT-JUSSÉ, Bertrand. Le mobilier religieux du XIXe siècle en Ille-et-Vilaine. Bannalec : imprimerie Régionale, 1985.

    p. 252, 363, 379, 395 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1883.

    t. 4, p. 51-55 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • Fichier Bourde de la Rogerie. Artiste, artisans, ingénieurs.. en Bretagne. Rennes : APIB, 1998.

    n° 3765 ; n° 6330 ; n° 6924 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
Périodiques
  • BLOT, Roger. Les retables de Tugal Caris 3. Vie Diocésaine, Rennes, 10 novembre 1999, n° 20.

    p. 532-533