Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Le mobilier de l'église

Dossier IM35014387 inclus dans Prieuré (prieuré cure) puis église paroissiale Saint-Guillaume (Saint-Gonlay) réalisé en 2003

Fiche

Œuvres contenues

Mise à part la façade occidentale qui remonte peut-être au 15e siècle, la majeure partie de l´église de Saint-Gonlay fut construite aux 16e et 17e siècles. Le mobilier de cette époque rassemble essentiellement les fonts baptismaux à double cuve - en grès peint, et dont le baldaquin construit au 19e siècle a aujourd´hui disparu - ; un bas-relief représentant le sacrement de la pénitence sur les piedroits de la fenêtre ouest de la façade sud ; la charpente enfin, qui porte la date peinte de 1537. Seul témon de la deuxième moitié du 17e siècle, le maître-autel, malgré quelques transformations au 19e siècle (autel remplacé, décor rapporté), porte encore ses statues d´origine : celle de saint Guillaume, patron de la paroisse, et celle de saint Joseph et l´Enfant-Jésus, de facture très naïve Les lambris latéraux et ceux d´amortissement, encore visibles sur une carte postale du début du 20e siècle, ont disparu.

De part et d´autre du maître-autel, les deux autels de sainte Anne et du Rosaire ont peut-être été construits au 18e siècle, en remployant des éléments de décor du siècle précédent ; ils comportent un retable-lambris dont le tableau central des 18e ou 19e siècle, très abîmé, est encadré de statues de plâtre, sauf une qui se détache du lot, celle de saint Antoine l´ermite, en bois et du 17e siècle. Dans la nef, deux autels accompagnent l´arc triomphal depuis la seconde moitié du 18e siècle. Peints en faux marbre, leur retable à niche abrite une statue de la Vierge à l´Enfant et une statue de saint Pierre, toutes deux de belle qualité. La clôture de choeur à balustres visible sur la carte postale et qui devait dater de la même époque a également disparu.

Dans le bras nord du transept, le confessionnal nous amène à la limite des 18e et 19e siècle, tandis que dans le bras sud, l´armoire à bannières et la bannière de procession qu´elle protège font partie des premiers éléments de mobilier post-révolutionnaires, avec les meubles de la sacristie. Il faut attendre la fin du 19e siècle pour assister aux dernièrs aménagement importants de mobilier : comme on peut le voir toujours sur la même catre postale et dans le mur ouest du bras sud du transept -, l´église est tout entière recouverte d´un enduit peint en faux appareil (disparu de nos jours) ; la fabrique a commandé au menuisier rennais Rual deux stalles de célébrant et acheté une statue du bienheureux Louis-Marie Grignion de Montfort d´après le modèle du sculpteur rennais Pierre Resnais qui réalisa pour le pape une statue en argent de Louis-Marie, lors de sa béatification en 1887.

En 1963, c´est le verrier Klein qui pose les verrières décoratives géométriques.

Lors de cette enquête, il n'a été ouvert aucun dossier sur les cloches et le décor sculpté porté par l´architecture. Par convention, on considère que l'église est orientée est-ouest ; les verrières sont numérotées impaires au nord, paires au sud, en commençant par l'est ; la verrière occidentale porte le numéro 00.

Parties constituantes non étudiées verrière, ostensoir, calice, calice, boîte de calice, ciboire, ciboire, autel, tabernacle, gradin d'autel, retable, antependium, degré d'autel, canon d'autel, stalle de célébrant, chasublier, armoire de sacristie, lambris de revêtement, confessionnal, tableau d'autel, statue, chemin de croix, fauteuil de célébrant, armoire à bannières, penture, baldaquin des fonts baptismaux, tableau commémoratif des morts, statue, culot, statue, culot, statue, culot, croix-reliquaire, harmonium, croix, statue, statue, statue, statue, socle, peinture monumentale, statue, voile d'exposition du saint sacrement, chasuble, bourse de corporal, étole, manipule, voile de calice, chasuble, bourse de corporal, étole, manipule, voile de calice, chasuble, voile de calice
Aire d'étude et canton Ille-et-Vilaine - Montfort-sur-Meu
Localisation Commune : Saint-Gonlay

Annexes

  • Autres oeuvres conservées dans l'église :

    NB : Les oeuvres sont décrites selon le plan adopté dans les notices individuelles :

    Dénomination : matériau : technique ; dimensions. Etat de conservation. Inscriptions. Datation. Décor. Numéro d'image.

    Une seule oeuvre d'une série ou d'une paire est généralement photographiée ; plusieurs oeuvres sont parfois rassemblées sur la même image ; elles sont décrites de gauche à droite dans les légendes.

    Ensemble de 6 Tabourets d'église : chêne : tourné, mouluré, ciré ; 42 h. Oeuvre déposée ; vermoulure. 2e moitié 19e siècle. Fig. 6.

    Canon d'autel 1 : papier : imprimé, polychrome, doré ; métal : fondu, doré ; 35 h. Oeuvre déposée ; le métal est oxydé, le papier taché. 4e quart 19e siècle. Représentation : Christ en croix. Fig. 7.

    Canon d'autel 2 : papier : imprimé, polychrome, doré ; bois : mouluré, doré ; 44 h. Oeuvre déposée ; les cadres de bois sont abîmés, le papier taché. 4e quart 19e siècle. Représentation : Sacré Coeur. Fig. 7.

    Paire 1 de Chandeliers d'acolyte : métal : fondu, doré ; 23 h. Oeuvre déposée. 2e moitié 19e siècle. Fig. 8.

    Paire 2 de Chandeliers d'acolyte : métal : fondu, doré ; 45,5 h. 2e moitié 19e siècle. Représentation : ornementation végétale. Fig. 8.

    Série de 4 Chandeliers d'autel : métal : fondu, argenté ; 55,5 h. Il manque un chandelier ; le 4e fait partie d'une autre série. 2e moitié 19e siècle. Représentation : coeurs transpercés ; Christ ; Vierge. Fig. 8.

    Garniture d'autel : Croix d'autel, 4 Chandeliers d'autel : métal : fondu, argenté ; 50,5 h / 23 h (croix / chandelier). Les chandeliers sont déposés ; leur tige a disparu. 2e moitié 19e siècle. Représentation : ornementation végétale. Fig. 9.

    Croix d'autel 1 : métal : fondu, argenté ; 54,5 h. L'argenture est lacunaire. 2e moitié 19e siècle. Représentation : coeurs transpercés ; triangle mystique ; angelot. Fig. 9.

    Croix d'autel 2 : métal : fondu, doré ; 83,5 h. Oeuvre déposée. La dorure est lacunaire. 2e moitié 19e siècle. Représentation : coeurs transpercés ; Christ ; Vierge. Fig. 9.

    Sonnette liturgique : bronze : fondu ; 15 l. Limite 19e siècle 20e siècle. Représentation : ornementation stylisée. Fig. 10.

    Vase à fleurs : porcelaine (blanche) : moulée, dorée ; 18,5 h. Oeuvre déposée ; la dorure est lacunaire ; il manque une partie du décor à gauche. 2e moitié 19e siècle. Représentation : ornementation végétale. Fig. 10.

    Lanterne du viatique : métal : fondu, découpé ; 30 h. Oeuvre déposée. 1er quart 20e siècle. Représentation : croix ; fleur de lys. Fig. 10.

    Plateau de communion : laiton : matrice, doré ; 22,5 l. 1ère moitié 20e siècle. Fig. 10.

    Coquille de baptême : métal : fondu, gravé, argenté ; 9 l. Oeuvre déposée. 1er quart 20e siècle. Représentation : croix. Fig. 10.

    Encensoir : métal : fondu, argenté ; 25,5 h. L'encensoir a été réargenté. 2e moitié 19e siècle. Fig. 11.

    Navette à encens : métal : fondu, argenté ; 7,5 h. 2e moitié 19e siècle. Fig. 11.

    Seau à eau bénite : métal : fondu, doré ; 19 h. 2e moitié 19e siècle. Représentation : ornementation végétale. Fig. 11.

    Croix de procession 1 : métal : fondu, argenté, doré ; 108 h. Oeuvre déposée. 2e moitié 19e siècle. Fig. 12.

    Croix de procession 2 : métal : fondu, doré ; verre transparent (coloré) : taillé en cabochon ; 84,5 h. Oeuvre déposée. 4e quart 19e siècle. Fig. 12.

    Croix de procession 3 : métal : fondu, doré ; 71,5 h. Oeuvre déposée. 2e moitié 19e siècle. Fig. 12.

    Croix de procession 4 : métal : fondu, doré ; 50,5 h. Oeuvre déposée. 1er quart 20e siècle. Fig. 12.

    Ensemble de 13 conopées : soie (verte, violette, blanche, jaune, rouge) : taffetas, tissu façonné, satin, gros de Tours, drap d'or, velours uni, application sur textile, moirée, brodée, polychrome, adjonction d'éléments ; fil métal : doré, argenté. Oeuvres déposées. 1er quart 20e siècle. Représentation : IHS ; croix ; ornementation végétale ; fleuron ; pélican mystique ; rayons ; calice ; hostie ; chrisme ; alpha ; oméga. Fig. 13 et 14.

    Ensemble de 2 pavillons de ciboire : soie (blanche, jaune) : satin, cannelé, application sur textile, adjonction d'éléments ; fil métal : doré, argenté. Oeuvres déposées ; le tissu est usé. 1er quart 20e siècle. Représentation : croix ; étoiles. Fig. 15.

    Ornement blanc 2 : Chasuble, bourse de corporal, étole, manipule, voile de calice : soie (blanche) : tissu façonné, application sur textile, adjonction d'éléments, tapisserie au point, polychrome ; fil métal : doré. Oeuvre déposée ; traces de moisissure. 1er quart 20e siècle. Représentation : croix ; rayons ; quadrilobe. Fig. 16.

    Ornement blanc 3 : Chasuble, bourse de corporal, étole, voile de calice : soie (blanche) : gros de Tours, application sur textile, tapisserie au point, polychrome ; fil métal : doré. Oeuvre déposée ; il manque le manipule. 1er quart 20e siècle. Représentation : IHS ; croix ; rayons ; quadrilobe. Fig. 16.

    Ornement blanc 4 : Chasuble, étole, manipule : soie (blanche) : tissu façonné, application sur textile, tapisserie au point, polychrome. Oeuvre déposée ; il manque la bourse de corporal et le voile de calice ; traces de moisissure. 1er quart 20e siècle. Représentation : IHS ; croix ; rayons ; quadrilobe. Fig. 17.

    Ornement noir : Chasuble : soie (noire) : gros de Tours, application sur textile. Oeuvre déposée ; il manque la bourse de corporal, l'étole, le manipule et le voile de calice. Milieu 20e siècle. Représentation : croix ; chrisme ; alpha ; oméga. Fig. 17.

    Ornement rouge 2 : Chasuble, étole  : soie (rouge) : tissu façonné, satin, brodé. Oeuvre déposée ; il manque la bourse de corporal, le manipule, le voile de calice. 1er quart 20e siècle. Représentation : IHS ; couronne d'épines ; rayons ; vigne. Fig. 18.

    Ornement violet 1 : Chasuble, bourse de corporal, manipule, voile de calice : soie (violette) : gros de Tours, satin, application sur textile, tapisserie au point, polychrome. Oeuvre déposée ; il manque l'étole ; la chasuble est moisie et dévorée par les souris ; le tissu des accessoires a été remplacé. 1er quart 20e siècle. Représentation : croix ; quadrilobe ; fleur de lys. Pas de fig.

    Ornement violet 2 : Chasuble, bourse de corporal, voile de calice : soie (violette) : tissu façonné, satin, application sur textile, tapisserie au point, polychrome. Oeuvre déposée ; moisissure très importante sur le devant de la chasuble ; il manque l' étole. 1er quart 20e siècle. Représentation : IHS ; croix. Pas de fig.

    Étole pastorale : soie (jaune) : drap d'or, application sur textile, adjonction d'éléments ; fil métal : doré. Oeuvre déposée. Limite 19e siècle 20e siècle. Représentation : croix ; rayons ; vigne ; fleurons. Fig. 19 .

Références documentaires

Documents figurés
  • 3203. Saint-Gonlay (I. & V.) Intérieur de l'Eglise. Carte postale par E. Mary-Rousselière édit. Rennes. (A.D. Ille-et-Vilaine : 6 Fi).

Bibliographie
  • TAPIÉ, Victor-Louis, LE FLEM Jean-Paul, PARDAILHÉ-GALABRUN Annik. Retables baroques de Bretagne et spiritualité du XVIIe siècle. Étude sémiographique et religieuse. Paris : P.U.F., 1972.

    p. 218 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • POCQUET DU HAUT-JUSSÉ, Bertrand. Le mobilier religieux du XIXe siècle en Ille-et-Vilaine. Bannalec : imprimerie Régionale, 1985.

    p. 315, 352, 393 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic Editions, 2000. (Le patrimoine des communes de France).

    t. 2, p. 994-995 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton.

    t. 6, p. 61-63 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)